Bungô Stray Dogs

Bungô Stray Dogs


Résumé :

Après avoir été expulsé de son centre d’accueil, Atsushi Nakajima se retrouve seul et à la rue… il rencontre alors un étrange jeune homme du nom d’Osamu Dazai. Ce dernier fait partie de l’Agence des Détectives armés, une troupe d’enquêteurs aux pouvoirs paranormaux, à la recherche d’un mystérieux tigre mangeur d’hommes. Atsushi semble avoir d’étroits liens avec ce tigre, et se retrouve enrôlé malgré lui parmi ces fameux Détectives sur l’initiative de Dazai. Action et batailles entre illustres écrivains à Yokohama ! Source : Ototo Manga

Avis principal par ladybird3000

Bungô Stray Dogs est déjà connu en France puisque son adaptation animée a été diffusée sur Crunchyroll, avec déjà deux saisons (S1, S2). Le manga a également eu droit à une adaptation en light novel au Japon. Je précise que je n’ai pas vu l’anime.

Dans celui-ci, nous découvrons l’Agence des Détectives Armés, un groupe d’enquêteurs dotés de pouvoirs spéciaux auxquels la police et l’armée font appel lorsqu’ils n’arrivent pas à résoudre une affaire. L’histoire commence avec le jeune Atsushi qui vient d’être mis à la porte de son orphelinat. Il tombe sur Dazai, membre de cette agence et tire celui-ci d’un mauvais pas. Voilà qu’Atsushi se retrouve embarqué dans une chasse au tigre dévoreur d’homme.

J’ai plutôt apprécié ce premier volume qui est surtout introductif. En effet, dans celui-ci, nous rencontrons déjà une grande partie des détectives de l’agence. Les présentations sont assez rapides et je pense que par la suite on s’intéressera un peu plus à chaque personnage. L’histoire en elle-même n’est pas si novatrice, avec une agence de détectives dont les membres ont des pouvoirs paranormaux. Mais pour le moment, le volume ne contient pas vraiment d’enquête bouche trou je dirais. En effet, on est de suite attirés dans l’histoire et les affaires sont déjà assez importantes. On voit en plus de cela apparaître très rapidement l’ennemi de l’agence, auquel Atsushi va être vite confronté.

Les personnages font également la richesse de cette histoire. En effet, chaque personnage est en fait inspiré d’écrivains connus au Japon. Pour moi qui ne connait pas grand chose à la littérature japonaise, je dois avouer que je n’ai pas compris tout de suite, à part concernant Edogawa Ranpo. Leurs personnalités et leurs pouvoirs semblent également ne pas être du au hasard, mais bien à la personnalité de l’écrivain en question. Mais même sans connaître ces écrivains, on passe un bon moment de lecture et on apprécie ces personnages pour le moins déjantés. L’humour est présente également, avec ces personnages qui sortent de l’ordinaire et qui sont plus étranges les uns que les autres. A noter que lors de la sortie des volumes, l’éditeur offrait des marques pages permettant de mieux connaître les personnages ainsi que l’écrivain dont ils sont inspirés.

Les dessins sont également très bien réalisés. Chaque personnage est bien reconnaissable avec des designs sympathiques. Les combats sont pour le moment plutôt fluides. Bref, j’ai beaucoup aimé les dessins également. De plus, l’édition contient des pages couleurs, ce qui est très appréciable.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 2 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T2

Dans ce volume, comme je m'y attendais, on s'attache un peu plus à certains personnages en particuliers. La première partie est donc centrée sur Edogawa Ranpo, cet enquêteur qui pourrait rivaliser avec Sherlock Holmes. On peut le voir à l'œuvre sur une enquête qu'il va résoudre sans bouger de la scène de crime.

Ensuite, nous allons également en apprendre plus sur Yosano, le médecin de l'agence. En effet, la seconde partie du volume nous permet de la voir à l'œuvre. En parallèle de tout cela, on voit également la mafia s'organiser afin de mettre la main sur Atsushi. J'aurais aimé en découvrir un peu plus sur Akutagawa, mais je suppose que cela viendra par la suite. J'aimerais également en savoir plus sur l'origine des pouvoirs des personnages.

L'édition est de bonne qualité. Dans ce volume nous avons même des fiches sur les personnages, ce qui nous permet de découvrir l'origine de chacun, ou du moins ceux dont la fiche est présentée. Etant donné que personnellement je ne connaissais pas les écrivains ayant inspiré les personnages, j'ai trouvé cela très sympathique et cela permet de mieux comprendre certaines choses, comme par exemple les envies suicidaires de Dazai. Comme je le disais dans la critique du tome 1, des marques pages étaient offerts, permettant de découvrir l'origine des personnages, mais ces encarts dans le volume 2 sont également informatifs et permettent à ceux qui n'ont pu avoir les marques pages d'en savoir plus sur les personnages. Ce volume contient également des pages couleurs très sympathiques.

