Ugly Princess

Ugly Princess


Résumé :

Mito Meguro est en dernière année de collège. Mais son quotidien n’est pas tout rose… À cause de son physique peu flatteur, elle est la risée de tous. Surtout depuis que quelqu’un a découvert qu’elle était amoureuse d’Umeda, un des beaux gosses de sa classe. Depuis ce jour, son quotidien est un enfer. Heureusement qu’elle peut compter sur Maru et Haru, ses deux amies geeks qui aiment se plonger dans les jeux vidéo et les mangas tout autant qu’elle. Un jour, toutefois, Mito va décider de se prendre en main, et de refuser cette fatalité! Car depuis que Kunimatsu lui a adressé la parole, elle ne peut s’empêcher d’espérer à nouveau, d’avoir une vie meilleure, de peut-être connaître l’amour, ou tout simplement d’être heureuse. La route pour s’accepter soi-même, se débarrasser de ses complexes et trouver le bonheur sera longue et remplie d’épreuves… Mais jamais cette « anti-héroïne », loin des clichés, ne baissera les bras !
Source : Akata

Avis principal par ladybird3000

J’aime beaucoup le travail de Natsumi Aida, donc j’étais obligée de lire le premier volume de sa nouvelle série. Série dont le thème est vraiment intéressant qui plus est.

On va suivre l’histoire de Mito Meguro, une collégienne au physique plutôt disgracieux. Elle passe son temps à jouer à un jeu de drague, où le beau mais virtuel Seiya est son idéal masculin. Suite à une déception amoureuse, Mito ne veut plus retomber amoureuse, car le garçon dont elle était amoureuse et toute sa classe ont ri de son amour et de son physique. Heureusement, chaque jour, elle peut compter sur ses amies Haru et Maru qui sont également des otaku ayant chacune un style particulier. Mito va se prendre en main après avoir rencontrer Kunimatsu, un garçon de sa classe qui semble être plus amical que les autres garçons.

Ce manga se base sur le physique de Mito, mais également sur les défauts que la jeune fille pense avoir. Par exemple, le fait de s’attarder sur ses cheveux qui rebiquent peut faire sourire. C’est un détail certes, mais pour une jeune fille c’est un détail qui a son importance. L’histoire porte donc également sur les défauts physiques, mais également sur les défauts tel que le manque de confiance en soi. Mito n’accepte pas vraiment son physique et se rabaisse constamment. Par exemple, elle n’arrive pas à regarder les garçons dans les yeux et baisse aussitôt la tête. Ici, la mangaka parle donc également de l’acceptation de soi, de son corps et de ses défauts.

J’ai trouvé que ce manga se différenciait des autres manga qui commencent avec la même accroche, celle du physique désavantageux, car en général l’héroïne se retrouve métamorphosée très rapidement. Par exemple, dans Papillon, Ageha semble quelconque, puis elle commence à se maquiller et à prendre soin de sa peau, ce qui la métamorphose. Ici, l’héroïne est présentée sans fard et sans désir de la métamorphoser physiquement, c’est surtout moralement qu’elle va tenter de se prendre en main. Parfois, cela sera difficile et elle reculera, mais avec l’aide de ses amies, elle va essayer de surpasser ses peurs et son stress.

Concernant les personnages, on a donc Mito, dont la signification du prénom est à l’exact opposé de sa silhouette. J’aime bien son « mode sans frontière », car on la voit un peu délirer et rêver. Dans ce mode, elle se représente comme une jolie fille, un peu fleur bleue, et ses fantasmes les plus délirants prennent vie. Elle est accompagnée de ses deux amies Haru et Maru. Toutes deux sont également des geekettes en puissance et elles partagent une passion commune pour un jeu de drague. Pour le moment, on n’a pas beaucoup appris à les connaître et j’espère que par la suite elles seront mises un peu plus en avant. Vient ensuite le personnage de Kunimatsu. Mito va faire sa connaissance et c’est ce qui va la pousser à se surpasser. Pour lui, elle voudrait réussir à changer, ne serait-ce qu’un peu. Et bien sûr, certains vont lui mettre des bâtons dans les roues, comme Masuki, une fille de sa classe détestable et qui ne fait aucun effort. C’est un peu le personnage contraire à Mito. Car elle est jolie et arrive à avoir ce qu’elle veut sans effort, tandis que Mito a presque honte de son physique mais va tout faire pour dépasser ses limites. Le personnage virtuel Seiya est également important à l’histoire, car il va être un soutien moral pour Mito et également un déclencheur par moment.

