Happiness

Happiness


Résumé :

La vie en première année de lycée de Makoto Ozaki est une série d’humiliations et de déceptions. Mais une nuit, une fille mince et pâle lui saute dessus pour boire son sang et lui offre le choix entre mourir ou vivre comme elle… Makoto choisit de vivre et, doté d’une force nouvelle, il ne sera plus le jouet de ses camarades. Mais prisonnier d’un corps qui n’a plus rien d’humain, l’adolescent réalise qu’il a quitté un enfer pour un autre… Source : Pika

Avis principal par ladybird3000

Shûzô Ôshimi est déjà connu en France pour ses séries Dans l’intimité de Marie aux éditions Akata et Les Fleurs du Mal aux éditions Ki-oon. On le retrouve avec sa nouvelle série, toujours en cours de parution dans le Shônen Magazine au Japon et cette fois chez l’éditeur Pika. C’est un auteur que j’ai beaucoup aimé découvrir avec la première série citée, pour l’histoire mais aussi pour les graphismes.

L’histoire est celle de Makoto Ozaki, un lycéen mal dans sa peau. Au lycée, il est le souffre douleur de sa classe. A la maison, il est souvent comparé à son frère étudiant à l’université. Un soir, alors qu’il veut rapporter des DVD empruntés, il se fait attaquer par une jeune fille au teint pâle. Alors qu’elle vient de boire son sang, elle lui laisse le choix entre mourir ou vivre en devenant comme elle. A son réveil à l’hôpital, Makoto commence à sentir des changements en lui et lors de son retour en classe, son comportement va commencer à changer.

Shûzô Ôshimi s’approprie un thème vu et revu, tout en lui apportant quelque chose de nouveau. Avec ce thème, il nous décrit en quelque sorte les changements qui s’opèrent chez l’adolescent jusqu’à ce qu’il devienne un jeune adulte. Ce premier volume permet de mettre en place l’histoire et quelques personnages déjà, comme Makoto, mais aussi cette mystérieuse fille au teint pâle. Makoto va également faire le rencontre de Yukiko, une lycéenne tout aussi énigmatique. Elle semble en décalage avec l’image qu’elle renvoie au premier abord. Elle prend les choses avec assez de légèreté, malgré le fait qu’il semblerait qu’elle porte un lourd poids sur les épaules. On a l’occasion de la voir seulement deux fois, mais cela suffit à montrer la profondeur du personnage et à donner envie d’en découvrir plus sur elle.

Les changements qui opèrent en Makoto sont assez lents pour le moment. Le jeune garçon ne semble pas vraiment comprendre ce qui lui arrive. Il est dans un état de déni et refuse sa nouvelle condition, bien que pas encore correctement définie. On arrive à ressentir son mal être et ses divagations, notamment car l’auteur utilise le dessin et déforme les cases pour nous faire comprendre ce qu’il ressent. Ainsi, bon nombre des pages sont déformées, se focalisant sur des détails, nous montrant que Makoto ressent une sorte de fièvre et découvre son environnement autrement. De même, suite aux changements qui se produisent chez Makoto, les autres commencent à se comporter différemment face à lui, sans doute car ils ressentent une forme de danger. Ceci sera sans doute plus développé par la suite.

Ce volume est donc une introduction, montrant une évolution assez lente des personnages. Par la suite, cela va sans doute s’accélérer un peu, notamment du côté de Makoto. J’ai beaucoup aimé la lecture, qui est quant à elle assez rapide, comme pour Dans l’intimité de Marie, car le mangaka fait passer énormément de choses au travers des dessins, sans avoir besoin d’écrire beaucoup de texte.

