Ore no Imoto ga Konna ni Kawai Wake ga Nai – Saison 2

Ore no Imoto ga Konna ni Kawai Wake ga Nai – Saison 2

Avis principal par Missmatsu

Résumé : Suite de Oreimo S1.
L’œuvre nous emmène à la rencontre de la fratrie Kousaka, composée de l’aîné, Kyousuke et de sa sœur cadette, Kirino. Elle, est une collégienne suscitant l’admiration par ses nombreux atouts : sportive, intelligente et suffisamment belle pour faire du mannequinat. Lui, est un lycéen qui se définit comme banal et sans véritable passion. Les deux ont une relation froide et distante, ne s’adressant la parole que pour se faire des reproches. Mais cette situation va être chamboulée quand Kyousuke va découvrir le secret de sa sœur : celle-ci est une otaku pur jus, collectionnant en secret figurines, jeux érotiques et séries animées, une passion qu’elle ne peut pas assumer en public…
Source : Wakanim

Après une première saison que je n’avais que très peu apprécié, j’ai tout de même voulu connaître la suite et fin de cette étrange série, étant donné que cette saison est la dernière.

La série se divise clairement en trois parties. Celle où on réintroduit le spectateur dans le petit monde d’Ore no Imoto avec cette Kirino très proche de Konata de Lucky Star. Une autre où le héros prend les choses en main, se détache de sa sœur. Et la finale, celle qui reprend toutes les convictions du spectateur pour nous offrir une conclusion qui ne peut laisser indifférent. J’ai été très surprise par les nombreuses directions qu’aura pris l’anime. A vrai dire, je n’aurais jamais cru voir cette série s’essayer à un genre plus dramatique. Je ne suis pas folle des décisions qui ont été prises, mais je me dois de reconnaître que les choix étaient audacieux et ce, au risque de déplaire.

Pour la première partie, on se cale sur un schéma très similaire à la saison précédente. On suit Kirino dans ses délires otakus qui embarquent Kyosuke toujours plus loin. Pour ceux qui auront apprécié l’humour, ils n’auront pas de soucis à se faire : on reste dans un schéma similaire. J’ai toutefois trouvé que le harem qui se ressert autour de l’unique protagoniste masculin était bien plus présent et rendait parfois les épisodes un peu lourds. Il faut dire aussi que je suis loin d’affectionner les harems, mais cela cantonnait trop l’anime dans ce genre d’animes tristement classiques.

La seconde partie est clairement celle que j’ai préférée, sûrement même la seule que je suivais sans qu’il y ai derrière cette volonté de finir juste pour finir. Enfin, Kyosuke se détache de sa sœur, teste de nouvelles horizons… En la personne de Kuroneko. Car oui, enfin, le héros se débarrasse de son statut de frère pas très net pour en aimer une autre, qui l’aime depuis bien longtemps de surcroît. Je n’ai jamais trop réussi à déterminer s’il accepte sa déclaration pour ne pas la froisser ou pour se détourner de Kirino, mais cela faisait vraiment plaisir de se consacrer à la petite brunette le temps de quelques épisodes, sans compter qu’elle était sans hésitations ma prétendante favorite. Malheureusement, le couple mielleux et formaté (il faut l’avouer, même si c’était mieux que le final)qu’ils formaient ne tarda pas à se séparer… Et c’est à partir de ce moment que notre héros perd la belle image qu’il avait acquis avec cette partie…

J’aurais vraiment apprécié en voir d’avantage dans l’évolution du couple, qui en aurait bien eu besoin, en particulier Kirino. Là où j’aurais aimé la voir s’assagir et se montrer plus sincère envers ses sentiments, elle se borne à ses caprices et à ses agissements de petite fille. De bout en bout, la jeune fille aura été un personnage qui m’aura exaspérée, sans interruption…

On retrouve sans peine le design rond et «kawai» de la première saison d’Ore no Imoto ga konna ni kawai wake ga nai. Je n’apprécie pas spécialement le chara-design, alors dire que je l’ai retrouvé avec plaisir serait mentir, mais les fans auront sans aucun doute été ravis.

Au final, Ore no Imoto ga konna ni kawai wake ga nai n’aura pas été un anime que j’ai globalement pris plaisir à visionner, mais les avis divergent beaucoup… Si vous êtes tentés, n’hésitez-pas à vous forger votre propre avis.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Je ne cacherais pas que c’est une saison qui ne peux pas plaire à tout le monde, tant le thème est difficile et les personnages se font très agaçants, ne subissant aucune évolution. Je ne peux pas non plus déconseiller, car l’appréciation dépend vraiment de la mentalité du spectateur.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)