En plus de son physique, Mito a également un passé à surmonter, puisqu’elle avait été humiliée à cause de son amour pour le plus beau garçon de sa classe. Cet événement la fait toujours souffrir et c’est l’un des éléments qu’elle devra surmonter afin d’aller de l’avant.

Pour le moment donc, j’ai beaucoup aimé cette histoire et le personnage de Mito. Je ne peux pas dire que je me retrouve dans le personnage, car je n’ai jamais vraiment été brimée à cause de mon physique. Il m’est cependant arrivé l’inverse en quelque sorte lorsque j’étais au collège : les filles se moquaient de mon physique un peu poupée et de ma façon de m’habiller. La situation est donc différente, mais finalement se ressemble un peu. Mais je m’y retrouve tout de même par moments, car étant de nature très timide, j’ai souvent eu des moments d’hésitation. De plus, le fait de parler de ses cheveux qui rebiquent par exemple, cela peut arriver à n’importe qui, jolie ou pas. J’aime beaucoup Mito, car elle se prend en main et va tout faire pour se surpasser. J’attends de lire la suite.

Concernant les dessins, on retrouve le style de Natsumi Aida, avec par moment des dessins de style réaliste qui sont un plus pour l’histoire. J’avais déjà bien aimé ce style dans Switch Girl et je le retrouve ici pour mon plus grand plaisir. De plus, la mangaka a utilisé des crayons pastels pour ses colorisations et je trouve le rendu très sympa.

Il faut savoir que le premier volume a eu le droit à une édition collector. C’est celle que je me suis procurée. Le volume a une jaquette différente et contient quelques pages couleurs appréciables. Il y a également une sorte d’interview rigolote à lire. Elle ne nous apprend pas grand chose sur la mangaka, mais nous livre ses ressentis quand à cette histoire et son thème.

Tome 2 par ladybird3000

Dans ce second volume, l’histoire continue et Mito continue d’évoluer et de garder courage. Le volume est scindé en deux, la deuxième partie contenant des chapitres hors série.

Mito continue ses efforts et son courage ne diminue pas, même lorsqu’elle fait face à la méchanceté ou au chantage concernant son amour secret. Elle reste elle-même et vient même en aide à la personne en question qui menace de révéler son secret. J’aime bien ce trait de caractère, car elle ne se laisse pas abattre. Mais ce n’est pas de la fausse gentillesse ni de la naïveté, car même si elle aide la dite personne, elle sait qu’elle va devoir faire face. Ses actions spontanées vont d’ailleurs changer la donne.

Dans ce volume, les parents de Mito apparaissent et semblent plein d’amour et de bonté envers leur fille. La mère va même aider sa fille pour sa sortie entre amis. Les conseils ne seront d’ailleurs pas forcément les bons, et cela va lui donner du fil à retordre puisqu’elle les applique en toute confiance. Ces bonnes intentions et cette bonté se retournent un peu contre elle, même si finalement on ne peut pas en vouloir à ses parents qui font tout pour leur fille.