En conclusion, un volume toujours plaisant à lire, on a envie de découvrir la suite.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 3 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T3

La tête d'Atsushi est toujours mise à prix. Ce volume est découpé en deux lignes qui évoluent chacunes de leur côté. Avec d'un côté Atsushi qui continue d'essayer d'échapper aux mains de la Mafia portuaire. Et de l'autre Dazai qui s'est fait "capturer" par la Mafia et qui essaie de découvrir qui est à l'origine de la mise à prix sur Atsushi.

Le combat continue donc entre la Mafia et l'agence de détectives. Atsushi est au centre de ce combat et va enfin dévoiler qu'il arrive tant bien que mal à maîtriser son pouvoir et s'en servir. Mais ce n'est pas pour lui qu'il va décider de combattre. Il va le faire pour essayer de sauver Kyôka encore une fois. Il se retrouve en la jeune fille qui est perdue et pense ne rien valoir. Comme Dazai l'a sauvé, il veut à son tour essayer d'aider quelqu'un à trouver sa propre valeur.

A la fin du volume, de nouveaux ennemis sortent de l'ombre. Au fil des tomes, les auteurs arrivent donc à mettre en place l'univers, à introduire de nouveaux personnages en les détaillant et à installer un climat tendu, avec plusieurs conflits qui semblent de plus en plus complexes. J'aime beaucoup cette série justement pour cela, tout s'installe au fur et à mesure, mais il y a tellement d'éléments que chaque volume est bien rempli.

L'édition est toujours de très bonne qualité, avec des pages couleurs, des fiches personnages qui sont complétées par les marques-page offerts, mais aussi des bonus sous la jaquette.

En conclusion, l'histoire s'installe tranquillement mais non sans fracas, avec des nouveaux personnages à chaque tome et des combats très bien réalisés.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 4 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T4

Les ennemis se dévoilent encore plus dans ce volume. Plusieurs choses intéressantes s'y déroulent. Tout d'abord, un nouveau membre de l'agence des détectives est introduit. Atsushi va pouvoir le découvrir en même temps que nous lors d'une nouvelle enquête. Ce personnage, Kenji, est assez jovial et sympathique. Il vient de la campagne et ses paroles dénotent dans ce milieu. Ce qui ajoute une touche assez comique je trouve.

En parallèle, la Guilde, un groupe nord-américain, débarque et lance un ultimatum au directeur de l'agence. S'en suit un combat contre l'un des membres de la Guilde. Je trouve qu'on arrive à s'attacher aux personnages, même lorsque ceux-ci sont des ennemis. De plus, les mangakas arrivent à assez bien mettre en place chaque nouveau personnage, avec chaque fois un pouvoir et un certain background.

En même temps que cela, le chef de la Mafia se dévoile un peu plus. On a l'impression que des tensions vont éclater entre ces trois groupes que sont l'agence, la Mafia et la Guilde. Les volumes qui suivent vont donc sûrement être intéressants et j'attends de voir de nouveaux affrontements.

L'origine des pouvoirs n'est toujours pas connue, mais l'univers est tellement riche que cela passe au second plan finalement. Personnellement, j'ai envie de voir comment cette situation va finir par se régler et j'aime bien découvrir de nouveaux personnages.

En conclusion, les tensions sont à leur comble avec ces trois organisations qui vont finir par se déchaîner

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 5 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T5

Comme présagé dans le volume précédent, ce tome annonce la guerre qui va se déclarer entre les trois organisations. C'est la Mafia qui commence à avancer ses pions, s'attaquant en même temps à la Guilde et à l'Agence. A partir de là, de nombreux combats sont à prévoir et commencent déjà en fin du volume pour notre plus grand plaisir, faisant notamment réapparaître Akutagawa.

Mais avant cela, un autre affrontement que nous attendons et qui a débuté dans les volumes précédents : celui concernant Kyôka. En effet, la Mafia essaie toujours de remettre la main sur elle et c'est une nouveau personnage qui va venir pour la récupérer : Kôyô Ozaki. Cela permet de révéler certaines choses, mais Kyôka cache encore quelques secrets.

