Shoujo Sect

Shoujo Sect


Résumé :

Shinobu Handa et Momoko Naitou se connaissent depuis l’enfance. Shinobu est tombée amoureuse de Momoko dès le premier jour. Maintenant au lycée, Momoko a tout oublié du passé, mais pas Shinobu. Les deux amies ont suivi des chemins différents mais Shinobu espère toujours que Momoko se souviendra de leur promesse d’antan. Source : Taifu comics

Avis principal par ladybird3000

Je me suis lancée dans la lecture de mon premier yuri et je suis assez déçue. Je pense avoir commencé par celui qu’il ne fallait pas lire pour une première lecture.

L’histoire, qui se déroule dans un internat pour filles, compte deux volumes, si on peut parler d’histoire. En effet, chaque chapitre va se pencher sur un couple différent. Tout s’enchaine trop rapidement dans un contexte trop peu expliqué. Certaines filles reviennent dans les histoires d’après, mais on a du mal à se rappeler qui est qui, déjà car les dessins se ressemblent, mais aussi car on oublie les prénoms tellement les histoires passent vite.

En fait, je m’attendais plus à une histoire où les sentiments seraient au premier plan, un peu comme un shôjo, mais entre filles. Or, ici les sentiments ne sont pas du tout décrits. On a juste des tonnes de couples qui se forment très rapidement, avec des scènes de sexe à tout va. J’ai un peu eu l’impression de lire un mauvais hentaï en fait, ce qui m’a vraiment déçue. Il n’y a pas vraiment de trame principale, sauf dans le second volume qui contient un semblant de fil rouge. Dans celui-ci, on se penche un peu plus sur Momoko et Shinobu. Mais étant donné ce qu’on sait de Shinobu, on a du mal à accrocher à la suite de l’histoire. Le pire est sûrement la fin de l’histoire qui n’a pas vraiment de sens et qui semble tirée par les cheveux. Le mangaka nous sert une sorte de happy-end un peu étrange et précipitée.

Les dessins ne sont pas vraiment beaux à regarder car tout est fouillis. Les personnages se ressemblent trop et on a vite fait de les confondre. La narration est déjà très brouillon, et les dessins ajoutent une couche en plus, qui fait qu’on s’y perd encore plus. Le pire est surtout que les filles ont des expressions trop figées. On ne ressent pas leur amour, leurs joies… ni même leur plaisir, ce qui est un comble pour un yuri qui s’appuie uniquement sur les scènes sexuelles.

  • Scénario
  • Dessin
2

En conclusion

Pour ma première lecture de yuri, je suis vraiment déçue car il n’y a pas de trame et les sentiments ne sont pas du tout développés. Mais je ne compte pas rester sur cette déception.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)