La seconde partie contient donc des chapitres hors série, présentés sous forme de "guide de beauté pour les moches". Ces chapitres ont été publiés dans le magazine Seventeen. Dans ceux-ci, on retrace ce qu’on a déjà lu dans les chapitres précédents de façon revisitée. Cette lecture pourrait donc en ennuyer certains. Cependant, l’histoire est racontée de façon un peu différente, en s’appuyant justement sur les conseils que l’on peut trouver dans ce genre de magazine. L’auteur conseille de lire cela comme un univers parallèle. J’ai trouvé que cela coupait un peu dans l’histoire, car on a tout de même la moitié du volume occupée par ces chapitres. En plus, les choses sont un peu différentes, mais on a quand même l’impression de relire du début. Mon avis est donc un peu mitigé concernant la seconde partie du volume. Heureusement que la première partie est riche et que la mangaka arrive à faire avancer l’histoire en seulement quelques chapitres. Par contre, j’ai beaucoup aimé la première page des hors série, j’ai trouvé cela vraiment drôle et très juste.

Les personnages continuent d’évoluer. On voit que Mito essaie de prendre soin de son apparence, même si le résultat n’est pas au rendez-vous. En plus des parents de Mito, Haru son amie est mise un peu plus en avant. On va voir que celle-ci lui prodigue de bons conseils et qu’elle est là pour la soutenir. A contrario, on ne voit pas beaucoup Maru dans ce volume et on se doute que son amitié avec Mito va bientôt être chamboulée. On sent que les deux jeunes filles s’éloignent un peu l’une de l’autre, notamment à cause des changements qui s’opèrent en Mito. Concernant Kunimatsu, il est toujours fidèle à lui-même et ne semble pas vraiment voir ce qu’il se passe autour de lui. Il prend les choses comme elles viennent, sans préjugés mais sans en comprendre tout le sens. Quant à Masuki, la rivale de service, elle est également bien mise en avant dans ce volume. On dirait que son avis commence à changer sur Mito, mais en même temps, elle n’en montre rien, surtout au collège. Enfin, dans ce volume, on ne parle pas vraiment du jeu de drague qu’affectionne Mito. Il est mis un peu de côté.

Les dessins sont toujours bien, surtout les moments où on voit une Mito plus vraie que nature. Le côté humoristique est également toujours présent par petites doses bien placées.

En conclusion, un second volume qui m’a un peu laissée mitigée, surtout concernant les chapitres hors série. Mais l’histoire continue d’évoluer à son rythme et j’ai hâte de lire la suite.

Tome 3 par ladybird3000

Ce volume est centré sur l'amitié des trois filles, Mito, Haru et Maru. Le malaise de Maru qui avait débuté dans le volume précédent s'intensifie et devient un frein à son amitié. Elle va revivre la mauvaise expérience qu'elle avait vécu en primaire et se sent délaissée, mise à l'écart. Mito et Haru font des messes basses concernant les magazines et le maquillage, car Mito commence doucement à s'intéresser à ces choses. Elles mettent Maru à l'écart, pensant que cela ne l'intéresse pas. Mais la jeune fille s'imagine qu'elles parlent d'elle dans son dos et les choses empirent rapidement. L'amitié est donc mise en avant, avec le fait de cacher des choses à l'autre ou au contraire de se dire les choses franchement. Les trois filles vont vraiment découvrir des choses qu'elles ne connaissaient pas les unes sur les autres et cette amitié va en être renforcée.

Mito commence donc à prendre soin de son apparence. Avec l'aide d'Haru, elle va essayer de changer un peu en épilant ses sourcils par exemple et en utilisant de la crème pour diminuer l'effet rougi de ses joues. Elle va également être un peu plus entreprenante face à Kunimatsu.

Mito va se trouver à nouveau face à son Seiya grandeur nature. Nous découvrons que ce Seiya est en fait réel et a donc un vrai nom. Il est toujours aussi mystérieux, mais au moins maintenant on sait que ce n'était pas une image qui apparaissait à Mito, mais bel et bien un vrai jeune homme qui passait par là. Même si on ne sait pas qui il est, son franc parler aide toujours Mito dans ses moments de doute.

