Aldnoah.Zero

Aldnoah.Zero

Avis principal par Missmatsu

Résumé : L’histoire nous entraîne au milieu une guerre ayant lieu en plein Système solaire. Tout commence lorsqu’en 1972, les membres d’Apollo 17, la dernière mission envoyée sur la Lune, découvrent l’existence d’un portail permettant de communiquer avec Mars. À présent, les habitants de Mars sont devenus belliqueux et souhaitent ni plus ni moins qu’exterminer ceux de la Terre. Nous découvrirons les conséquences de ce conflit, non seulement sur les gouvernements respectifs, mais aussi sur les populations des deux planètes… Source : Crunchyroll

 

Que dire de Aldnoah Zero… C’est à la fois un anime très bon et aussi plutôt décevant. Même après sa fin qui a fait beaucoup parler d’elle, je reste très mitigée concernant la série. Je ne vais pas vous le cacher, cela ne m’a toutefois pas empêchée de regarder la saison 2, sortie en janvier de cette année…

Si Aldnoah Zero m’avait conquise à ses premiers épisodes, c’est parce qu’il avait des petits airs de l’inégalable Code Geass, l’aspect extraterrestre en plus. En effet, nous suivons le conflit qui va opposer la planète Terre à Mars, rien que ça. Comme vous pouvez-vous en douter, c’est donc un anime mélangeant action, stratégie et politique. Tous les éléments pour en faire l’égale de Break Blade en somme. Alors pourquoi ai-je été déçue ?

Commençons par les points négatifs. Aldnoah Zero n’a rien de très original. Un conflit entre deux planètes, quelques surprises, et c’est tout. De bout en bout j’ai attendu l’élément déclencheur, qui malheureusement, n’est jamais venu. Sur certains points, je trouve qu’il ramène à Valvrave : the liberator, beaucoup de potentiel, mais il ne va pas toujours au bout des choses et reste donc peu inédit. Par contre, je ne peux nier qu’il ne manque pas d’action, mais pour tout vous dire, c’est le genre de scènes qui m’ont vite lassée. Je ne sais pas si je suis la seule dans ce cas, mais malgré tous les événements qui sont survenus au cours de cette saison, je n’ai pu m’empêcher de m’ennuyer ferme. Peut-être est-ce à cause de l’aspect stratégique assez présent ou un manque de dynamisme sur tous les points, mais je n’ai jamais réussi à être réellement prise dans l’histoire, et encore moins à me sentir concernée ou touchée par les événements. Après, je ne doute pas que les amateurs de méchas y trouveront leur compte, car cet aspect est bien traité. Bon, rien de très innovant de ce côté-là non plus, mais au moins, leur design était joli.

Par contre, pour donner quelques points positifs à ma critique, on peut dire que les manigances politiques sont plutôt bien amenées. Je ne vais pas trop en dire pour ne pas trop vous gâcher la surprise, mais de ce côté-là, le premier épisode fut pour moi une vraie bonne surprise. On y voit alors toute la perfidie du genre humain (ou martien si vous préférez, mais au fond, ça ne change pas grand-chose), prêts à toutes les atrocités pour assouvir ses désirs. On joue donc beaucoup sur les relations entre la princesse martienne et les puissants sur qui elle devrait avoir pleine autorité. Je trouve que cela donnait un peu plus de profondeur à l’anime, qu’il paraissait plus réfléchi quand cet aspect politique intervenait. J’espère que cet élément restera présent dans la seconde saison !

Je reste toute de même très réservée sur les personnages. Ils sont à la fois horriblement classiques et très effacés. C’est un peu étrange à expliquer, mais peut-être parce qu’ils n’ont pas une psychologie très complexe, même au bout de 12 épisodes, j’ai eu l’impression de ne pas toujours très bien les connaître. Et c’est sûrement là que l’anime ferait mieux de se rattraper pour la suite de mon point de vue. Difficile (voire impossible) d’être touchés par les événements si l’on se fiche bien de ce qui peut arriver aux protagonistes (je dis cela mais le final m’a fait un petit choc quand même). Inaho, notre impassible héros, en est un bon exemple. Je n’ai pas du tout réussi à m’y attacher: trop parfait, trop intelligent pour être crédible, trop sérieux. Il ne se dévoile qu’aux dernières minutes, aux dernières secondes même de la saison, et c’est bien dommage. Un principe que j’ai toutefois aimé, c’est qu’il y ai deux héros, donc au moins un pour sauver la pauvreté de l’autre. Et Slaine y parvient très bien, même s’il est plus effacé que notre petit soldat terrien. Ancien habitant de la planète bleue, Slaine réside toutefois sur Vers (capitale de Mars) et est très lié à la princesse Asseylum. J’ai bien mieux aimé ce héros : son dévouement est touchant et surtout, il est bien plus humain, il lui arrive de craquer (je crois que le dernier épisode en est un bon exemple!) et c’est cela qui va le différencier de l’horrible Inaho mono expressif. J’ai hâte de voir comment il va évoluer! Pour ce qui est de la princesse Asseylum, bien qu’elle n’était pas vraiment très originale, je l’ai beaucoup appréciée. Elle apportait un vent de légèreté indispensable face aux spéculations militaires des deux clans. Les relations qu’elle avait créées avec Slaine et Inaoh étaient plutôt paisibles aussi. Je ne pense pas qu’il soit vraiment nécessaire que je m’étende sur les personnages secondaires. Mis à part le capitaine Marito dont l’histoire m’a intriguée, les autres ne m’ont pas particulièrement marquée (mis à part la jeune terrienne/martienne très énervante). J’ai juste regretté que les martiens restent bloqués dans leur rôle de méchants. J’aurais aimé plus de matière pour le peuple.

On ne va pas se mentir, Aldnoah.Zero est visuellement très joli!  Malgré son chara-design basique, cette simplicité fait ses preuves et parvient à rendre le peuple martien plutôt imposant. Et j’ai apprécié l’utilisation modérée, heureusement, de la 3D lors des combats entre méchas. L’animation est de bonne facture également.

Je crois que le point le plus réussi de tout l’anime reste la musique instrumentale. Si les génériques n’ont pas réussi à m’emballer (même si c’était du Kalafina…), il en est tout autre de l’OST, qui a été pour moi un réel coup de cœur! Les thèmes sont tout simplement épiques et s’accordent parfaitement avec les scènes plus rythmées de la série. Je ne l’ai pas encore écouté attentivement, mais je ne manquerai pas de m’y pencher en tout cas!

Même si cette saison ne m’a pas beaucoup enthousiasmée, principalement en raison de sa lenteur, je serai au rendez-vous pour sa suite. Il faut dire que ses qualités sont évidentes et on parviendrait presque à en oublier ses lacunes qui m’avaient agacée. Et puis, je crois que le gros choc de l’épisode 12 ne peut pas laisser d’autres choix. Espérons que cela redynamise le titre!

 

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Pour moi, Aldnoah.Zero possède des qualités évidentes: il contient de l’action et son scénario n’est pas dénué d’intérêt. Toutefois, je trouve que les événements ne sont pas toujours très bien exploités et les personnages ne sont pas très attachants. Ni excellent ni mauvais, mais tout de même au dessus de la moyenne.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)