Zombie Cherry

Zombie Cherry


Résumé :

Miu est une lycéenne comme les autres, si ce n’est qu’elle adore tout ce qui est… horrifique ?! Rendue ramollo par trop de nuits blanches dédiées à sa passion, Miu voit dans la « Cherry Soup », boisson énergisante étrange préparée par son ami d’enfance, un bon moyen pour rester toujours en forme. Hélas, la jeune fille abuse de la potion et se retrouve zombifiée ! Miu devra alors déployer des trésors d’inventivité pour que personne (et surtout pas le beau Kei sur qui elle a des vues) ne découvre… qu’elle est déjà morte !!
Source : Akata

Avis principal par ladybird3000

La mangaka est déjà connue en France pour sa série Shinobi Life, mais c’est avec Zombie Cherry que je la découvre. Cette dernière devrait faire trois volumes.

Miu est une lycéenne banale, si ce n’est qu’elle adore tout ce qui contient de l’horreur. A force de passer ses nuits à jouer ou regarder des films horrifiques, elle peine à se lever chaque matin pour aller à l’école. Son ami d’enfance et voisin est un féru de sciences et a réussi à mettre au point la Cherry Soup, une boisson qui permet de redonner de l’énergie avec seulement une goutte. Miu teste la mixture et la voilà transformée et pleine d’énergie pour la journée. Mais le soir venu, les effets s’estompent rapidement. En vue d’un rendez-vous avec le beau Kei, Miu avale d’un trait la boisson sans penser que celle-ci va changer sa vie. Et pour cause, après quelques péripéties, elle se rend compte pendant son rendez-vous que son cœur ne bat plus.

Je trouve l’idée plutôt délirante et intéressante. Je ne connais encore aucun manga de zombie qui se trouve être un shôjo, et la mangaka va vraiment jouer avec cela. Le manga est bourré d’humour, je me suis marrée à plusieurs reprises, tellement les scènes sont drôles et peu attendues. Le caractère de l’héroïne y est aussi pour beaucoup. Il y a également une sorte de paradoxe : l’héroïne ressemble vraiment à un zombie au début, tellement elle est vidée d’énergie et peine à se trainer hors du lit, pourtant elle est bien vivante. Et lorsqu’elle se rend compte qu’elle est devenue une zombie, elle n’y ressemble plus du tout et est pleine d’énergie et de vivacité. La mangaka va vraiment utiliser le nouveau statut de Miu et s’en servir brillamment. Que ce soit pour ajouter des touches d’humour ou pour avancer dans l’histoire.

Au début, l’héroïne est vraiment molle, mais par la suite, elle va devenir pétillante et énergique. Elle est assez naïve et ne se rend pas compte des brimades que ses camarades féminines lui font subir. Elle prend tout comme ça vient, sans vraiment chercher à analyser les choses, hormis lorsqu’il s’agit de Kei. Lorsqu’elle comprend qu’elle n’est plus en vie, elle fait tout pour faire comme si de rien n’était. Son ami d’enfance, Haru, est toujours là pour lui rappeler son nouveau statut, mais elle ne l’écoute pas. Il va d’ailleurs la sortir plusieurs fois de situations compliquées.

Ce shôjo utilise tout ce qui fait d’un manga un shôjo, mais en y incluant le statut de zombie de l’héroïne. Par exemple, la présence d’une rivale amoureuse, d’un ami d’enfance et du beau gosse inaccessible. Mais tout cela est utilisé de manière à ne pas tomber dans le cliché. L’humour et les situations aidant à faire que ce shôjo ne soit pas banal. Les apparences sont trompeuses également, car les personnages se dévoilent au fur et à mesure. Le beau Kei qui semble plutôt froid et taciturne va finir par s’ouvrir à Miu à travers leur passion commune. Rio, la reine du lycée est en apparence douce et adulée de tous, mais en vérité elle cache une certaine animosité envers ceux qui s’opposent à elle. C’est également quelqu’un de fort. Parfois, ses expressions sont à faire peur et cela ajoute quelque chose à sa personnalité, tout en donnant un côté comique.

