Gantz – Au commencement

Gantz – Au commencement

Avis principal par Missmatsu

Résumé : Deux amis se font écraser par une rame de métro. lls se retrouvent soudain dans un étrange appartement en compagnie d’autres personnes venant également de “mourir”. Tandis que tous tentent de comprendre leur présence en ce lieu, une mystérieuse sphère noire apparaît et les somme d’éliminer unes à unes des créatures surpuissantes…
Source : Allociné

Casting :

Acteurs Rôles
Ninomiya Kazunari Kei Kurono
Ken’ichi Matsuyama Masaru Kato
Watanabe Natsuna Kei Kishimoto
Hongo Kanata Joichiro Nishi
Shiraishi Shunya Hiroto Sakurai
Taguchi Tomoro Yoshikazu Suzuki
Yoshitaka Yuriko Tae Kojima

Autant le dire tout de suite, j’ai eu une très belle surprise en regardant ce premier film de Gantz, visionné à la base pour Ken’ichi Matsuyama (Death Note, Detroit Metal City). Il faut dire que le manga original est réputé pour son caractère adulte, porté sur la violence essentiellement, j’avais donc quelques craintes …

Si les premières minutes de ce long métrage paraissent obscures, étranges et même peu plaisantes, nous entrons finalement dans une histoire complexe et travaillée, au fond très intéressant. Happé par les mésaventures de ces héros, le spectateur suit leur vie mouvementée, partagée entre monde réel et combats contre les extraterrestres. Mais l’aspect le plus plaisant pour moi est certainement ce système de points, ouvrant les portes à nombre de possibilités. Mais si l’histoire a été allégée vis à vis de la version papier, reste que ce film n’est pas à remettre entre toutes les mains !

Bref, ce film est très rythmé, jonglant toutefois avec les sentiments des personnages et leurs désirs avec habilité. Les scènes d’action sont donc claires, dotées d’effets spéciaux maîtrisés et de cette petite touche design avec les armes à feu et tenues des « Gantzers » futuristes. Cela apporte réellement à l’ambiance globale, qui n’en ai que plus jouissive.

Les personnages de ce film sont tous plaisants, travaillés dans leurs psychologies, leur façon de vivre. Le protagoniste de Kei (Ninomiya Kazunari), le héros, a été particulièrement intéressant, évoluant au fil de ces deux heures. De simple homme, un peu égoïste, certes, mais tout de même relativement simple, il devient suffisant et sûr de lui, à la manière de Nishi (Hongo Kanata), amenant la mort de certains acolytes. Nous avons aussi Kato (Ken’ichi Matsuyama), le justicier de tout bon film qui se respecte, gentil et avenant. J’ai beaucoup aimé sa relation avec son ami Kei, naturelle et joliment amenée. Et pour finir, nous avons Kishimoto (Watanabe Natsuna), le membre féminin de l’équipe. J’appréhendais plutôt la venue de ce personnage, pour le côté fan-serv, qui n’interviens finalement que très peu, mais Kishimoto s’est révélée un personnage sympathique. Et puis, en tant que grande romantique, j’ai trouvé sa relation avec Kato vraiment touchante.

Les acteurs ont bien interprétés leurs rôles, bien qu’il est évidemment difficile pour moi de juger une ressemblance vis à vis du manga, ne l’ayant pas lu; mais je les ai trouvés convaincants. Je ne connaissais encore personne mis à part Ken’ichi Matsuyama et Watanabe Natsuna (Kimi ni todoke), mais les autres acteurs jouaient plutôt bien, faisant passer les émotions avec plus ou moins de facilité et de justesse.

J’ai trouvé la musique particulièrement envoûtante, réellement présente là où on l’attendait, empreinte de modernité et teinte d’inattendu. Bref, je pense que si l’on a aimé le film, on peut vraiment jeter un coup d’œil (ou plutôt une oreille) à son ost.

  • Scénario
3.5

En conclusion

Un film d’action rythmé à la trame principale très intéressante, une ambiance plaisante et un bon jeu d’acteur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)