Ce volume voit également apparaître de nombreux autres personnages, la plupart appartenant à la Guilde. Comme ils sont introduits très rapidement, on ne sait encore rien d'eux, à part qu'ils ont l'air terrible et font une entrée fracassante et assez classe. Cependant, le problème c'est qu'on commence à s'y perdre avec tous ces personnages provenant de trois organisations différentes. J'espère donc que par la suite ils seront plus développés afin qu'on arrive à mieux distinguer qui est qui.

En conclusion, comme attendu ce volume voit le commencement d'une guerre de gangs entre les trois organisations qui promet d'envoyer du lourd.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 6 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T6

Je reprends ma lecture de la série après une longue pause et j'ai donc dû relire le volume précédent pour me remettre dans l'histoire. Avec ce volume, nous revenons donc en plein au milieu des combats qui opposent les trois organisations, à savoir la Guilde, la Mafia Portuaire et l'Agence des Détectives.

Akutagawa est cette fois encore remis au devant de la scène puisqu'il affronte des membres de la Guilde. Ce combat est sympathique, notamment car il permet de découvrir les pouvoirs de deux membres de la Guilde, mais aussi car les dessins sont vraiment beaux et offrent un affrontement plein de rebondissements.

En parallèle, le chef de la Mafia continue d'avancer ses pions et lance un piège afin d'obliger l'Agence et la Guilde à s'affronter. Cela permet de voir comment chaque chef pense et procède pour avancer vers son objectif. J'ai trouvé cela très bien fait, car du coup on voit quels sont les façons de faire de chacun et en même temps, de nouveaux personnages sont mis en avant.

Le volume contient toujours de jolies pages couleurs, des bonus sous la couverture, mais aussi entre les chapitres avec des informations sur les personnages. A la fin de ce volume, il y a deux autres bonus. Tout d'abord une histoire courte intitulée Le Chien sans Cœur, écrite par le scénariste. Et ensuite des Bungô Episodes, qui sont écrits par Yû Ôkubo et qui dévoilent des anecdotes concernant certains des romanciers/poètes qui ont servis de base aux personnages.

En conclusion, un volume intéressant, plein d'action et de bonus.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 7 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T7

Tout continue à se développer doucement, faisant interagir de plus en plus les différents intervenants des trois organisations. Après le piège tendu par la Mafia, celle-ci resserre son filet en prenant Atsushi par surprise alors que les détectives pensaient avoir échappé à la Guilde. Ainsi, la Mafia semble mener le jeu, sans pour autant agir beaucoup en apparence.

Le chef de la Guilde va un peu plus se dévoiler. Il va même donner la raison de sa présence à Yokohama et pourquoi Atsushi semble tant l'intéresser. On va aussi découvrir le cerveau derrière les plans élaborés par la Guilde.

Alors que ces trois organisations tentent de tirer leur épingle du jeu et que chacune essaie de respecter ses motivations, on découvre en parallèle qu'il existe un Département des pouvoirs spéciaux au sein du gouvernement. Mais celui-ci ne semble pas trop pouvoir apporter d'aide pour le moment. A voir comment celui-ci interagira par la suite dans l'histoire.

Pas de bonus supplémentaire à la fin de ce volume. Cependant, il contient toujours des pages couleurs, des informations sur les personnages entre les chapitres et des cases humoristiques sous la jaquette.

En conclusion, le conflit prend plus d'importance et la Guilde semble invincible, mais les détectives n'ont pas dit leur dernier mot.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 8 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T8

A la fin du volume précédent, Atsushi avait eu une idée folle : collaborer avec la Mafia afin de vaincre la Guilde. Le chef des détectives et le boss de la Mafia se retrouvent donc pour discuter, si on peut appeler cela une discussion, étant donné le ton tendu qui règne entre les deux. Les négociations ne semblent pas vraiment aboutir, ou plutôt, en face à face le boss de la Mafia refuse de collaborer, tandis que ses actions vont ensuite montrer qu'il accepte cette union temporaire, mais dans ses propres conditions.

En effet, il préfère faire en sorte qu'on lui soit redevable et impose un peu son aide dans un moment où elle était nécessaire. Ainsi, nous allons pouvoir voir le duo Dazai et Chûya travailler ensemble, comme c'était le cas quand ils faisaient tous les deux partie de la Mafia. Ils étaient apparemment surnommés les jumeaux de l'ombre, et plus le combat avance, plus on comprend que ce duo marche bien, malgré les pics que Dazai lance à son acolyte. La fin du combat est particulièrement intéressante et spectaculaire.

Après cela, Ranpo et Poe s'affrontent pour un duel plus psychologique cette fois, mettant leurs cerveaux en concurrence. J'ai trouvé ce passage sympathique, car on découvre un nouveau personnage et cela fait un peu retomber la pression.

