ID: INVADED

ID: INVADED

Avis principal par Beldaran

Résumé : Bienvenue chez Kura, une organisation qui enquête sur les crimes à l’aide du mizuhanome, un système qui ressent l’envie de tuer des criminels. Sakaido est un brillant détective qui pilote ce système. Afin de résoudre ses affaires, il entre dans l’inconscient du tueur via un puits formé des résidus de ses pulsions meurtrières. Dans les coulisses de ces affaires violentes et intrigantes rôde John Walker, le faiseur de tueurs en série. Où mènera sa traque ? Source : Wakanim

La série animée est une production originale de la saison passée, scénarisée par l’auteur Ôtarô Maijô (The Dragon Dentist), réalisée par Ei Aoki (Fate/Zero, Aldnoah.Zero…) et produite par le studio NAZ. Depuis le mois de septembre 2019 l’anime est adapté en manga par Yûki Kodoma. J’ai passé un bon moment devant l’anime, malgré quelques points et une fin en demi-teinte.

L’univers ressemble au nôtre mais la technologie y est plus avancée, notamment celle qui permet à la police de recherche les criminels. Le récit nous entraine au cœur de l’organisation Kura, rattachée à la police qui, grâce à un système complexe, le mizuhanome, enquête sur les tueurs en série.

Le premier épisode est particulièrement déstabilisant car nous sommes dans la même position que le personnage Sakaido. Nous ne savons pas où nous sommes et où l’histoire va nous conduire. Ainsi il faut passer le cap de trois épisodes pour comprendre le fonctionnement de la narration qui ne va pas se contenter de s’articuler autour d’un crime par épisode. Le concept même du mizuhanome est absolument captivant. Grâce à une machine, un détective est plongé dans le « puits » qui correspond au subconscient du tueur et mène l’enquête afin de permettre la résolution, de celle se déroulant dans le monde réel. Cette partie est très intéressante à suivre grâce à une mise en scène qui reprend des éléments identiques, là pour stimuler le détective mais qui se déploie de manière totalement différente suivant les profils des meurtriers. De prime abord, l’ensemble paraît complexe mais au vu des derniers épisodes cet aspect faussement alambiqué de l’intrigue interroge. Car oui, j’ai trouvé le final clairement en demi-teinte et la révélation de l’antagoniste beaucoup trop prévisible et que dire de ses motivations.

Le fil rouge, autour de la figure de John Walker lie les épisodes. La narration offre quelques surprises bienvenues, notamment autour du système du mizuhanome, avec un dixième épisode d’une très grande intensité qui retombe doucement pour une fin ouverte où l’on se dit, tout ça pour ça. L’ambiance est pour beaucoup dans l’aspect prenant de la série, souvent glauque et profondément dérangeante, portée par de multiples personnages tordus. A réserver à un public averti donc.

Les personnages sont nombreux mais dans la très grande majorité manque cruellement de développement, ce qui est le cas de l’antagoniste. L’histoire s’attarde surtout sur trois protagonistes, Sakaido en tête qui est au cœur de l’intrigue. Il a vécu plusieurs évènements dramatiques et traumatisants qui l’ont conduit à Kura. Il est à la fois attachant et flippant mais la plus dérangeante est Hondomachi je pense. C’est celle qui connaît le développement le plus intéressant et perturbant. En revanche, difficile de vous présenter le troisième sans spoiler.

L’animation est correcte et très sympa dans les puits mais il y a quelques couacs dans les proportions des personnages. En revanche, gros coup de cœur pour la musique qui est excellente. Miyavi est en charge de l’ending, très bon, et certaines de ses chansons sont présentes au fil des épisodes.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

ID :Invaded est un thriller prenant se déroulant dans un univers de science-fiction. Pour les fans du genre, c’est une bonne série à découvrir.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)