Concernant les dessins justement, on reconnaît le travail du mangaka et les dessins parlent souvent d’eux-mêmes. Les premières pages sont dans le même style que la couverture, c’est-à-dire qu’on dirait presque une peinture. Dans le magazine de pré-publication, ces pages étaient sans doute en couleur, c’est dommage que ce ne soit pas le cas ici.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 2 par ladybird3000

Happiness T2

Dans ce volume, nous continuons à voir les changements en Makoto, il est comme dans une période de transition où il essaie de comprendre ce qui change en lui et où il doit commencer à accepter les changements. Mais Makoto n'est pas le seul à être développé, puisque nous voyons plusieurs personnages interagir et essayer d'aller de l'avant, comme Yukiko dont le quotidien est assez chamboulé depuis sa rencontre avec Makoto. Mais aussi Yûki et Nao qui vont voir leur vie bouleversée.

La seconde moitié du volume se concentre plus sur le côté vampirique en faisant apparaître un nouveau personnage et en en faisant revenir un. Nous découvrons donc que Makoto n'est pas seul et surtout que ces changements vont vraiment impacter sa vie. Il ne pourra plus vraiment être "normal" ou plutôt comme avant.

J'aime beaucoup le travail du mangaka. Même si le volume est assez épais, il se lit facilement puisqu'une grande partie de l'histoire et des sentiments des personnages sont transcrits par les dessins. Nul besoin de trop de texte pour expliquer les choses, le mangaka arrive à nous transmettre les choses au travers des traits qu'il dessine. Et c'est là quelque chose que je trouve vraiment génial.

En conclusion, un second volume toujours intéressant qui rapproche de plus en plus Makoto vers un nouveau lui.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 3 par ladybird3000

Happiness T3

Ce volume contient beaucoup d'éléments, dont un nouveau groupe qui est assez mystérieux mais dont on peut plus ou moins deviner l'objectif. Cela apparaît vers la fin du volume et sera sans doute plus développé par la suite.

En attendant, nous retrouvons Makoto et surtout Yûki qui commence à voir son corps et surtout son appétit changer. Mais Makoto ne sait pas lui-même ce qui lui arrive et ne va donc pas faire grand chose pour Yûki. J'aurais pensé qu'ils pourraient s'entraider, mais au final Makoto reste assez spectateur de ce qui se passe encore une fois et se laisse aller par le courant. Ainsi, au moment où on pourrait penser qu'il vienne en aide à Yûki, c'est en fait l'inverse qui se produit.

Nora apparaît à nouveau et ne se dévoile toujours pas vraiment. Impossible de savoir depuis combien de temps elle vit ainsi, ni d'où elle vient vraiment. La seule chose qu'elle nous laisse comprendre, c'est qu'elle n'aurait pas dû laisser Makoto vivre et qu'elle ne doit pas rester au même endroit trop longtemps car cela attire l'attention.

Nous découvrons également un peu mieux Yukiko, et ensuite Yûki. La première est marquée par une perte énorme. Ceci est sans doute à l'origine de sa mise à l'écart des autres. On comprend aussi pourquoi elle s'est laissée approcher par Makoto. Ensuite, il y a Yûki qui se dévoile un peu, son enfance n'ayant pas été très heureuse, il est devenu ce qu'il est aujourd'hui, même si on voit qu'il y a toujours de la gentillesse en lui, du moins jusqu'à ce qu'il se fasse mordre.

Les dessins sont toujours l'un des points que j'apprécie énormément chez ce mangaka. La façon dont il représente ici le ciel nocturne va bien avec l'histoire et l'univers. De plus, cette représentation semble être ainsi lorsque ce sont les "vampires" qui le regardent, comme s'il avait quelque chose de spécial.

En conclusion, ce volume nous permet de découvrir mieux certains personnages et Makoto semble avancer de plus en plus vers un moment critique où il ne pourra plus faire demi-tour.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 4 par ladybird3000

Happiness T4

Beaucoup de choses se passent dans ce volume et pourtant il est encore une fois très rapide à lire, tant il y a peu de texte et que tout passe par le dessin. Cela s'enchaine assez rapidement et Makoto n'a plus d'autre choix que de fuir et d'abandonner sa famille. Cependant, je trouve que le personnage se laisse porter par les événements et ne cherche pas trop à comprendre ce qui lui arrive ni ce qui l'entoure. Au final, même si c'est le personnage principal, il n'agit pas et ce sont les autres personnages qui permettent à l'histoire de se développer. Au vu de ce qu'il se passe à la dernière page, je me demande comment il va réagir et s'il va commencer à agir pour lui-même.

