Romio vs Juliet

Romio vs Juliet


Résumé :

L’illustre académie Dahlia a été bâtie sur une île à la lisière entre deux états devenus ennemis : la nation de Touwa et la principauté de West. Deux groupes d’élèves s’y vouent une haine sans borne : les Black Doggy de Touwa et les White Cats de West. Chaque temps libre est rythmé par des querelles et combats entre élèves. Dans ce climat d’hostilité quotidienne, Romio, chef des Black Doggy, cache un secret… Depuis toujours, il est amoureux de son ennemie jurée : Juliet Persia, leader des White Cats ! Au cours d’un duel fatidique, Romio avoue ses sentiments à Juliet qui contre toute attente accepte ses avances ! Leur désir ? Que leurs nations arrivent enfin à se réconcilier. Source : Pika

Avis principal par ladybird3000

Romio vs Juliet est une série que j’ai pu découvrir grâce à notre nouveau partenariat avec la plateforme de bandes dessinées, comics et mangas en ligne, Izneo. Je les remercie car je ne m’attendais pas spécialement à accrocher à cette série et au final j’ai été très agréablement surprise !

L’histoire débute au sein de l’académie Dahlia, dans laquelle étudient des élèves provenant de deux états : Touwa et West. Ceux-ci sont ennemis et chaque jour est un combat entre les élèves avec d’un côté les Black Doggy de Touwa menés par Romio et de l’autre les White Cats de West dirigés par Juliet. Mais Romio cache un secret, il est amoureux de Juliet et doit pourtant chaque jour essayer de montrer qu’il lui est supérieur. Jusqu’au jour où il lui déclare sa flamme en plein duel.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette nouvelle comédie romantique des éditions Pika. Tout au long de ma lecture, je me suis surprise à rire à plusieurs reprises. Les personnages se mettent très rapidement en couple et au final, c’est tout ce qu’il y a autour qui est intéressant et les situations sont très drôles et parfois inattendues. Les personnages et leurs relations sont vraiment un atout et l’histoire est également intéressante. En effet, on ne va pas juste suivre le couple qui doit cacher sa relation, mais son combat qui a une grande place dans l’histoire et surtout pour Juliet. Ce qu’elle souhaite par dessus tout, c’est changer la politique de son pays et stopper le conflit entre les deux états. Pour Romio, cela est également important, car cela lui permettrait de vivre son amour sans se cacher.

Ce qui m’a surtout plu, c’est le côté humoristique qui est vraiment très bien rendu. Cela passe déjà par les personnages, par leur attitude et par leurs expressions. Cela me fait un peu penser aux shôjos humoristiques tels que Switch Girl!!, où l’autrice se faisait plaisir et utilisait différents styles graphiques. Ici, cela est également le cas par moments, j’aime beaucoup les expressions que prennent les personnages, surtout Juliet. Vous verrez de quoi je parle en lisant le livre, mais il y a un passage que j’ai trouvé tordant, où Juliet est représentée avec des visages différents d’une case à l’autre et cela rend vraiment bien.

Autour de Juliet et Romio, d’autres personnages sont déjà introduits et chacun apporte quelque chose à l’histoire à sa façon. Pour le moment, ce n’est pas une comédie de type harem, à voir comment cela va évoluer par la suite. Mais en tout cas, j’attends la suite avec une certaine impatience.

Les dessins sont très bien réalisés, que ce soit les personnages, les décors ou les expressions. J’aime bien les changements de style qui permettent d’augmenter l’impact des passages drôles.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Izneo.

Tome 1 par Beldaran

Romio vs Juliet T1

Lors de la saison automne 2018, je me suis lancée dans l’adaptation animée du manga sur Amazon Prime vidéo puis j’ai lâché à l’annonce de l’arrivée du manga en France, chez Pika. Je sors vraiment moins emballée de ma lecture que Ladybird car je n’ai jamais réussi à rentrer dans l’histoire.

L’histoire nous entraine dans une comédie romantique qui fait la part belle à l’humour au sein de l’académie Dahlia située sur un île entre deux pays Touwa et la principauté de West. Les différends politiques des deux nations s’invitent au sein de l’établissement et les étudiants des deux dortoirs s’affrontent, Juliet Persia représente les White Cats (West) et Romio Inuzuka incarne les Black Doggy (Touwa). A ce contexte explosif, se rajoute les sentiments passionnés mais problématiques vu la situation, de Romio pour Juliet. Cet élément apporte de multiples quiproquos qui rythment le récit. Malheureusement je n’ai adhéré ni à l’humour ni aux situations totalement improbables que va subir le pauvre Romio.

Cependant, plusieurs points sont appréciables, pour le moment pas de harem à l’horizon malgré les actions de la meilleure amie de Romio et surtout le couple se forme à la fin du premier chapitre ce qui apporte une nouveauté bienvenue. A partir de cet instant, les jeunes gens vont s’employer à garder leur relation secrète.

