Radiant

Radiant

Avis principal par Beldaran

Résumé : Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills. Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’elles touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis. Source : Crunchyroll

Cocorico ! Radiant est la première création française adaptée en série animée par un studio japonais. En France, elle a été diffusée sur les plateformes ADN et Crunchyroll. Derrière cette œuvre se cache l’auteur Tony Valente. Le manga est toujours en cours et compte 11 volumes (Ankama éditions). Appréciant énormément le manga, j’étais à la fois impatiente et inquiète de découvrir cette adaptation et malheureusement la déception l’emporte.

Si je ne connaissais pas l’œuvre, je n’aurais pas dépassé le premier épisode mais je me suis accrochée et l’anime devient plus intéressant avec l’arc sur Rumble Town, à partir de l’épisode 11. La série adapte les 4 premiers tomes en 21 épisodes, modifie la trame originale à coup d’épisodes filler pour un rendu mou du genou et profondément ennuyant.

Radiant cela parle de quoi ? Le monde est malmené par la chute de monstres, des Némésis qui transforment en infectés, les humains qui survivent à leur rencontre. Ces infectés, du moins ceux qui le souhaitent, peuvent se former pour lutter contre les Némésis car ont accès à la puissante source de fantasia qui parcourt la nature. La population vit sur des îlots au milieu des nuages et l’Inquisition est censée la protéger des monstres et des sorciers. Ce sont dans les faits des chasseurs de Sorciers.

Afin de s’adapter au public japonais et à un public très jeune je suppose, l’humour du manga est gommé, on rajoute des personnages et des évènements importants sont transformés. La narration est linéaire. Les aventures de Seth ne sont pas franchement palpitantes et surtout ce n’est pas drôle. Une des forces du manga, outre le talent de conteur de Tony Valente, c’est l’humour et là, ça ne fonctionne vraiment pas. Toute la première partie est assez pénible à suivre et ne sert pas à grand-chose mais la donne change avec l’arc, plus sombre, concernant les faits tragiques se déroulant à Rumble Town. Même là, même là, ils ont réussi à foirer les deux combats importants de l’arc, aucun souffle épique. C’est plat. En revanche, l’épisode flash-back est bien fait et émouvant.

Une saison 2 a été annoncée. Elle adaptera le long arc des Chevaliers-Sorciers. J’espère un mieux car de nombreuses intrigues autour de Seth ont été mises en place et la quête du Radiant est lancée. J’y crois !

Les personnages n’arrivent pas à sauver l’histoire car l’adaptation les a rendus fadasse. Le jeune Seth est un apprenti sorcier et surtout le cliché sur pattes du héros de shonen. Il est stupide, impulsif et passablement bourrin mais il a un objectif, détruire le radiant. Il évolue, légèrement, sur la fin. Le mystère sur ses origines persiste. Le lien qui l’unit à Alma est bien mis en avant dans l’épisode 3. Alma est un personnage très charismatique et classe, même si ce n’est pas forcément visible. Seth forme un groupe avec Doc dont le caractère a été respecté. Doc connaît un moment tragique. Et le personnage le plus raté, c’est Mélie. C’est réellement rageant. Ils l’ont transformé en une fille effacée, un peu gourde alors qu’elle est forte et complexe car elle souffre de son infection. Heureusement, Master Lord Majesty est formidable. Il y a une multitude d’autres personnages dont le capitaine Dragunov qui prend de plus en plus d’importance dans le récit.

La réalisation est décevante. C’est lumineux, les couleurs sont vives et rendent justice aux décors inventer par l’auteur mais l’animation n’est pas folle. Elle fait le travail et parfois les visages ont des problèmes de proportion. Les scènes de combat sont d’une platitude.

En ce qui concerne les musiques, elles ne m’ont pas marqué. L’opening n’est pas mauvais.

L’éditeur Kana Home Vidéo a annoncé la sortie d’un coffret Blu-ray et DVD avec la présence d’une VF pour 2019.

Fiche réalisée grâce aux services de presse de ADN et Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
2.5

En conclusion

Je n’ai pas réussi à faire abstraction du manga lors de mon visionnage alors, est-ce cela qui a entaché mon ressenti ? Malgré tout, je regarderai la saison 2. Je vous conseille fortement la lecture du manga.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)