Tsurune

Tsurune

Avis principal par Beldaran

Résumé : Lorsqu’il était au collège, Minato Narumiya faisait du tir à l’arc (kyûdô, en japonais), mais un incident l’a poussé à arrêter définitivement cette activité. Arrivé au lycée, ses amis d’enfance tentent de le convaincre de rejoindre leur club, mais c’est une rencontre avec un mystérieux archer qui le décidera à revenir. Il intègre alors le club du lycée qui ambitionne de remporter le tournoi préfectoral… Source : Crunchyroll

Tsurune est la nouvelle production du studio Kyoto Animation. Elle adapte un light novel signé Kotoko Ayano. Les 10 premiers épisodes sur 13 sont disponibles sur la plateforme. Dites adieu à la natation (Free !) et bonjour au tir à l’arc !

En général les productions du studio présentent une excellente qualité visuelle mais peuvent pécher par la pauvreté du scénario. Ici, l’histoire est particulièrement simple et s’articule autour d’un jeune club de kyûdo (tir à l’arc) composé de garçons (naturellement) et de filles qui ne font pas office simplement de manager. C’est finalement le récit d’une reconstruction. Le personnage principal, Minato, est victime de la décoche prématurée, mal dramatique pour ce sport qui l’a éloigné de la compétition mais son meilleur ami fait tout pour qu’il reprenne. Naturellement, au fil des épisodes, on devine un drame derrière ce problème.

Le scénario n’est pas tortueux mais assez intéressant pour entrainer le spectateur. C’est avec plaisir que j’ai découvert ce sport, particulièrement codifié et prenant. C’est réellement beau à regarder et surtout à écouter. Je suis fan du son que fait la flèche lorsqu’elle quitte l’arc. Superbe ! Oui, parfois, il en faut peu pour accrocher à une série. L’aspect tranche-de-vie est particulièrement plaisant. Le groupe évolue sous nos yeux au fil d’une narration posée avec quelques pointes d’humour bien placées. L’ensemble n’est jamais ennuyant.

La galerie de personnages n’est pas forcément très variée et reprend certains stéréotypes mais ce n’est pas si dérangeant sauf pour le personnage de Kaito, profondément détestable. Je ne comprends pas l’intérêt de ce type de protagoniste qui crie plus fort que tout le monde et qui est vraiment pénible. Minato est plutôt effacé pour un personnage principal. J’ai eu envie de le secouer à plusieurs reprises. Heureusement, il s’affirme, légèrement, par moments. Son meilleur ami, Seiya est un personnage plus complexe et plaisant à observer. Le professeur Morioka est très drôle tandis que Masaki occupe le rôle du brun mystérieux sexy et oui, il en faut un. Le trio de filles est plus effacé mais elles ont le mérite d’être présentes (oui c’est léger). Mon seul regret, on ne voit pas assez Who, la chouette blanche.

L’animation est au top. L’ensemble est lumineux et coloré. Les passages de tir à l’arc sont très beaux et puis ce son ! Un véritable plaisir. L’OST ne m’a pas énormément marqué mais correspond bien à l’ambiance du récit. L’opening et l’ending sont sympathiques.

Fiche réalisée grâce au service de presse de Crunchyroll.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Tsurune est une tranche-de-vie sportive très agréable à suivre. L’atmosphère paisible offre un bon moment de détente.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)