Patéma et le monde inversé

Patéma et le monde inversé

Avis principal par Maccha

Résumé : Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en 2 mondes inversés ignorant tout l’un de l’autre. Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière rêve d’ailleurs.
Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s’adapter à son monde totalitaire.
Le hasard va provoquer la rencontre des deux adolescents en défiant les lois de la gravité.
Source: Allociné

Ce film me tentait un peu depuis sa sortie en salles. L’idée de deux mondes de centres de gravité opposés est intéressante mais elle me rappelait le film Upside Down de Juan Solanas, malencontreusement sorti dans la même période et qui traite un sujet similaire. Du coup, j’avais peur de voir quelque chose de ressemblant. Cependant les deux films sont assez différents, tant au niveau scénaristique que par leur réalisation.

D’un côté, on a Patéma qui vit dans un monde souterrain et souhaite découvrir le monde en dehors des zones définies par ses ancêtres. De l’autre, on a Age, un jeune lycéen mélancolique qui semble vivre dans un vaste et beau monde mais dirigé sous un régime totalitaire où même contempler le ciel est considéré comme une hérésie. Lors d’une de ses explorations, Patéma se retrouve dans le monde d’Age, appelé Aïga, qui a la gravité inversée par rapport à son monde. J’ai vraiment aimé la scène de leur rencontre. Une amitié et des sentiments naissent rapidement entre les deux, d’autant plus qu’ils doivent se tenir souvent pour éviter que Patéma soit perdue dans le ciel à cause de la force gravitationelle inversée. Age va essayer de l’aider pour qu’elle retourne dans son monde.

Il y a beaucoup de scènes de poursuites et de passages d’un monde à l’autre. Le point de vue des plans change souvent en suivant le centre de gravité des personnages et c’est bien géré. Il y a de jolis jeux de caméra et de beaux paysages, notamment dans les scènes de ciel. J’ai trouvé l’animation fluide et la réalisation maitrisée.

Cependant je pense que certains aspects ne sont pas assez explicites et j’ai eu du mal à comprendre certaines choses, notamment dans la fin. Un autre reproche qu’on peut faire à ce film, c’est au niveau des personnages. A part Patéma, le design des personnages n’est pas original. Age, par exemple, n’a pas vraiment de traits distinctifs. Au niveau de caractères, même s’ils ne sont pas très originaux non plus, on s’attache facilement à Patéma et Age. En effet les deux adolescents se ressemblent malgré leurs différences. Tous les deux s’opposent aux règles de leurs mondes. Il y a effectivement de l’amour entre les deux mais ce n’est pas le thème principal. Le seul personnage que j’ai trouvé vraiment exagéré est Izamura qui règne sur le monde d’Aïga de façon tyrannique. Il est par définition le grand méchant stéréotypé de l’histoire. Cependant il permet d’avoir une critique sur un régime totalitaire où on a peur de franchir ses préjugés, et de donner des messages tels qu’être ouvert aux autres, accepter une autre vision des choses, se remettre en question et se mettre à la place de l’autre.

J’ai trouvé les musiques jolies. Elles créent une atmosphère particulière avec une belle ambiance de science-fiction.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un bon film avec un concept intéressant où deux adolescents appartenant à deux mondes différents se retrouvent.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)