Soul Eater NOT!

Soul Eater NOT!

Avis principal par Kûkaku

Résumé : A quoi ressemble la vie étudiante, dans la prestigieuse école de Shibusen ? C’est ce que Tsugumi Harudori, une petite japonaise de 14 ans, s’apprête à découvrir, lorsqu’elle quitte son pays pour venir s’installer à Death City. Mais pour une jeune adolescente romantique dans la fleur de l’âge, réussir à s’intégrer à ce nouvel environnement ne va pas être de tout repos ! Au sein de la classe NOT (Nuls Ou même Totalment naze), Tsugumi va apprendre à développer son potentiel d’arme et va se lier d’amitié avec deux apprenties Meisters, Mémé Tatane et Anya Hepburn. Ensemble, elles vont devoir apprendre à développer et contrôler leurs pouvoirs, dans l’espoir de pouvoir un jour faire partie de l’élite de l’institution, la fameuse classe « EAT » …
Source : ADN

Ne sachant pas du tout à quoi m’attendre en commençant Soul Eater NOT!, j’espérais retrouver une série proche de Soul Eater. Malheureusement pour moi, tout ne s’est pas passé comme prévu, et je me suis en fait retrouvée à regarder un anime pour enfant, peut-être?

En effet, on retrouve bien Shibusen comme dans le Soul Eater original, mais ici, pas question d’âme, de sorcière, de faux de la mort, ou quoi que ce soit. Ici, on suit les aventures trépidantes -ou pas- de trois jeunes filles de 14ans. Oui, 14ans. Parmi ces trois jeunes demoiselles se trouve Tsugumi, une écolière qui était comme les autres jusqu’au jour où son pied s’est planté dans sa porte. Son pied, pointu. Eh oui, Tsugumi a alors découvert qu’elle avait la capacité de se transformer en arme, et a donc été envoyée à Shibusen, plus par nécessité que par choix. Celle-ci fait alors la connaissance d’une collégienne stupide à grosse poitrine -un peu stéréotypé, non?- et d’une gosse de riche tsundere à souhait -encore un peu stéréotypé, non?-. Ces trois jeunes filles en fleurs vont rapidement se lier d’amitié et progresser en tant que meister/arme en suivant les cours à Shibusen.
Que les choses soient claires, je ne dis pas que la série est mauvaise, loin de là, puisque j’apprécie la regarder. Néanmoins, il est clair que j’ai vraiment été déstabilisée en constatant le gouffre entre celle ci et son originale Soul Eater. On perd vraiment toute la dimension un peu classe et mystérieuse de Soul Eater pour gagner une dimension lolicon. Malgré tout, quelques passages de l’opening laissent supposer un « ennemi » un peu tr0 d4rk -Ah ah ah- et les premiers gens bizarres qui sont apparus, les « Traitres », sont encore assez mystérieux. Ça pourrait donc peut être devenir intéressant par la suite. J’espère seulement que sur le scénario ne sera pas bâclé, parce qu’on a pas beaucoup avancé pour le moment.

Côté graphisme, le point qui me déçoit le plus c’est qu’on perd totalement le chara-design et le coup de crayon qui faisait l’originalité de la série Soul Eater et que j’appréciais beaucoup. Oui, il était spécial, très spécial, mais collait parfaitement avec l’ambiance un peu déjanté et sombre en même temps de l’anime. Ici, on retrouve un chara-design tout ce qu’il y’a de plus normal, très déjà-vu et sans aucune identité. Voir Maka et Soul avec ces têtes… Sid est quand même le pire je pense. Je n’ose même pas imaginer voir Medusa, Franken Stein ou Crona avec ce nouveau chara-design aussi. Bref. En soit, ce n’est pas moche, pas du tout, c’est joli même, l’animation est bonne, mais c’est trop moderne pour moi.
Peut être que je me raccroche trop à la série originale, mais bon…
Sinon, côté musique, euh, on se croirait presque dans un magical girl pour petite fille avec ces opening et ending. Pas très satisfaite, encore une fois. Je regrette les génériques géniaux de Soul Eater.

Enfin, au niveau des personnages, rien de bien spécial à dire, ils restent assez stéréotypés comme je l’ai dit plus tôt. Reste que j’ai bien envie de savoir s’il y’a un lien quelconque entre les deux beaux gosses de services -très stéréotypés également, l’intello à lunette et le blond un peu débile- et la fameuse méchante de la série que l’on aperçoit dans l’opening. J’aime également bien le fait que, malgré que les filles soient un peu nunuches -et plutôt sujettes au fan-service aussi, au passage-, elles ne sont pas totalement nunuches puisqu’assez forte en combat. Ce n’est donc pas si désespérant que ça.

Enfin, bref, malgré tout les points qui me déstabilisent un peu, j’ai quand même bien aimé les épisodes que j’ai vu pour le moment. Il faut simplement se faire à l’idée que ca n’a rien à voir avec le Soul Eater que l’on connait.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

En tant qu’anime/série propre, Soul Eater NOT! est plutôt sympathique à regarder et nous laisse passer un bon moment. En tant que successeur à Soul Eater, il n’a tout simplement pas le niveau requis et pourra en décevoir plus d’un.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)