Dans un recoin de ce monde

Dans un recoin de ce monde

Avis principal par Maccha

Résumé : La jeune Suzu quitte Hiroshima en 1944, à l’occasion de son mariage, pour vivre dans la famille de son mari à Kure, un port militaire. La guerre rend le quotidien de plus en plus difficile, malgré cela, la jeune femme cultive la joie et l’art de vivre. Mais en 1945, un bombardement va éprouver son courage. Source : AlloCiné

Ayant beaucoup aimé le manga d’origine de Fumiyo Kouno, j’attendais la sortie du film Dans un recoin de ce monde dans les salles françaises avec impatience. C’est une belle adaptation qui nous est proposée, gardant le côté à la fois doux et poignant de l’oeuvre d’origine.

On suit Suzu, une jeune fille toujours un peu dans la lune, qui vit à Hiroshima avec sa famille. Un jour elle est demandée en mariage et elle part vivre chez son mari et la famille de celui-ci à Kure, à 20km de Hiroshima. On assiste à la nouvelle vie de Suzu dans cette famille alors que les effets de la guerre se sentent de plus en plus sur la vie des civils qui continuent leur vie malgré les difficultés.

On suit ainsi le quotidien des familles de l’époque en période de guerre en découvrant aussi certaines coutumes japonaises. On voit comment le peuple essayait de lutter contre le manque croissant des produits alimentaires en s’habituant à vivre de plus en plus avec les alertes d’attaques aériennes. On peut considérer Suzu comme une femme modèle japonaise de l’époque malgré ses maladresses dans les tâches ménagères et son côté rêveur. C’est un personnage attachant qui ajoute de la légèreté avec ses mimiques qui font rire par moments. Son mari qu’elle connait à peine, Shûsaku, est un homme de tempérament calme et on assiste aussi à l’évolution de leur relation dans un contexte difficile mais tout en étant entourés de leurs familles malgré tout.

Avec la guerre, Suzu et sa famille vont vivre aussi des tragédies. Cependant, on ne tombe pas dans le pathos et le ton reste assez juste et pudique même si cela reste bien poignant. Après tout, la vie est une succession de moments drôles mais aussi de tragédies. On ressent bien la peine à la suite de la perte d’un être cher, la déception et le sentiment d’injustice suite à la décision de l’empereur après la bombe atomique alors qu’ils ont dû faire autant de sacrifices.

J’ai bien aimé cette adaptation du manga et je n’ai pas senti passer les deux heures du film. Visuellement, on retrouve la douceur des graphismes du manga avec le trait un peu enfantin et les passages entre les dessins de Suzu et le film sont bien réalisés. Il faut dire que par moments cela parait un peu décousu et on peut avoir du mal à suivre le passage d’une scène à l’autre, surtout au début du film. On peut dire que le réalisateur a essayé de mettre le maximum du manga dans le film, ce qui n’est pas chose aisée. Ainsi, la partie avec Rin, le personnage que Suzu rencontre alors qu’elle se perd dans le marché noir, est survolée dans le film. On aperçoit des scènes de sa vie dans le générique de fin, ce qui n’est pas très parlant pour les gens qui n’ont pas lu le manga. Il semblerait que le réalisateur a du sortir certaines scènes, ce qui est un peu dommage.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un beau film qui nous rappelle ce qu’est vraiment la guerre. Une belle adaptation du manga d’origine avec un ton juste.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)