Darling in the FranXX

Darling in the FranXX

Avis principal par Beldaran

Résumé : Dans un lointain futur, la Terre est en ruine et l’humanité s’est retranchée dans une ville fortifiée mobile, Plantation. Un quartier est dédié à la formation de jeunes pilotes qui ne connaissent rien du monde extérieur. Leur seul but dans la vie est d’apprendre à piloter des robots, les Franxx, afin d’affronter un mystérieux ennemi géant mais invisible. Source : Crunchyroll

Lors de l’annonce de l’anime, j’étais particulièrement emballée, une production signée par le studio A-1 Pictures (scénario, designs des personnages et des mechas) avec à l’appui le studio Trigger pour la mise en scène et l’animation des scènes d’action, ne pouvait être que sympathique, surtout en 24 épisodes. Dans les faits, j’ai péniblement supporté les 14 premiers épisodes puis histoire de boucler le bidule, j’ai regardé le dernier épisode qui a confirmé ma très grande déception. A noter que c’est cet anime qui a le plus agité la toile avec des débats enflammés, souvent trop enflammés, par rapport à une certaine scène et un certain personnage.

L’histoire plante son décor au sein d’une planète Terre, totalement ravagée où des groupes d’humains vivotent au sein de villes mobiles et régulièrement attaquées par des monstres, les hurleurs. L’espoir de l’humanité réside dans des robots qui ne peuvent être pilotés que par des adolescent(e)s. Les informations sur l’univers sont longues, très longues à venir (apparemment la grande révélation se fait à l’épisode 19) et le récit se perd dans de longues séquences de tranche-de-vie qui mettent en exergue les liens qui se tissent au sein du groupe d’ados et de multiples références à l’animé Evangelion, sorte d’hommage bien appuyé.

Le message écologique est pertinent mais n’a pas gommé le malaise persistant que j’ai ressenti au visionnage. Le côté dérangeant de la série est venu de nombreux détails qui parsèment les épisodes. Tout d’abord, la manière de piloter un Franxx dont la thématique sexuelle est particulièrement explicite (la position, les tenues, les petits cris…), le fait que le héros ne puisse pas piloter est traité comme une sorte d’impuissance… Cela se poursuit, avec la découverte de la civilisation d’avant lors d’un épisode à la plage (très utile en plus) et des livres sur comment élever des enfants. Je poursuis avec le fait que deux personnes de même sexe ne puissent pas piloter, cela ne correspond pas à la norme. Je ne m’étendrais pas sur le personnage du groupe qui a une corpulence assez forte et qui se fait bazarder pour le ténébreux de la bande, sans que cela ne choque personne. Bref, l’ensemble de ces points mis en parallèle avec les problèmes de natalité au Japon, ça donne des frissons et l’épisode final n’arrange pas le truc. Ma lecture est peut-être trop poussée mais cette comparaison m’a très rapidement sauté aux yeux et a grandement perturbé mon visionnage. Je ne m’attarde pas sur le scénario car ce n’est pas folichon. Si le début tient la route, la suite est en roue libre. Le final est rafistolé à grand coup de réincarnation bouddhique.

En ce qui concerne les personnages, Hiro, le héros est d’une mollesse intersidérale, heureusement il a des pics de résolutions par moment. Il joue au chat et à la souris avec Zero Two personnage qui a du piquant jusqu’à ce qu’elle se fasse darlingiser. Leur relation occupe une bonne partie de l’histoire et connaîtra de nombreux retournements de situation identiques. Ichigo est celle qui a essuyé le plus de critiques, povrette. Je n’ai pas grand-chose à écrire sur les autres.

L’animation est très agréable avec de chouettes scènes de combats. Le design des mechas est assez particulier mais on s’y fait. La variété des hurleurs est cool. Les musiques sont sympathiques et j’ai bien aimé l’opening.

Fiche réalisée grâce au service de presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Darling in the FranXX a été une déception au niveau de l’histoire et surtout en termes de thématiques. Je suppose qu’en visionnage « premier degré », cela se suit facilement.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)