En conclusion, encore un bon volume, on se rapproche de la fin de l'arc, donc à voir comment cela va se passer.

Tome 9 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T9

Avec ce volume, le conflit opposant la Guilde, la Mafia et l'Agence de détectives arrive à son terme. En réalité, on va surtout voir trois personnages s'opposer, un de chaque organisation, à savoir Atsushi, Akutagawa et le chef de la Guilde. Akutagawa a toujours une dent contre Atsushi, il va donc en profiter pour essayer de la vaincre.

Cependant, plus le combat avance, plus Atsushi va comprendre Akutagawa, ou plutôt la raison de l'aversion que celui-ci a envers lui. Le combat, déséquilibré, commence à retrouver un équilibre lorsque Atsushi et Akutagawa vont s'allier en quelque sorte. Cela fait penser au duo Dazai/Chûya que l'on avait vu dans le volume précédent. C'est vraiment chouette de voir des combats comme cela, où plusieurs personnages allient leurs pouvoirs pour devenir plus forts.

Le conflit entre les trois organisations se termine donc dans ce volume. Et encore une fois, Dazai semble avoir tout prévu dès le début. Tout au long du volume et même avant, il met en place ses pièces et au final tout se passe comme il l'avait prévu. J'essaierai de faire plus attention à ses actions dorénavant, car sous ses airs nonchalant, il est quand même très réfléchi.

En conclusion, un bon dénouement pour ce conflit, qui se termine en introduisant brièvement un nouveau protagoniste qui sera sans doute le prochain ennemi.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 10 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T10

Ce dixième volume revient un peu au calme, mais un calme avant la tempête. Nous retrouvons les détectives à leurs occupations habituelles.

Atsushi va se remémorer de mauvais souvenirs de son passage à l'orphelinat, puisqu'il va être confronté au retour du directeur de l'orphelinat dans lequel il a grandit. Cela permet de mieux comprendre le personnage et de voir ce qu'il a subit. Mais cela va aussi lui permettre de tourner la page, ou au moins de ne plus ruminer les mauvaises pensées qu'il avait jusque là.

Ensuite nous allons aux côtés de Kunikida dans ses occupations habituelles. Cela va vite mal tourner et sa journée va prendre un tournant différent de ce qu'il avait prévu. Ce passage nous est surtout présenté afin de montrer qui est réellement Kunikida et en quoi il serait un bon remplaçant de chef des détectives s'il en fallait un.

Après quelques passages sympathiques, mais plus légers, nous retournons dans le vif du sujet avec la capture de Dostoïevski, chef du groupe des "souris dans la maison de la mort". Ce personnage était le nouvel ennemi énoncé à la fin du tome 9. On va comprendre qu'il n'est pas à prendre à la légère et qu'il va donner du fil à retordre à nos détectives.

En conclusion, un volume plus léger qui fait retomber la pression, tout en relançant l'intrigue avec un nouveau personnage.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 11 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T11

Après la chute de la Guilde, certains personnages ont changé de camp, d'autres sont tombés dans la décrépitude et d'autres encore ont trouvé un nouvel objectif au sein de cette Guilde défraîchie et sans chef.

Dans ce volume, nous avons un aperçu de tout cela. Ainsi, même si la Guilde a perdu, elle n'a pas pour autant disparue et ses membres seront amenés à revenir dans un camp ou l'autre, avec des objectifs nouveaux.

Après avoir abordé le cas d'Atsushi, on s'intéresse maintenant de plus près à Kyôka. On va ainsi pouvoir découvrir qui étaient ses parents et de quelle façon ils sont morts. Cela permet de mieux cerner le passé de Kyôka et va lui permettre de savoir elle aussi qui étaient ses parents. La vision que l'on a de sa Yasha Shirayuki change alors et cela lui permettra sans doute de mieux la contrôler par la suite.

Je n'en dirais pas plus pour ne pas trop en dévoiler, mais chacun avance ses pions, en particuliers Dostoïevski, que Dazai semble connaître, soit dit en passant. Ce Dazai est un vrai mystère. Bref, ce nouveau protagoniste va dévoiler ses plans, qui ne semblent finalement pas si horribles que cela, si ce n'est le fait que pour y parvenir il compte tuer de nombreux porteurs de pouvoirs.

Ce volume contient à nouveau en bonus des Bungô Episodes écrits par Yû Ôkubo. Ce sont de petites anecdotes concernant les romanciers et poètes qui ont inspiré les personnages. Et j'ai particulièrement bien aimé l'illustration couleur au début du volume qui représente Kyôka et Yasha.