Le jeu de 3DS est un peu moins mis en avant, étant donné qu'on se concentre sur l'amitié des trois filles qui part à la dérive et qu'on parle un peu de cosmétique et de magazines. J'ai bien aimé le fait que ce soit centré sur Maru et sur son expérience passée douloureuse. De ce fait, on voit aussi moins Masuki. Mais comme celle-ci a laissé tomber l'idée de sortir avec Kunimatsu, c'est un peu normal qu'elle ne mette plus trop son grain de sel.

J'ai bien aimé le chapitre sur le salon de coiffure, c'était bien sympathique et drôle. Je me suis un peu retrouvée en Mito qui ne répond pas franchement au coiffeur et qui n'arrive pas à exprimer son inconfort ou ses gênes.

En conclusion, un très bon volume encore une fois, qui rattrape le fait que le volume précédent était un peu vide car contenait en grande partie du hors série.

Tome 4 par ladybird3000

Ce volume sonne la fin du collège pour notre petit groupe d'amis. Chacun va aller dans des lycées différents, ce qui fait qu'on s'attend à une fin de volume émouvante.

Mito arrive enfin à aller de l'avant, autant envers Masuki que Umeda. Elle arrive enfin à dire les choses qu'elle ressent et qu'elle pense aux intéressés. La résolution avec Umeda est d'ailleurs assez violente, mais cela permet de nous montrer une facette de Kunimatsu qu'on ne connaissait pas. On comprend sa réaction mais elle n'en reste pas moins forte. Concernant Masuki, on voit que finalement elle est bienveillante et a changé d'attitude vis à vis de Mito. Même si elle se montre toujours un peu sèche avec elle, elle l'encourage à sa manière et lui permet d'aller de l'avant.

Le mystérieux Seiya apparaît encore brièvement. Le jeu est toujours un peu mis de côté, mais la fin du volume nous montre que le prochain volume sera en plein dedans. A voir donc comment cela évoluera.

C'est un très bon volume qui permet de terminer la première partie de l'histoire avec la fin du collège. Tout en nous rappelant tout ce qu'il s'est passé depuis le début de l'histoire, on voit ainsi l'évolution des personnages et j'ai eu un pincement au cœur pour Mito, tellement elle a grandi et changé. A la fin du volume, on dirait presque qu'elle s'est métamorphosée et c'est vraiment cool à voir. Ce volume m'a donc vraiment plu et prise aux sentiments, on n'a pas envie que le collège se termine, tout comme Mito. Mais en même temps, on veut découvrir ce qui l'attend ensuite.

En conclusion, ces deux derniers volumes étaient vraiment chargés en émotions. On voit les soucis des personnages se résoudre et ça fait chaud au cœur, même si on a en même temps de la peine pour Mito.

Tome 5 par ladybird3000

Les deux derniers tomes étaient très fort en émotions et terminaient les années collège de Mito. Ce nouveau volume est l'occasion pour Mito de changer un peu. Elle commence à prendre soin d'elle et a décidé de changer.

Mais ce tome marque également un changement important puisque dans celui-ci la mangaka joue avec les personnages virtuels en créant des sosies réels qui se retrouvent tous dans la classe de Mito. Ce volume est donc très différent des précédents, on retrouve l'humour de la mangaka et il est donc un peu moins lourd en émotion que les précédents, plus léger et drôle. Je trouve cela bien car ça donne un second souffle à la série.

Mito se fait donc de nouveaux amis, notamment Komari, une jeune fille très mignonne mais complexée par sa grande taille et le fait que son prénom contient le mot "Ko" qui signifie "petit". Mais aussi Reichi, le sosie de Rei dans le jeu Prinpara. Je trouve ce personnage très attachant, dès le début on a envie d'en apprendre plus sur lui et c'est vraiment un très bon ami pour Mito. Ce volume permet donc d'ajouter un peu d'humour et surtout de présenter les nouvelles personnes avec qui Mito va passer ses années lycée, d'ailleurs la plupart a des soucis bien à lui, donc on s'intéresse un peu à eux ce qui est sympathique.

