Shibuya Hell

Shibuya Hell


Résumé :

Shibuya, quartier ultra branché de Tokyo. 14h50. J’ai toujours espéré qu’un événement bousculerait un jour mon quotidien de lycéen un peu morne. Le genre de rebondissement que le cinéaste amateur que je suis peut voir dans ses films préférés… mais pas ce genre-là. J’ai vu des passants se faire dévorer par ces… poissons géants, qui sont apparus tout à coup, flottant partout dans le quartier… Ces créatures sont réelles. Ce ne sont ni des effets spéciaux ni des trucages. Et elles ont faim de chair humaine. Moi et d’autres survivants tentons de leur échapper, mais tout porte à croire que nous sommes bel et bien coincés dans cet enfer… Source : Pika

Avis principal par ladybird3000

Shibuya Hell est la nouvelle série horrifique des éditions Pika, mettant en scène des poissons géants dévoreurs d’humains. Les deux premiers volumes sont parus simultanément début juin. Chacun des deux volumes est centré sur un personnage particulier, le second terminant sur la rencontre des deux personnages.

Nous découvrons tout d’abord Hajime Tsukiyoda, un lycéen qui adore le cinéma et qui tourne des séquences dans Shibuya quand des poissons géants surgissent et commencent à dévorer les passants. Ce premier volume permet de le découvrir ainsi que d’autres personnages avec qui il va tenter de survivre. Ce volume nous raconte ce qu’il se passe durant les 3 premiers jours qui suivent l’apparition des poissons géants.

Ensuite, le second volume nous emmène aux côtés du « furet de Shibuya », un jeune sans abris qui a une mauvaise réputation et qui est connu pour être violent. Le volume se concentre également sur les 3 premiers jours suivants l’apparition des poissons et nous voyons quelques personnages qui vont se retrouver en présence du jeune garçon.

J’ai trouvé la lecture de ces deux premiers volumes vraiment sympathique. Le fait que les monstres sont simplement des poissons dont la taille a augmenté m’a paru intéressant et inattendu, je n’avais jamais vu quelque chose de ce genre. Ce qui s’en rapproche le plus dans mes souvenirs, c’est Wonderland où les humains ont rapetissé et sont la cible des animaux. Ce qui est bien aussi, c’est que le thème des poissons est bien développé, les comportements des poissons sont évoqués et expliquent leurs actions. C’est vraiment comme si c’étaient des poissons normaux sauf qu’ils se servent des humains comme nourriture.

La fin du second volume est intrigante et nous fait poser des questions sur l’origine potentielle de toute cette horreur. De plus, le personnage du « furet » est très intrigant également et il semble mijoter quelque chose ou avoir certaines informations. Cela donne vraiment envie de découvrir la suite de l’histoire.

Les dessins sont bien faits, les expressions sont réussies, on ressent bien les sentiments des personnages, comme par exemple la folie du « furet ». Les décors sont assez fournis et les poissons sont diversifiés et joliment dessinés. Les dessins sont assez sanglants, surtout quand les poissons débarquent en masse et dévorent les humains. La série est donc à réserver à un public averti, d’où sa classification seinen en France, alors que la série a été pré-publiée dans un magazine shônen au Japon.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Une série intrigante, l’idée des poissons géants est intéressante et m’a assez bien plu.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)