Naturellement, avec un titre pareil, il est difficile de ne pas faire le lien avec l’œuvre de Shakespeare et son amour interdit. A voir comment l’auteur va utiliser cette référence par la suite afin de nourrir son récit.

Les personnages sont nombreux mais Romio et Juliet portent l’histoire et plus particulièrement Romio. Il est drôle, souvent malgré lui et réellement touchant et attachant. Il est tiraillé entre son pays et son amour pour Juliet, ce qui le place dans une position délicate. Finalement, Romio arrive à se déclarer et joue de beaucoup de malchance par la suite. Juliet est dans une situation familiale compliquée ce qui explique son comportement. Ensemble ils vont s’employer à changer la société mais ce n’est pas gagné surtout avec l’arrivée de la princesse Char que je trouve grandement horripilante.

Les graphismes sont jolis. Le trait est fin et met en lumière des personnages très expressifs ce qui renforce le côté humoristique du titre. Les décors sont soignés.

Ce premier tome ne m’a pas vraiment emballée, la faute à un déroulement classique et un humour qui m’a laissée de marbre. Cependant, je laisse sa chance au tome suivant pour voir quelle direction va prendre l’histoire.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 2 par ladybird3000

Romio vs juliet Vol.2

Ce second volume continue sur la lancée du premier, même si je l'ai trouvé peut-être un peu moins drôle par moments.

Le volume débute avec les examens trimestriels, auxquels les Black Doggy comptent bien essayer de battre les White Cats. Mais cela semble assez compromis, car plusieurs élèves ont de mauvais résultats. Il va donc y avoir des révisions en groupe, qui ne vont pas se passer dans le calme ni comme elles auraient dû se passer initialement.

Hasuki va se dévoiler un peu plus et on va voir quels sentiments elle porte pour Romio. J'ai bien aimé en découvrir plus sur elle et sur son enfance en compagnie de Romio. Les deux personnages vont d'ailleurs se faire quelques révélations, qui vont encore une fois faire mal tourner la situation. Tout est prétexte à faire dévier les scènes banales vers des scènes improbables, ce qui apporte de l'humour.

Après un passage rocambolesque autour d'un bento confectionné par Juliet, les choses commencent à devenir un peu plus sérieuses. On passe maintenant au festival des sports. Mais celui-ci est loin d'être banal car il va avoir des enjeux importants pour Juliet. Celle-ci veut faire de son mieux, afin d'atteindre ses parents et leur transmettre ses intentions et motivations. C'est un passage plutôt intéressant et qui permet de faire avancer l'intrigue principale. De nouveaux personnages sont introduits et ceux-ci comptent bien mettre des bâtons dans les roues de Juliet et accessoirement Romio.

En conclusion, la fin du volume donne envie de lire la suite, rien que pour voir comment Romio va faire pour prendre la revanche de Juliet. J'ai hâte de voir comment le fil de l'histoire va évoluer.

Critique réalisée grâce à l'accès presse de Izneo.

Tome 3 par ladybird3000

Romio vs Juliet T3

Avec ce volume, le festival des sports touche à sa fin. Romio fait tout pour vaincre tout le monde, afin de prendre sa revanche sur les deux personnes qui ont fait du mal à Juliet. Et il arrive, à sa manière, à donner une chance à Juliet de montrer sa valeur. Même si le cas de Aby et Somali est assez vite réglé et qu'on n'en parle plus trop ensuite, j'ai bien aimé cette conclusion. De plus, il y a toujours cette dose d'humour avec des passages auxquels on ne s'attend pas.

Ce volume contient aussi quelques chapitres plus simples et dans lesquels il y a moins d'enjeux. C'est-à-dire le fameux chapitre où Romio tombe malade et Juliet va venir prendre soin de lui, même si encore une fois, cela ne se passe pas comme prévu. Et un chapitre où Romio cherche un cadeau pour Juliet et va devoir faire face à des nombreuses péripéties, notamment à cause de sa rencontre avec Char, qui ne sera pas de tout repos.

Ensuite, de nouveaux personnages sont introduits, à savoir les surveillants et notamment deux d'entre elles, Kochô et Teria, qui sont jumelles. Cela ne fait qu'ajouter un nouvel élément perturbateur à cette histoire qui en contenait déjà plusieurs. Mais ces deux personnages sont sympathiques et seront peut être des alliés par la suite.

Enfin, un dernier personnage va arriver, le surveillant général, qui n'est autre qu'Airu Inuzuka, le frère de Romio. Ce dernier est traumatisé depuis son enfance du traitement impitoyable de son frère. Airu va sans doute se révéler être l'un des premiers gros obstacles pour Romio et Juliet. Et vu comment le volume se termine, j'ai hâte de découvrir la suite.

En conclusion, c'est toujours une chouette série humoristique que j'aime bien lire.

Critique réalisée grâce à l'accès presse de Izneo.

  • Scénario
  • Dessin
4.8

En conclusion

Un premier volume très réussi pour cette nouvelle comédie romantique et qui donne envie de lire la suite.

Envoi
User Review
2 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)