En conclusion, l'histoire se poursuit, mettant de plus en plus en avant ce nouveaux conflit qui émerge.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 12 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T12

Entre la Mafia et l'Agence des détectives, la tension monte d'un cran. En effet, Dostoïevski a administré un poison à chacun de leurs chefs. La seule façon de les sauver serait que l'un meurt afin que l'autre survive. Les deux organisations sont donc en conflit plus que jamais. La Mafia possède beaucoup plus de membres que l'Agence et a l'avantage de connaître leurs pouvoirs, ce qui lui donne un énorme avantage.

Tous les coups sont permis et plusieurs membres de la Mafia s'organisent afin d'attaquer les détectives. Mais ces derniers ne sont pas en reste et rivalisent d'ingéniosité afin de résister aux assauts, mais aussi à répliquer non sans force. Ce duel est vraiment intéressant à suivre et plein de tension.

Le boss de la Mafia et le chef des détectives sont mal en point, pourtant ils ne veulent pas laisser ce conflit mettre à mal la ville et causer des troubles parmi la population. J'ai bien aimé le choix que chacun fait et le combat qui en découle.

A la fin, un personnage énigmatique arrive juste au bon moment. Il semble sortir d'on ne sait où, mais est en réalité assez important et connu des deux chefs.

En conclusion, un très bon volume, plein de tension. Vite, la suite !

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 13 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T13

J'ai bien aimé ce volume qui permet d'avancer considérablement dans l'arc, mais pourtant j'ai trouvé dommage qu'on n'ait pas plus d'informations concernant le personnage apparu en fin de volume précédent. Ce mystère sera sans doute plus développé plus tard.

En attendant, la mafia et les détectives vont faire front commun afin de mettre un terme aux agissements de Dostoïevski. Un autre allié inattendu va également leur permettre de mettre la main dessus. Mais ce qui est surtout intéressant et sur quoi on va s'attarder un moment, c'est la collaboration houleuse de Atsushi et Akutagawa. Ceux-ci s'étaient déjà "alliés" auparavant, mais cette fois le combat qu'ils livrent et vraiment grandiose et montre à quel point leurs pouvoirs combinés peuvent donner quelque chose de fou s'ils se donnent la peine de mettre de côté leur mésentente. Malheureusement, cela n'est que de courte durée et ils restent des ennemis.

La fin du volume, même si elle peut être perçue comme calme par rapport à tout ce qui vient de se passer, n'est finalement pas si tranquille. En effet, Dostoïevski semble avoir d'autres atouts dans son jeu. Le dernier chapitre relance donc notre intérêt en montrant que l'arc est loin de se terminer aussi facilement.

En conclusion, un très bon volume qui permet d'avancer d'un pas dans cet arc et qui donne envie de lire la suite.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 14 par ladybird3000

Bungô Stray Dogs T14

Quel volume intéressant et plein de rebondissements ! La première partie du volume nous entraîne aux côtés de Ranpo qui tente de résoudre l'affaire du meurtre parfait. Il tente ou plutôt réussit avec brio à rassembler les pièces du puzzle. Ainsi, il nous entraîne dans son cheminement et prouve qu'il avait, encore une fois, tout compris assez rapidement. Cela se faisant, il mène le coupable à se dévoiler et alors qu'on pense qu'il est entre les mains de la police, un nouveau protagoniste entre en jeu.

Avec l'arrivée de ce nouveau personnage, Nicolas Gogol, nous entrons, d'après moi, dans un nouvel arc, ou plutôt dans la seconde partie de l'arc concernant Dostoïevski. Oui, le personnage s'appelle réellement "Gogol", vous avez bien lu. Ainsi, les cinq anges en décomposition entrent en jeu. Et nos amis les détectives se retrouvent piégés dans un engrenage qui n'a qu'un objectif, les mener à leur perte.

Parmi les cinq anges en décomposition, Dostoïevski et Gogol sont les deux premiers. Il en reste donc encore trois à découvrir. Mais j'avoue que pour le moment, c'est surtout le destin des détectives qui attire mon attention, étant donné comment se termine le volume.

En conclusion, une lecture que j'apprécie toujours autant. Ce tome laisse cependant le lecteur sur un cliffhanger digne de ce nom, de quoi regretter de ne pas avoir la suite à portée de main.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

  • Scénario
  • Dessin
3.9

En conclusion

Même si l’histoire n’est pas si novatrice, on passe un bon moment de lecture avec des personnages hors du commun et un humour bien dosé.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)