En ce qui concerne Yûki, cela prend une tournure vraiment dramatique. L'adolescent réagit complètement différemment par rapport à Makoto. Chez lui, la colère est plus présente et tout ce qu'il avait enfoui au fond de lui depuis toujours ressort de la pire des manières. Malgré son fond de gentillesse, la violence prime et cela dégénère. Je ne sais pas comment ce personnage va réagir par la suite, car il a tout perdu et ne possède plus rien pour le raccrocher à ce qu'il était.

Enfin, il y a les deux filles, Yukiko et Nao. Toutes deux continuent d'essayer de trouver leurs amis. Pour Yukiko, c'est presque un devoir qu'elle s'est donnée, afin que sa vie ait un sens et que sa perte ne soit pas en vain. Elle veut venir en aide à son ami et tout faire pour lui. Elle va faire une rencontre inattendue. Il faut voir où cela va la mener. En ce qui concerne Nao, étant donné qu'elle est la petite amie de Yûki, la suite va être différente pour elle. Elle va essayer de l'aider à sa façon, mais cela ne va pas se passer si bien pour elle.

L'histoire continue d'avancer, avec des dessins qui portent les personnages et leurs actions. Les pages sont souvent sombres, faisant ressortir l'ambiance ou l'état d'esprit dans lequel sont les personnages.

En conclusion, encore une fois un volume qui se lit bien et qui donne envie de découvrir la suite. J'espère en apprendre plus sur l'organisation qui traque Makoto et cela sera sans doute abordé dans le volume suivant.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 5 par ladybird3000

Happiness T5

On atteint avec ce volume la moitié de la série et comme pour les autres, c'est une lecture rapide car elle contient peu de texte et tout s'enchaine très très vite.

Alors que je pensais que les choses ne pouvaient pas empirer, tout dégringole encore plus. Yûki a fini par tuer toute la famille de Nao et il appelle Yukiko au secours, suite à un regain de lucidité. Celle-ci se tourne vers l'homme qu'elle venait tout juste de rencontrer, mais son choix n'était peut-être pas le bon. En effet, cet homme se révèle encore moins net que ce qu'il paraissait et va surtout aider Yûki, au mépris de la vie de Yukiko.

Du côté de Makoto, tout bascule également. Nora se jette devant lui pour le protéger mais en vain car ils sont finalement tous les deux capturés. Ce qui les attend est sans doute pire que ce qu'il a vécu jusqu'à là car les scientifiques vont sûrement l'utiliser pour leurs expérimentations. Il faut donc voir si on va en apprendre plus sur ce qui lui arrive, car la fin du volume nous projette des années plus tard, aux côtés de l'un des personnages restants.

A la fin de ce volume, difficile de savoir ce que l'auteur nous réserve. En effet, après tout ces chamboulements, nous arrivons donc quelques années plus tard et à part le personnage auprès duquel on est transporté, on ne sait rien de ce qui est arrivé aux autres.

En conclusion, j'aime bien cette série, même si son déroulement est peu commun. A voir ce que le volume 6 proposera.

Tome 6 par ladybird3000

Happiness T6

Ce volume m'a assez surprise, dans le sens où jusqu'ici, Makoto semblait être le personnage central, alors qu'ici, on se retrouve aux côtés de Yukiko. Quelques années après les événements dramatiques, Yukiko mène une vie de salariée banale. Elle ne sort pas beaucoup et garde ce passé enfoui en elle. Elle fait tout pour vivre sans rester dans le passé, malgré la cicatrice qui reste toujours là sur son cou pour lui rappeler ces moments difficiles.

