Arata Kangatari

Arata Kangatari

Avis principal par Missmatsu

Résumé : Dans le monde lointain d’Awakamuni, aux allures moyenâgeuses, le moment est venu de procéder au couronnement de la nouvelle princesse du royaume qui a lieu une fois tous les trente ans. Or la dernière héritière se trouve être un mâle du nom de Arata. Celui-ci est contraint par le clan Hime de se travestir en femme pour participer à la cérémonie d’intronisation. Or pendant cet échange de flambeau Kikuri, l’actuelle princesse, est trahie et assassinée par ses vassaux, les Douze Shinsho, sous les yeux impuissants d’Arata. Accusé à tort, Arata fuit pour échapper aux gardes et s’enfonce dans la forêt de Kando qui abrite un passage sacré vers une autre dimension. Il est alors propulsé dans le Japon moderne et échange sa place avec Arata Hinohara, un adolescent ordinaire subissant quotidiennement les brimades de ses camarades de classe et désirant lui aussi quitter cette vie. Qu’adviendra-t-il de Hinohara, plongé dans une guerre qui le dépasse ? Comment s’adaptera l’Arata de l’autre monde ? Source : Animeka

 

Étant fan de l’œuvre de Yuu Watase, j’avais quelques appréhensions concernant son adaptation animée. Et si quelques détails continuent de me chiffonner, reste que le tout est plutôt bien mené.

Nous retrouvons donc la parallèle entre notre monde, où réside Arata Hinohara, un jeune lycéen qui n’est pas gâté dans ses relations aux lycée, et un second Arata, qui vit dans le monde d’Awakuni. C’est dans ce monde ci que l’action va se dérouler, où Arata Hinohara et Arata vont malencontreusement échanger leurs vies… Pour ceux qui auront lu le manga, il n’y aura pas lieu d’être perdu. On évolue au même rythme que notre héros, et l’on apprend progressivement les éléments importants. En revanche, je ne sais pas si ce n’est que moi, mais je suis toujours un peu embrouillée au niveau de quelques détails sur les Fourreaux. Enfin, j’ai tout de même trouvé que certains éléments étaient mieux amenés que dans le manga, de façon plus explicite.

Concernant les personnages, si vous les avez apprécié dans le manga, je pense qu’il en sera de même ici. On retrouve toujours le caractère déterminé d’Arata, qui va évoluer aux côtés de l’adorable Kotoha, qui sera son seul appui pendant un certain temps. Il y a quelques facilités au niveau du caractère, mais personnellement, je ne trouve pas cela particulièrement gênant si on ne se focalise pas sur ce point. Je suis particulièrement sous le charme de Kannagi et d’Akashi, qui ont été fidèlement représentés. Après, avec si peu d’épisodes, j’ai bien peur que les personnages soient moins approfondis que dans le manga, notamment sur le personnage de Kadowaki, qui se révèle très intéressant, car l’on parvient à comprendre en partie ses motifs.

Bien que l’animation ne soit pas superbe, les scènes d’actions ont tout de même un certain charme. Bon, j’avoue que j’avais de plus grandes espérances quant à la qualité de l’anime, mais si l’on n’est pas trop exigeant, je pense que cela passe. Toutefois, il y a un petit « je ne sais quoi » qui ne me paraît pas très représentatif de la qualité du dessin de Yuu Watase. Et nous avons aussi quelques inégalités au niveau des personnages, ce qui est tout de même dommage.

Un point que j’apprécie particulièrement, c’est bien les musiques, qui se sont révélées très jolies et bien ancrées dans l’ambiance un peu chinoise que l’on peu retrouver. J’ai hâte d’en écouter l’ost complet!

J’ai pu paraître un peu sévère en tant que fan de l’œuvre d’origine, mais si vous ne connaissez pas le manga, ne reculez pas. En dépit de ce que j’ai dit, Arata est un bon anime qu’il serait dommage de rater.

 

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Un anime avec une bonne histoire et des personnages attachants. Toutefois, si vous avez apprécié son support d’origine, vous risquez d’être un peu déçus.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)