Quand Takagi Me Taquine

Quand Takagi Me Taquine


Résumé :

Nishikata est un collégien plutôt réservé, peu habitué à jouer les premiers rôles en classe ou dans la cour de récré. Takagi, sa camarade de classe, est par contre coutumière des coups d’éclat. Elle aime se faire remarquer, mais elle se plaît surtout à attirer la lumière sur Nishikata, malgré lui. En effet, Takagi ne ménage pas ses efforts pour taquiner Nishikata : l’embarrasser est un véritable passe-temps pour la jeune fille ! « Qui aime bien châtie bien » est tenté de penser Nishikata… Mais attention, avec Takagi les apparences sont toujours trompeuses ! Source : nobi nobi !

Avis principal par Maccha

Après l’adaptation animée diffusée sur Crunchyroll sous le titre Karakai Jôzu no Takagi-san, les éditions nobi nobi! nous propose le manga d’origine sous le titre « Quand Takagi me taquine ». Une série drôle et mignonne où on suit un duo de personnages attachant avec la malicieuse Takagi qui s’amuse à taquiner son camarade de classe, le timide Nishikata, qui de son côté essaie de la piéger mais se fait toujours avoir. Entre amitié, complicité et des défis mutuels, on sent aussi le début des premiers sentiments amoureux. L’affection de Takagi semble assez évidente pour le lecteur dès le premier chapitre alors que notre héros ne semble se douter de rien mais il est aussi souvent troublé par la maligne jeune fille, ne pouvant s’empêcher de rougir face aux petites approches verbales ou physiques de celle-ci.

Si vous avez déjà vu l’adaptation animée, on voit que celle-ci est assez fidèle au manga, du moins à ce premier tome. On retrouve les épisodes de l’anime, même si ce n’est pas dans le même ordre. Dans ce premier tome, on retrouve aussi les camarades de classe de notre duo, Yukari, Sanae et Mina même si on les voit très peu tout au long du tome et plus dans le bonus de la fin, contrairement à la série animée qui alternait les parties entre le duo Takagi/Nishikata et ce trio.

J’ai trouvé que l’histoire passait mieux en manga que l’anime. Le rythme me semble plus fluide et du coup l’humour est plus efficace. Le tome est composé de 9 chapitres bien rythmés. J’avoue que je trouvais la voix craintive de Nishikata plutôt agaçante donc cela me convient de ne pas l’entendre.

Le trait est plutôt agréable, simple et efficace, avec les visages assez expressifs comme le regard plein de malice de Takagi.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions nobi nobi !.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Une série sympathique avec de jeunes personnages attachants, entre amitié, taquineries et premiers émois amoureux.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)