Somali et l’esprit de la forêt

Somali et l’esprit de la forêt


Résumé :

Depuis que le monde est dominé́ par les créatures non-humaines, les hommes en sont réduits à mener une existence clandestine pour échapper à la persécution sans répit des nouveaux maîtres. Un jour, un golem, gardien des forêts, recueille une fillette appartenant à cette race humaine en voie d’extinction et décide d’entreprendre avec elle un périlleux voyage à travers les contrées. Ainsi commencent les aventures de cet étrange duo dépareillé́, mais uni par un attachement quasi filial.
Source : Komikku

Avis principal par Beldaran

Les éditions Komikku ont le chic pour dénicher les perles et celle-ci s’inscrit dans la même lignée que Minuscule ou The Ancient Magus Bride, en nous plongeant dans un univers particulier, extrêmement fouillé.

Somali et l’esprit de la forêt nous entraine aux côtés d’un duo atypique dans leur quête d’êtres humains qui les conduit à faire diverses rencontres et à la découverte de nouvelles contrées. Le fil conducteur est très rapidement donné. Il sert de cadre à cette pérégrination poétique au sein de ce monde où les humains sont devenus une espèce en voie de disparition, chassés ou mangés. Les non-humains sont au pouvoir et l’auteur s’en donne à cœur joie : le bestiaire est très riche. Les chapitres s’enchaînent (parfois de manière un peu brutale) et présentent les différentes haltes et rencontres du duo. Le scénario est donc plutôt léger pour l’instant mais j’ai pris plaisir à me laisser porter par cette narration contemplative qui prend le temps de poser le décor de cet univers particulièrement riche et travaillé. J’ai adoré le village des magiciennes et l’importance de leur rôle. La découverte de ces coutumes variées est très intéressante et dépaysante. Finalement on porte le même regard curieux que la petite Somali sur cet étrange monde.

L’intérêt du récit vient également des deux personnages principaux : la petite humaine Somali et son « père » le Golem. L’histoire démarrant assez « vite », c’est au fil des pages qu’ils se dévoilent, même si certains mystères persistent. La relation entre les deux est touchante. Le Golem semble désemparé face aux diverses réactions de Somali. Somali est toute mignonne et vraiment attendrissante. C’est la première fois que le Golem quitte sa forêt donc tout semble nouveau pour lui aussi, même s’il n’est pas naïf pour autant et peut être assez flippant. Il change aux côtés de Somali, évolue par la découverte de nouveaux sentiments. C’est un duo qui fonctionne bien, très attachant.

La richesse de l’univers est renforcée par l’inventivité des décors qui sont vraiment détaillés et travaillés. Que ce soit les extérieurs ou les intérieurs, ils fourmillent de détails. Il y a des pleines pages superbes qui accentuent le côté immersif. L’inventivité de l’auteur paraît sans limite.

L’édition est vraiment excellente avec un soin particulier apporté à la couverture et la page couleur au début est chouette.

Tome 2 par Beldaran

Somali et l'esprit de la forêt T2

La majeure partie du volume se déroule dans le village des magiciennes bibliothécaires dans lequel nous avions laissé notre duo à la fin du tome 1, en quête de l'ouvrage la Biographie de Paraiso qui renferme de précieux renseignements sur les humains.
Tout ne se passe pas vraiment comme prévu et cela nous permet de découvrir le quotidien des magiciennes/gardiennes qui protègent les livres et donc la connaissance de redoutables nuisibles : les papivores !


Après quelques péripéties l'histoire nous entraîne dans un flash-back concernant le fameux Paraiso. Cette parenthèse dans la narration est capitale pour la suite car laisse entrevoir une explication concernant la disparition des humains et met en avant la peur et la violence qu'engendre l'ignorance. On sent que la tranquillité du village repose sur des bases fragiles, c'est vraiment bien fait. Mais tout n'est pas noir, l'espoir persiste grâce au regard d'une petite fille. Ce long passage vient nourrir l'intrigue principale, la quête d'être humain et nous livre de menues informations sur les Golems et l'importance de leur rôle.

Le dernier chapitre relate la reprise de la route pour nos deux héros qui font halte dans une grande ville, fourmillant de vie afin d'acheter une carte, car maintenant, ils ont but précis. Notre Golem sait vraiment tout faire mais c'est Somali qui se dévoile le plus. Elle sent que son père ne lui dit pas tout et surtout on sent que son éducation présente des lacunes. La dernière page présente brièvement une ombre qui semble suivre notre duo.

Les dessins sont toujours aussi exceptionnels, d'une rare minutie. On prend plaisir à se perdre dans les détails des doubles pages. Le bestiaire ne cesse de ma surprendre, l'imagination de l'auteur semble sans limite.

