Sekai Seifuku : le Complot de Zvezda

Sekai Seifuku : le Complot de Zvezda

Avis principal par Maella

Résumé : Zvezda une société secrète dirigée par une mystérieuse jeune fille cherche à conquérir le monde.
Source : Wakanim

Sekai Seifuku : Le complot de Zvezda est un anime qui m’intriguait mais je ne savais pas vraiment où on allait nous mener. Je dois dire que ce que je trouvais la série redondante au début, change petit à petit vers quelque chose de beaucoup plus intéressant. Avec en plus un humour barré (pas forcément dans le sens auquel on pense), c’est avec plaisir que je visionne la série.

Alors qu’il fait une fugue, Asuta fait la connaissance d’Hoshimiya Kate, une petite fille qui semble perdue. Tout à coup, un monstre apparaît dans la ville. La jeune fille disparait et Asuta est impliqué dans un combat qui n’a pour lui ni queue ni tête. Quelques temps après, il découvre que Kate est Venera, le chef de Zvezda, une organisation qui souhaite dominer le monde. Asuta se retrouve alors embarqué à contre coeur dans cet aventure.

Scénario un peu farfelu, mais c’est dans cet ambiance que l’on avance dans la série. On suit donc Asuta et ses comparses de Zvezda dans leur tentative de conquête du monde et leur combat contre White Light, une organisation protégeant la ville. Comme dit plus haut, au départ, un épisode se découpait ainsi : nos héros se trouvent quelque chose à conquérir, le conquis et fin de l’épisode. Derrière ces conquêtes, j’ai parfois eu l’impression que les auteurs faisaient passer des messages subtils comme l’épisode sur les fumeurs et l’image qu’ils pouvaient avoir au Japon. Petit à petit, cette « routine » nous amène vers des choses plus intéressantes, comme le passé de Natasha, une des membres de Zvezda, ou encore, récemment, sur la famille d’Asuta. Petit point qui pourrait être gênant pour certains : le côté exagéré des choses. En effet, l’anime fait beaucoup dans l’exagération, on prends des petites choses à conquérir et on les transforme en des trucs énormes, comme si ça allait vraiment aider à conquérir le monde. Mais c’est aussi ce côté décalé et « n’importe quoi » que j’apprécie dans cette série. Pour moi, la fin est plutôt bonne, même si elle est ouverte. J’ai eu quelques bonnes surprises. En tout cas, j’espère qu’une suite sera annoncée !

Les personnages sont tous dingues. Seul Asuta semble être le personnage lucide de la série, même si on sent qu’il part lui aussi à la « dérive ». Ce que je regrette pour l’instant, c’est le peu de place que l’on laisse au passé des personnages. Pour le moment, quelques petites choses ont été dévoilé sur Natasha, le cerveau de l’organisation, et sur Yasu et le vieux, Gorou. Mais voilà, j’aurai aimé qu’on en sache vraiment plus, tandis que là c’est plus des éléments qu’on nous lance pour satisfaire notre curiosité. Je suis surtout intriguée par Kate et son envie de conquérir le monde. On pense que la jeune fille n’a pas de famille, mais on n’en sait vraiment pas plus. Autrement, on sait que Asuta et Yasu sont les deux personnages qui se font constamment embarqués par les autres, tandis que Gorou et Itsuka, la « rentre-dedans » du groupe, mènent les rênes et sont plus motivés que les deux autres avec Natasha, Kate et Roboko, le robot du groupe comme l’indique son nom. Il est quand même assez hallucinant et drôle de voir la double personnalité de chaque protagoniste lorsqu’ils sont transformés et qu’ils sont en mode « humain normal ». N’oublions pas Renge, la camarade de classe d’Asuta et Miki, qui font toutes deux parties de White Light (même si nos héros ne le savent pas). Elles sont toutes les deux complètement à l’opposé, si la première est maladroite , la seconde est presque parfaite.

Visuellement, je trouve qu’on a là un très joli travail. Le jeu des couleurs, surtout lorsque Kate invoque sa « bête », est magnifique.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Une série agréable à suivre et divertissante.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)