The Quintessential Quintuplets

The Quintessential Quintuplets

Avis principal par Beldaran

Résumé : Fûtarô Uesugi est un lycéen issu d’une famille modeste. Un jour, il reçoit une alléchante proposition pour un poste fort bien rémunéré en tant que professeur particulier à temps partiel. Mais voilà, les filles dont il doit s’occuper sont dans sa propre classe ! De plus, ce sont des quintuplées ! Toutes les cinq sont très séduisantes, mais ce sont des élèves à problèmes car elles détestent étudier et leurs notes s’en ressentent. La première mission de Fûtarô sera donc de gagner la confiance des sœurs Nakano. Source : Crunchyroll

La série animée adapte le manga, Gotôbun no Hanayome, signé Negi Haruba. Il est toujours en cours de parution avec 10 volumes et publié par les éditions Kôdansha au Japon. L’anime adapte les 4 premiers volumes et une seconde saison a été annoncée pour janvier 2020. Face au succès du manga dont les tomes sont bien placés à chaque sortie dans le top oricon, je me suis laissée tenter par l’anime, diffusé durant la dernière saison hivernale. Je me suis gentiment ennuyée devant les 12 épisodes mais je suis arrivée au bout et cela m’a rappelé pourquoi j’avais abandonné Nisekoi.

C’est une comédie romantique en milieu scolaire, type harem, où un étudiant endetté mais brillant va tenter de donner des cours particuliers à 5 sœurs jumelles, mauvaises dans les études mais riches (on ne peut pas tout avoir). Il convient de présenter immédiatement le couac majeur de cette adaptation, le choix, afin d’aider le spectateur à suivre, d’avoir donné aux sœurs des couleurs de cheveux différentes. Toutes les scènes d’humour concernant leur ressemblance tombent à l’eau de manière assez tragique et flingue tout l’intérêt du bidule. Afin de pimenter l’histoire, le premier épisode dévoile le mariage du héros, Fûtarô avec une des 5 sœurs mais dont l’identité reste mystérieuse jusqu’à la fin. C’est au spectateur de chercher des indices, grâce notamment à deux informations précises révélées coup sur coup concernant le passé de Fûtarô. Sinon, le déroulement du récit est profondément classique, vous pouvez vous amuser à deviner à l’avance le déroulé des épisodes. Nous avons droit à tous les clichés et situations du genre, tous ! A la limite, le scénario peut ne pas faire dans l’originalité si les personnages sont intéressants mais ici, nous sommes loin du compte.

Commençons par le héros dont on apprend peu de choses, sa famille est endettée, son père à part porter des lunettes de soleil et manger ne sert pas à grand-chose. Heureusement sa petite sœur Raiha est mignonne et débloque certaines situations. Fûtarô est obtus, un brin cynique et naturellement une bille lorsqu’il s’agit de nouer des liens. Il ne pense qu’à une seule chose, étudier. C’est sa raison de vivre. Du côté des quintuplées, chacune possède un trait de caractère bien précis. Ichika tient le rôle de la grande sœur. Nino est la peste de service et ça peut aller loin parfois. Miku, c’est le personnage qui m’a fait poursuivre la série. Elle est gentille et passionnée d’histoire. Yotsuba c’est le bout en train qui ne s’est pas dévoilée pour le moment et Itsuki qui est la première à rencontrer le héros, adore manger. Hormis, Miku je n’ai trouvé aucun des personnages attachants. Elle est celle qui évolue le plus.

L’animation n’est jamais le point fort de ce type de série mais là on sent bien qu’ils ont cramé le budget dans les premiers épisodes et après cela fait comme ça peut. Naturellement, ça se regarde mais bon. Les musiques ne sont absolument pas marquantes, même remarque pour l’opening et l’ending.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
2.5

En conclusion

The Quintessential Quintuplets est une comédie romantique qui sera appréciée par les amateurs du genre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)