We Never Learn

We Never Learn


Résumé :

Nariyuki est un élève de terminale aussi brillant que pauvre qui rêve d’obtenir une bourse pour poursuivre ses études dans l’université de son choix. La chance lui sourit lorsque le proviseur propose de la lui accorder… mais à une condition ! Devenir le tuteur des deux génies du lycée, Rizu et Fumino. La tâche aurait dû être des plus faciles, mais les belles demoiselles lui réservent une surprise de taille ! Source : Kazé Manga

Avis principal par ladybird3000

We Never Learn est la nouvelle comédie des éditions Kazé, qu’ils annoncent dans la lignée de Nisekoi. Le mangaka est d’ailleurs connu en France pour le spin-off Nisekoi – Kosaki Magical Pâtissière. Nisekoi est une série qui m’avait bien plu, même si la fin m’a laissée mitigée. Ce que je recherchais en lisant ce premier volume, c’était une histoire avec de l’humour et un peu de romance.

Nous découvrons un lycéen, Nariyuki, qui excelle dans toutes les matières mais n’est pour autant pas le meilleur dans chacune des matières. Il vise une recommandation spéciale qui lui permettrait d’aller dans l’enseignement supérieur sans avoir à payer les frais de scolarité. Le proviseur lui annonce qu’il la lui accordera, mais à une condition : devenir le tuteur de deux de ses camarades. La première est Ogata, génie des sciences et la seconde est Furuhashi, génie en littérature. Que va-t-il bien pouvoir leur apprendre ? Lorsqu’il le découvre, Nariyuki comprend qu’il s’est embarqué dans quelque chose de plus difficile qu’il croyait.

J’ai bien aimé ce premier volume que j’ai trouvé assez original et plein d’humour. Les personnages sont sympathiques et les dessins parfois mignons. Tout d’abord il y a Nariyuki, un lycéen qui fournit beaucoup d’efforts afin d’être le meilleur possible dans toutes les matières. C’est un garçon auquel on s’attache rapidement et qui a des valeurs qui lui tiennent à cœur. Il ne renonce jamais et redouble toujours plus d’efforts. Pour le moment, il ne semble pas avoir des pensées perverses envers les filles, malgré quelques situations cocasses dans lesquelles il se trouve. On voit qu’il les trouve mignonnes, mais la romance n’a pas encore sa place et on sent que c’est un personnage bienveillant et qu’il a pour le moment d’autres objectifs. Il y a ensuite les deux filles qui sont tout aussi sympathiques l’une que l’autre. Elles ont chacune leur personnalité et se complètent en quelque sorte. A la fin du volume, une troisième fille débarque et vient mettre le chaos. Il s’agit de Takemoto, une fille qui excelle en sport. Elle va apporter un petit grain de folie et chambouler le trio qui restait assez sobre dans ses interactions jusque là. Enfin, il y a la famille de Nariyuki qui a aussi une importance, avec ses frères et sœurs et surtout leur environnement familial.

Ce volume m’a donc bien plu et je l’ai trouvé bourré d’humour. Il y a plusieurs passages mignons aussi et je trouve cela sympathique dans un shônen. Les bonus entre les chapitres sont également drôles.

Du côté des dessins, j’ai trouvé que le trait ressemblait beaucoup à celui du mangaka de Nisekoi. Cela tombe sous le sens lorsque l’on sait que le mangaka a dessiné le spin-off de cette série. On voit quand même que ce n’est pas le même dessinateur, mais le style ressemble beaucoup. C’est d’ailleurs un style que j’apprécie et qui est déjà très beau pour ce premier volume. Les expressions des personnages sont bien faites et cela apporte un plus pour le côté humoristique qui ressort bien au travers du dessin.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Kazé.

Tome 2 par ladybird3000

We Never Learn T2

On continue sur la lancée du premier volume, entre humour et comédie romantique. Nariyuki est toujours aussi insensible au charme des demoiselles, ou plutôt il essaie de ne pas trop se faire d'illusions. D'autant plus qu'il se retrouve face à de nombreux quiproquos et à des situations qui le dépassent. Il se tient à son objectif et fait tout pour qu'elles progressent dans les domaines où elles sont moins fortes. Malgré cela, l'histoire évolue aussi bien du côté de leurs efforts en cours que du côté de la romance.

En effet, il y a déjà Uruka qui est amoureuse de lui, et cela ne date pas d'hier. Mais elle n'arrive pas à lui avouer ses sentiments. A côté de cela, l'une des génies commence aussi à développer des sentiments pour lui, mais sans vraiment s'en rendre compte. Cela la rend encore plus attachante.

De nouveaux personnages sont introduits, comme l'ancienne tutrice des deux jeunes filles ou encore la rivale de Rizu. Pour le moment, l'histoire avance sans embûches et les filles progressent doucement. J'apprécie toujours l'aspect humoristique et je me suis surprise à rire plusieurs fois durant ma lecture. J'aime bien voir les réactions de Rizu et Fumino qui collent bien à leur personnalité mais qui sont aussi drôles et inattendues.

En conclusion, les personnages commencent à évoluer et l'humour permet de passer un bon moment de lecture.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Kazé.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un premier volume sympathique et plein d’humour. J’attends de découvrir la suite pour voir comment le mangaka continuera son histoire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)