Nous découvrons donc sa vie actuelle et son entourage, en particulier monsieur Sudô, un de ses collègues. Les deux personnages vont commencer doucement à se rapprocher, jusqu'au jour où Yukiko tombe sur un article de journal qui va la faire replonger dans cet enfer qu'elle avait essayé de laisser de côté.

Même si j'ai été surprise par la tournure des événements, celle-ci se veut tout en douceur pour ce volume qui marque une nouvelle étape du scénario. Yukiko a beau vivre une vie d'employée modèle, elle ne rentre quand même pas dans le moule voulu par la société, notamment en ce qui concerne l'aspect du mariage qui sera abordé rapidement. Mais heureusement, Sudô est une personne qui la comprend et qui pourrait bien l'aider à aller de l'avant et passer enfin à autre chose réellement. Cependant, un seul regard en arrière, un seul élément se rappelle à elle, et Yukiko est de nouveau repartie sur ce chemin dangereux.

En conclusion, la fin approche et Yukiko va replonger, tentant à nouveau de retrouver Makoto, comme si elle en était la seule capable.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 7 par ladybird3000

Happiness T7

Yukiko a pris sa décision et va s'introduire dans la secte  "le sang du bonheur" afin de chercher Makoto. Cette secte est dirigée par Sakurane, l'homme louche qui avait tenté de la tuer avant de s'enfuir en emportant Yûki avec lui. On comprend plus ou moins pourquoi il était à la recherche d'un vampire, même si son but n'est pas encore très clair.

Malheureusement, les retrouvailles de Yukiko et Sakurane vont tourner au cauchemar pour la jeune femme. Et personne ne semble pouvoir venir la sauver, sauf peut-être Sudô, s'il parvient à atteindre la secte sans se faire repérer. Alors qu'un semblant d'espoir naît dans le cœur de Yukiko qui pense enfin pouvoir revoir Makoto, celui-ci est aussitôt réduit à néant par les actions de Sakurane qui sont d'une violence sans nom.

En même temps, nous découvrons Kiyoshi, un jeune qui a été élevé au sein de la secte et qui ne connaît rien d'autre en dehors de celle-ci. Il semble naïf et pense que cet endroit est formidable. Même s'il ne doute pas vraiment, on voit qu'il se pose quelques questions, notamment concernant le fait que Yukiko est toujours en "entrevue" depuis 5 jours consécutifs. Pourtant, il ne se laisse quand même pas déstabiliser et ne semble pour le moment par être en mesure d'aider la jeune femme.

En conclusion, dans les trois volumes restants, j'ai du mal à voir comment l'auteur orientera son récit, pourtant je suis sûre que je ne serai pas déçue et j'ai hâte de lire la suite.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

Tome 8 par ladybird3000

Happiness T8

On se rapproche encore un peu plus de la fin de la série et ce volume se lit encore une fois très rapidement.

Nous retrouvons Sudô qui a finalement réussi à rejoindre Yukiko, mais leurs vies sont toujours en danger, car Sakurane compte bien leur mettre des bâtons dans les roues. Tout s'enchaîne très rapidement et alors que l'on pense que tout est perdu, Yuki se réveille enfin et vient en aide à son amie.

Une partie du volume permet de découvrir l'histoire de Sakurane. Avec ce retour dans le passé, nous découvrons à quel point Sakurane est dérangé et a des pensées sinistres. Son objectif est maintenant bien clair et malheureusement il arrive encore une fois à ses fins. Ce personnage est vraiment détestable et la suite semble toujours incertaine tant qu'il sera là.

Enfin, je dirais juste un mot sur la couverture qui est vraiment très belle. Ce crayonné donne un rendu vraiment très chouette.

En conclusion, tout se précipite dans ce volume et Makoto devrait réapparaître dans le volume 9, ce que l'on attendait depuis la fin du tome 5.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Pika.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Shûzô Ôshimi s’approprie un thème déjà largement utilisé et y apporte sa touche personnelle, s’en servant pour décrire les changements de l’adolescence. Un premier volume très agréable à lire tant au niveau du scénario que des dessins.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)