Nobunaga the Fool

Nobunaga the Fool

Avis principal par Kûkaku

Résumé : La guerre fait rage entre la planète de l’Ouest (Occident) et la planète de l’Est (Orient). Une technologie appelée « les trésors sacrés » pourrait révolutionner le monde mais personne n’en connait les secrets, mise à part une certaine fille hérétique.
Nous suivons les aventures de Jeanne Kaguya D’Arc, qui a des visions lui montrant la naissance d’un Messie qui sauvera le monde. Elle se lance dans un voyage sur la Planète de l’Est avec l’explorateur, Leonardo da Vinci. Leur chemin croisera celui qu’on surnomme Nobunaga le Fou du clan Oda. Source : Adala News

 

J’ai vraiment mis du temps avant de réussir à me décider de faire cette fiche.
Après tout, il faut avouer qu’après 16 épisodes, je ne sais toujours pas vraiment quoi penser de cet anime un peu wtf qu’est Nobunaga the Fool.

L’histoire nous projette dans un univers où se tiennent deux étoiles, soit deux planètes, qui représentent notre monde actuel séparé en deux. En effet, l’étoile de l’Est contient une adaptation du Japon et de la culture orientale, et l’étoile de l’Ouest contient notre culture occidentale, européenne en majorité, en rassemblant des personnages tels que Jeanne d’Arc, César, le Roi Arthur et les chevaliers de la table ronde… Bref, un gros fouillis de personnages historiques xD
Dans cet univers, Jeanne d’Arc est une jeune fille « maudite » qui peut entendre les voix divines et qui prédit alors, un beau jour, l’arrivée du « Roi Sauveur ». En se rendant sur l’étoile de l’Est pour le retrouver, accompagnée de Léonard de Vinci, elle fait alors la rencontre d’un Oda Nobunaga venant tout juste d’essuyer une attaque d’un général ennemi. Dans cette adaptation du Japon, les grands généraux historiques déjà bien connus dans le monde de la Japanim (Nobunagun, Sengoku Basara, Samurai Deeper Kyo …) se combattent aux commandes de robots géants. Avouez déjà que c’est assez étonnant de retrouver un ancien général dans un robot.
Eh bien oui, il faut savoir que Nobunaga the Fool c’est avant tout un gros rassemblement de pleins de choses qui n’ont rien à voir les unes avec les autres. On prend tout, on mélange bien, et on en ressort un scénario!
Bref, ici, Jeanne étant convaincue que Nobunaga est le Roi Sauveur, va se mettre en tête de lui faire dévoiler son potentiel. Ce qu’elle ne sait pas encore, c’est que malgré elle, les dirigeants de l’étoile de l’Ouest, soit Arthur & ses chevaliers, ne voient pas le futur du même œil et espèrent bien faire d’Arthur le vrai Roi Sauveur. La guerre va donc éclater entre Nobunaga et ses ennemis de l’étoile de l’Est, mais également avec ses nouveaux ennemis de l’étoile de l’Ouest. Rien que ça!

Au début, durant les 2-3 premiers épisodes, j’ai été enchantée par ce mélange de culture et ce scénario qui envoie du lourd, mais au fur et à mesure que l’anime avance, cet enchantement s’est un peu évaporé. Des épisodes ressortent comme nuls ou inintéressant alors que d’autres restent tout à fait correct, et c’est donc réellement à se demander si l’anime est bon ou pas. Dans l’ensemble, je pense que je pourrais dire qu’il est relativement appréciable, même s’il est sur et certain qu’il contient de nombreuses faiblesses -et ce que ce soit dans le scénario ou dans l’animation/graphisme-.

Un point qui aurait pu relever le niveau de l’anime serait l’exploitation des personnages historiques. Cependant, ceux ci ne sont pas assez détaillés à mon goût pour en valoir le coût et demeurent en grande partie assez banals ou complètement inintéressants. Non, non, Jeanne n’est pas cruche du tout, ne soyez pas médisant! M’enfin, quoi de mieux que de stéréotyper une blonde à grosse poitrine?
Bref, de mon avis, les différents personnages sont trop inégaux et tellement prévisibles que c’est un peu fatiguant. Le seul qui pourrait avoir une psychologie à développer serait peut être Mitsuhide, mais on ne s’attarde pas assez sur lui pour le savoir. Ichihime peut être aussi. Mais en tout cas, en ce qui concerne Nobunaga, Jeanne, ou encore Leonard et Hideyoshi, rien de très très glorieux. Nobunaga nous étonne sur le début, mais je le trouve sans plus après quelques épisodes. Jeanne… ben, elle est un peu blonde quoi -comme je suis mauvaise langue xD- et Leonard, à part tirer les cartes, on ne sait pas vraiment ce qu’il fait là, hein. Enfin, reste Hideyoshi, le summum de l’insupportable… à part pousser des cris en tout sens… voilà quoi

Petit point que j’aime -ou aimais- bien malgré tout : les OST. Les premiers opening et ending étaient vraiment bons -et les deuxièmes vraiment mauvais, mébon -, et les musiques internes sont franchement pas mal du tout, assez énergiques et parfois plutôt jolies. Perso, c’est un bon point de ce côté, comme pour l’animation. Les mouvements des robots sont très fluides et la 3D très bien intégrée aux combats. Petit bémol malgré tout, les robots sont peut être très soignés, mais le reste ne l’est parfois pas du tout avec quelques plans un peu moches à regarder -quelle horreur que ces plans surfaits où tout est brillant avec plein de paillettes et des expressions faciales de personnages assez ignobles xD-.

Bon, bon, bon. Dans les faits, en tant qu’anime original, je ne m’attends pas vraiment à ce que c’en soit un superbe, mais je passe tout de même quelques bons moments à regarder. Ce que j’aime bien, c’est que cet anime ne se retient pas de faire des trucs conventionnels et se plait à partir un peu dans toutes les directions, il est un peu libre -bon, même si ça fait pas toujours bien avancer et que cette lenteur ne me plait pas, mébon-. J’ai bien envie de savoir comment il va se terminer et ce qui va advenir des deux planètes. Et puis, malgré tout, Nobunaga reste un personnage relativement charismatique et plutôt beau gosse qu’on a envie de suivre même s’il est parfois un peu tête à claque xD.

 

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Ni réellement bon, ni vraiment mauvais, je qualifierai Nobunaga the Fool d’anime à regarder si on a rien d’autre à faire.
Il n’est pas spécialement intéressant, mais pas déplaisant non plus, donc se laisse regarder malgré ses points faibles.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)