En conclusion, un volume qui introduit donc de nouveaux personnages qui ont chacun leurs petits soucis personnels. On voit aussi l'évolution de Mito. L'humour est à nouveau présent ce qui redonne le sourire.

Tome 6 par ladybird3000

Cet avant dernier volume est découpé en deux parties. D'abord Mito découvre les gokon et a son premier rendez-vous avec un garçon. C'est sympathique de voir cela, car Mito découvre de nouvelles choses et en même temps, on a toujours l'humour et le décalage de ce qu'elle pense avec ce qu'il se passe. La seconde partie est plus centrée sur Kanata, le sosie de Seiya.

Mito est plus assurée, elle s'assume comme elle est et grâce à Kanata qui lui dit toujours tout très franchement. Elle devient vraiment plus sûre d'elle et s'affirme plus. Maintenant, elle n'a plus peur de dire les choses, même si elle est toujours un peu naïve et confiante envers les autres. J'aime voir ces changements, même si Kanata lui rappelle constamment qu'elle cache en quelque sorte son vrai visage. Mais je trouve cela bien qu'elle veuille se faire belle et prendre soin d'elle, ce n'est pas vraiment se cacher que de vouloir paraître plus jolie.

Ce volume permet aussi et surtout de découvrir Kanata un peu plus, on comprend pourquoi il sort avec n'importe qui et se comporte comme cela. Je l'ai trouvé touchant à la fin du volume, mais j'ai également trouvé que Mito fuyait un peu la situation. Le prochain volume sera le dernier et j'ai hâte de le lire pour voir comment cela va se terminer. De plus, dans les pages d'annonce du prochain tome, on voit Kunimatsu de retour. Donc j'ai envie de voir ce que la mangaka nous réserve.

En conclusion, un volume plus intense, à l'instar des tomes 3 et 4. Cela annonce une fin chargée en émotions.

Tome 7 par ladybird3000

Ugly Princess Vol.7

Le voilà, le septième et dernier tome d'Ugly Princess est arrivé. J'ai adoré lire cette série et ce tome m'a encore une fois émue et fait verser une larme. Dans celui-ci, c'est le retour de Kunimatsu et sa rencontre avec Kanata par hasard. En parallèle, Mito va également recroiser Kunimatsu. J'ai beaucoup aimé la façon dont la mangaka a traité ces rencontres. C'est un plaisir de voir comment les personnages ont évolué depuis le premier volume.

Cette histoire est une histoire toute simple finalement, pleine d'amitié et de romance, où les personnages essaient de dépasser leurs peurs et de s'accepter tels qu'ils sont. C'est une très belle histoire que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. En fermant le volume, certains trouveront sans doute que l'histoire peut continuer, car tout n'est pas figé et dans le cas de cette histoire je trouve cela très bien. On a appris à connaître les personnages, on les a accompagnés pendant un bout de chemin et maintenant ils vont continuer leur vie en faisant toujours du mieux possible.

Chacun a pu évoluer, grâce à la présence des autres. J'ai beaucoup aimé voir Kanata se dévoiler à sa mère et ainsi permettre à leur relation de redevenir celle d'un fils et sa mère. Je l'ai trouvé émouvant, car au début il ne semblait pas être ce genre de personnage. J'ai aussi été très émue par Reichi lorsqu'il confronte Kanata. Il le pousse malgré ce qu'il ressent et j'ai trouvé son geste très courageux. J'aurais tant aimé en apprendre plus sur Reichi qui est un personnage qui m'a beaucoup plu.

En conclusion, une très belle histoire, parfois drôle, parfois émouvante. J'ai beaucoup aimé découvrir tous ces personnages qui se sont révélés être très attachants.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Un premier volume plaisant à lire et qui se démarque grâce à une héroïne plus vraie que nature et qui va tout faire pour surmonter ses complexes.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)