Blood Blockade Battlefront

Blood Blockade Battlefront

Avis principal par Missmatsu

Résumé : La cité jadis connue sous le nom de New-York n’existe plus depuis qu’une faille entre la Terre et les Enfers y est apparue. A présent, on désigne cet endroit sous le nom de Hellsalem’s Lot. Couverte par une épaisse brume, nul ne devine que les phénomènes surnaturels et les créatures que l’on pensait imaginaires jusqu’à présent font maintenant partie du décor. Dans cet univers chaotique, la société secrète Libra recrute des individus possédant des pouvoirs surnaturels, afin de pouvoir maintenir un semblant de paix. Un jeune photographe, Leonardo Watch, fait partie de ses membres. Une mystérieuse entité lui a octroyé des “Yeux Divins”, lui permettant d’utiliser un grand nombre de pouvoirs… Source: ADN

 

Je ne pariais pas grand chose sur Blood Blockade Battlefront, mais je dois dire qu’avec les cinq épisodes sortis à ce jour, j’ai été totalement séduite par l’univers. Bien qu’annoncé comme plutôt court (seulement 12 épisodes pour tout ce potentiel!), je pense que ce shônen a tout pour séduire un large public.

Dès les premières minutes, le ton est donné: baston, humour décalé et pagaille sont au sommaire de Blood Blockade Battlefront. J’ai très rapidement été prise dans le scénario. En soit, rien de très original au menu : on suit un jeune héros aux pouvoirs surnaturels, Leo, dans son entrée au sein de l’organisation secrète Libra. Là où l’anime se différencie des autres, c’est dans son univers à la fois atypique et un peu chaotique. En effet, dans ce nouveau New-York, aliens et êtres humains cohabitent. Vous vous en douterez, c’est l’environnement idéal pour un gros bazar qui part dans tous les sens. La narration, qui se fait au fil des pensées de Leo, est donc rythmée et pleine de vie. Les missions de Libra n’ont en soit, encore une fois, rien de particulièrement innovant, si ce n’est l’univers un peu absurde, mais je me prends totalement dans leurs aventures à chaque fois. Avec un si petit nombre d’épisodes, je ne pense pas que l’histoire sera vraiment à suivre (peut-être à la fin), on devra donc se contenter de petites histoires indépendantes.

Tout comme Leonardo Watch, on découvre au fur et à mesure les membres de cette organisation secrète. Ils ont tous des traits de caractère différents et sont donc tous plaisants à suivre. Bon, on a beaucoup d’effets pour les rendre classes, mais je dois dire que cela fonctionne plutôt bien. Le héros donc, notre photographe maladroit, fait parfois un peu tâche dans le tableau (et souvent, j’ai douté de son utilité) mais reste un héros vraiment mignon et sympathique. Le fait que l’histoire soit racontée de son point de vue dynamise aussi l’anime, puisque les réactions et remarques du jeune homme sont souvent amusantes. Les autres membres sont tous un peu décalés et étranges. Mis à part Klaus et Zapp, les autres membres se font pour le moment discrets mais m’ont tous l’air aussi bien barrés. Le duo Hummer et Deldro m’a beaucoup plu en tout cas, j’espère qu’on les reverra rapidement. Une petite part de mystère est également placée avec la présence de White, dont on sait très peu à son sujet, ainsi que le petit vampire blond (je ne pense pas que l’on sache son nom), qui semble amener un fil rouge avec les vampires.

Côté action, les fans de shônen devraient être servis. Moi qui ne suis pas trop fan des bastons gratuites, souvent bien trop présentes dans ce type d’anime, je n’ai, pour le moment, pas tiqué sur cet aspect. C’est peut-être parce qu’on a pas mal d’humour à côté, mais je n’ai pas encore été lassée par les scènes d’action. Je trouve que l’équilibre est bien dosé.

Comme je l’ai évoqué, l’anime ne se prend jamais au sérieux et je trouve qu’il en ressort une petite ambiance décalée et absurde qui n’est pas pour me déplaire, loin de là. En soit, l’anime n’est pas original, mais c’est ici qu’il se démarque de ses congénères à mes yeux. L’anime est donc drôle, sans prise de tête et cela le rend tout particulier. L’ambiance donnée avec l’univers  très citadin de la série est plaisante également.

Côté visuel, je trouve l’anime très joli. Le studio nous offre des séquences d’actions dynamiques et on joue avec les couleurs de la ville pour un joli résultat. Personnellement, je n’étais pas particulièrement fan du design de l’anime à la base (il faut dire que Klaus n’est pas très attirant comme héros..), mais je m’y suis finalement fait. Le travail de Bones est donc de bonne facture.

 

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Pour le moment, Blood Blockade Battlefront est un shônen dynamique et amusant. Sa galerie haute en couleur de personnages et son univers attractif devraient vous réserver de bons moments.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)