Les dessins sont jolis, même si les yeux sont dessinés un peu bizarrement selon moi. Les expressions des personnages sont parfois tordantes. Même Rio a droit à son lot d’expressions bizarres. L’humour et les expressions sont un atout pour ce manga.

Tome 2 par ladybird3000

Ce second volume est toujours aussi drôle à lire. La relation entre Miu et Kei va bien avancer dans le volume. Au début, cela ne va pas dans le sens que Miu voudrait, ou plutôt elle croit que c’est le cas alors que cela ne l’est pas vraiment. Ce tome nous permet surtout d’en apprendre plus sur Kei et sur son aversion envers les zombies. Son histoire est vraiment touchante. On s’attache donc un peu plus à lui.

La rivalité avec Rio va s’agrandir, puisque celle-ci va tenter de séparer Miu et Kei. Sauf que ses essais sont infructueux et donnent plutôt le contraire de ce qu’elle attend. Mais pour autant, Rio ne ressemble pas tant à la peste en puissance qui fait tout pour mettre des bâtons dans les roues du couple principal. En effet, même si elle semble être méchante à l’égard de Miu, ses échecs tournent à la rigolade, vu le caractère de Miu qui ne comprend jamais rien à ce qui lui arrive.

L’histoire semble prendre son dernier tournant avec l’ultime volume. On se doute que tout va devoir se régler. Comme on l’avait compris dans le premier volume, l’état de Miu ne va pas rester ainsi indéfiniment, et elle risque de perdre la vie pour toujours. Miu semble ne pas vraiment croire en cela et surtout elle se rend compte que si elle disparaît, elle va laisser un vide dans sa famille et dans le cœur de ses amis. Le volume suivant va donc nous permettre de savoir si elle va finalement trouver un moyen de s’en sortir et si elle pourra conserver sa relation naissante avec Kei. Haru a été mis un peu de côté, car il accepte que Miu soit amoureuse de Kei. Mais il sera sûrement plus présent dans le tome suivant.

En conclusion, c’est encore un très bon volume. Le côté humoristique est toujours présent, mais ce volume contient également une part plus sérieuse avec le passé de Kei et l’avenir de Miu.

Tome 3 par ladybird3000

Troisième et dernier volume de la série, dont le nombre de pages est plutôt conséquent par rapport aux deux précédents.

Cet ultime volume nous permet donc de terminer cette série en beauté. Le corps de Miu commence à se dégrader et le flacon de Cherry Soup est désespérement vide. Je me demandais comment la mangaka allait conclure sa série et finalement c'est une fin assez entendue et classique qu'elle nous sert. Malgré cela, j'ai beaucoup aimé lire ce dernier volume. Toujours rempli d'humour, on passe un agréable moment. Miu ne se rend toujours pas vraiment compte de sa situation et la seule chose qui la frappe, c'est le fait que tout le monde s'inquiète pour elle et donc que son état influe sur la vie de ses amis. La mangaka réussit également à parler avec humour de la décomposition de Miu, ce qui n'était pas une mince affaire. On a de la peine pour Miu, mais c'est raconté de façon tellement grotesque que l'on finit par en rire, chose assez horrible finalement.

Ce volume est également l'occasion pour en apprendre plus sur Rio. Je suis tombée des nues en tournant les pages et encore une fois la mangaka surprend là on ne l'attend pas. J'ai vraiment été agréablement surprise de ce revirement de situation. On s'attache encore plus à Rio avec cela. Le petit groupe d'ami est tout à fait sympathique à suivre, malgré les délires de Miu. La romance avance également, même si je trouve qu'il manque un petit quelque chose concernant Haru. Miu ne l'épargne vraiment pas. Mais vu qu'elle a toujours été tête en l'air, finalement cela ne surprend pas.

La fin de la série est finalement assez basique et attendue. Mais il demeure toujours un petit mystère et on sent que le quotidien de nos quatre amis est loin de redevenir tranquille.

En conclusion, une série sympathique à lire qui m'a bien plu et fait rire. Si vous souhaitez passer un petit moment de lecture sans prise de tête, Miu saura vous satisfaire.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un très bon premier volume qui m’a bien fait rire.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)