Bakumatsu Rock

Bakumatsu Rock

Avis principal par Maella

Résumé : L’histoire se déroule au cours de l’ère Bakumatsu, période correspondant au milieu du XIXè siècle et aux derniers moments d’existence du régime shôgunal. Le shôgunat Tokugawa utilise les Chants Célestes, morceaux laveurs de cerveaux via les plus grandes figures du Shisengumi, pour asservir le pays ainsi que son peuple. Dans ce Japon tyrannique, écrire ou chanter n’importe quelle chanson autre que les Chants Célestes correspond à un crime capital. Ryôma Sakamoto et d’autres rockeurs s’élèvent pour changer le monde avec leur rock’n’roll, pour la justice et la liberté !
Source : Nautiljon

Bakumatsu Rock n’est pas vraiment un anime qui marque les esprits (en tout cas, pas pour les bonnes raisons), mais je trouve qu’il est plutôt sympa à regarder (le cerveau bien mis sur off par contre).

Si vous connaissez l’histoire du Shinsengumi et des rebelles qui se sont opposés au gouvernement, il faut complètement l’oublier. Ici, on retrouve les même protagonistes, mais dans une histoire totalement revisitée, façon musical.
Le gouvernement veut contrôler le Japon à l’aide des Heaven’s song, chantées par les idoles Hijikata Toshizou et Okita Souji du Shinsengumi. S’oppose à eux, Ryôma Sakamoto, Takasugi Shinsaku et Katsura Kogorou, un groupe jouant du rock et possédant chacun une Peace Soul.
Comme dit plus haut, lorsqu’on regarde cet anime, il faut complètement oublier toute logique ! Dans cet anime, il n’y en a pas vraiment, et chaque épisode est encore plus fou que le précédent. Bienvenue dans un monde où quand les chanteurs se mettent à perdre leur t-shirt quand ils se mettent à jouer une chanson (et même que parfois, ils retrouvent leur haut 2 secondes après, comme par miracle) et où un cheval blanc apparait et vole dans le ciel, monté par un homme avec des ailes d’ange sorti de nul part. Mais aussi, un monde où nos protagonistes font un concert dans un onsen et où leurs instruments apparaissent comme par magie dans leurs mains. En bref, du grand n’importe quoi ! Au niveau de l’histoire, autant dire que c’est pas fameux non plus. Au départ, j’ai cru que le but de l’anime était de retrouver les autres détenteurs de Peace Soul et que tout au long de l’anime, on allait voir le Shinsengumi et les rebelles « s’affronter ». Mais finalement non. J’ai l’impression que le schéma est toujours le même : ils tentent de faire découvrir le rock aux habitants, se font pourchasser par le Shinsengumi, arrivent à faire un concert malgré le « grand méchant » qui leur met des bâtons dans les roues, se retrouvent torse nu et fin de l’épisode. Il y a quand même quelques éléments intrigants, mais j’ai l’impression qu’ils sont passés à la trappe. Dommage.
Il y a aussi certains passages qui font penser à Uta no Prince-sama (pour les adorateurs de la série), comme le moment où les protagonistes ont l’impression de s’envoler autour de la terre lorsqu’ils écoutent la chanson de Ryôma.

Au niveau des personnages, ils sont tellement clichés que je n’ai pas pu m’attacher à eux. Ryôma est le grand passionné naïf, Katsura est l’intelligent du groupe et Takasugi est le ronchon. Quant à Hijikata, c’est le personnage presque invisible j’ai envie de dire, tout le contraire d’Okita, personnage un peu taciturne, qui est bien mis sous la lumière des projecteurs.

Graphiquement, je ne suis pas très fan du chara design. Je le trouve plat et les couleurs sont assez particulières. Le côté 3D lorsque les héros donnent un concert n’est pas super bien réussi et gâche le tout je trouve. On dirait qu’ils ont été animés comme s’ils étaient des robots dans ces passages-là.

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Un anime avec une histoire qui part dans tout les sens, ce qui le rend divertissant. Le point positif reste les musiques qui valent vraiment le détour.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)