Somali nous propose un deuxième tome très plaisant où l'intrigue principale s'enrichit, tout comme l'univers. Nos deux compagnons gagnent également en consistance. L'attente pour la suite s'annonce longue.

Tome 3 par Beldaran

Somali et l'esprit de la forêt T3

Nous retrouvons notre duo toujours dans la même ville avec Somali qui s’offre une quête en compagnie du jeune Kikila, trouver la Fleur de la pleine lune dont on dit qu’elle exauce les vœux. C’est l’occasion pour la mangaka, le temps de deux chapitres, de nous en mettre plein les mirettes avec un monde d’en bas dangereusement fascinant. Un nouveau personnage énigmatique fait son apparition et il a une sacrée classe. Cette mini aventure loin du Golem permet à Somali d’affirmer ses sentiments envers ce dernier. Le Golem évolue également. L’absence de Somali fait naître en lui des sentiments inconnus, l’humanisant presque.

Le duo repart rapidement après cet évènement et se lance dans une traversée du désert, magique, instructive et de toute beauté.

Certains pourraient regretter un scénario quasi inexistant, l’autrice donnant l’impression de laisser libre cours à son imagination sans vraiment de cohérence. Cependant, je pense qu’il faut accepter de se laisser entrainer par le côté enchanteur et particulièrement immersif de l’histoire.

L’arrivée de notre duo au village en forme de coupe relance l’intrigue, en apportant un peu tension dramatique, même si on n’y croit pas vraiment. Néanmoins, l’apparition de deux nouveaux personnages Hytra et Ouzoï donne une nouvelle dynamique au récit avec deux révélations surprenantes.

La véritable force de ce long voyage sont les graphismes. Ils sont de plus en plus somptueux et on apprécie se perdre dans les pleines pages qui grouillent de détails. Les décors sont toujours aussi travaillés et soignés. C’est absolument superbe, un plaisir pour les yeux.

Ce tome enrichit toujours plus l’univers de lieux magnifiques et mystérieux. Le récit reste contemplatif et vraiment plaisant à suivre.

Tome 4 par Beldaran

Somali et l'esprit de la forêt T4

Somali et le Golem ont entamé la traversée du désert qui s’avère mouvementée. Cependant, ils ont fait la rencontre d’un duo étrange, Hytra l’humain et Ouzoï la harpie.

Le volume commence immédiatement par le flash-back sur un moment tragique de la vie d’Hytra. Ce passage fait écho au chapitre du tome 2 sur la vie de Paraiso qui mettait en avant les dangers de l’ignorance et surtout les horreurs qui pouvaient être commises par peur de la différence. C’est un moment cruel aux antipodes de l’ambiance poétique proposée par le récit jusqu’à présent. L’histoire remet donc sur le devant de la scène les liens qui pourraient se créer entre les humains et les autres races, des liens respectueux et harmonieux. Le dénouement est peut-être prévisible mais il est touchant, même si la santé d’Hytra reste un gros point d’interrogation pour la suite.

Après ce moment plutôt violent, l’histoire retrouve ses habitudes et nous permet de découvrir un peu plus le fonctionnement de cet univers et des peuples qui l’habitent.

Le chapitre sur les arbres à sucre est très plaisant et surtout, donne faim. Il permet d’effectuer une superbe transition vers la ville réputée pour ses dentistes, dentistes qui vont donner des sueurs froides à la petite Somali. Avoir des dents saines c’est important.

C’est l’occasion de retrouver des personnages aperçus dans le volume 1, l’apothicaire Shizuno et son compagnon de route Yabashira et d’apprendre qu’il s’est déjà écoulé 6 mois depuis leur première rencontre.

Le lien entre Somali et le Golem est de plus en plus fort. La scène chez le dentiste avec la boite à dents est attendrissante. Malheureusement, l’état du Golem pose des questions sur la suite du voyage, pourra-t-il accompagner et protéger Somali jusqu’au bout ?

Les quatre compagnons décident de poursuivre leur route ensemble et arrivent dans une ville plutôt sinistre, Arishigi qui annonce du mouvement dans le prochain tome.

Les graphismes sont toujours aussi soignés, travaillés et immersifs. Il y a une véritable recherche sur les décors, les designs et les costumes. C’est un véritable régal pour les yeux.

La quête de Somali et du Golem se poursuit et reste très agréable à suivre.

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

Somali et l’esprit de la forêt nous invite à la découverte d’un monde riche, très travaillé aux côtés d’un duo attachant. Il me tarde de poursuivre le voyage. J’ai adoré ce premier tome !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)