Japan Expo 19e impact : Avis de ladybird3000

Publié le
Japan Expo 19e impact : Avis de ladybird3000

Cette année marquait le 19ème impact du festival Japan Expo. C’est encore une fois avec une certaine impatience que j’attendais l’événement, notamment pour la venue d’une mangaka en particulier. Voici donc mes impressions concernant Japan Expo 2018.

Avis de ladybird3000

Japan Expo est un événement auquel j’assiste depuis quelques années, que ce soit à Marseille ou à Paris. Comme les années précédentes, j’ai pu arpenter les allées durant les quatre jours du festival.

L’espace Sumire

Je commence par là car, comme d’habitude, c’est l’endroit auquel je passe le plus clair de mon temps.

Cette année, le point de retrait des bons dédicace a été amélioré en ce qui concerne l’affichage des invités. Alors que les années précédentes, les invités étaient inscrits sur des feuilles en haut des portiques, cette année nous avions droit à des écrans diffusant les invités dans chaque file. Ceci était bien plus pratique, le seul bémol étant le message d’accueil, certes gentil mais qui nous empêchait de décider rapidement quelle file choisir tant son temps d’affichage était long.

Le principal soucis des files de retrait de bon de dédicace était le même que celui de l’année dernière, à savoir les files uniques. Les invités étaient répartis sur 2 ou 3 files, avec plusieurs « gros » invités par file. De ce fait, les files atteignaient rapidement une longueur infernale et ne donnaient pas envie de s’y attarder. Ceci était vraiment dommage, notamment pour les invités fédérant moins de monde, puisque ceux-ci se retrouvaient alors très peu sollicités. De plus, les bons dédicace ne pouvant plus être retirés lorsque la séance avait débuté depuis plus de 30min, il était impossible de rencontrer les artistes dont les bons n’étaient pourtant pas épuisés. Il nous est arrivé plusieurs fois que l’artiste ou son responsable nous fasse signe d’aller à sa rencontre car il n’y avait personne, tandis que le staff de Japan Expo nous refusait le passage.

Le dernier point noir au tableau reste la rencontre avec Atsushi Ohkubo qui n’a pas pu se réaliser dans les meilleurs circonstances, puisque Japan Expo a fait gagner des places pour cette rencontre alors que cela n’était pas prévu. Une erreur de communication qui a transformé cette rencontre privilégiée d’1h avec dédicace personnalisée à seulement 30 minutes avec dédicace signée uniquement. Une rencontre qui reste tout de même un bon souvenir pour les personnes y ayant assisté.

Les invités manga

Cette année encore j’ai été un peu déçue du petit nombre de mangakas japonais invités. Le thème de ce 19ème impact étant le Space Opéra, c’était donc plutôt des invités animation qui étaient à l’honneur. Notons cependant Buichi Terasawa (Cobra) qui n’a malheureusement pas pu être présent pour des soucis de santé.

Dédicace Yoshitoki OimaDeux mangakas japonais étaient donc présents sur la scène Sumire ainsi que sur le stand de l’éditeur français, et deux autres mangakas japonaises étaient présentes uniquement sur le stand de l’éditeur français. Je n’ai pas eu la chance de rencontrer Atsushi Ohkubo (Soul Eater, Fire Force), ni Itsuki KAMEYA (Final Fantasy – Lost Stranger) que je n’ai fait qu’apercevoir. Mais j’ai eu le plaisir de rencontrer Nicke sur le stand des éditions Ki-oon pour sa série Beyond the Clouds. Et l’immense joie d’obtenir un dessin sur mini-shikishi de Yoshitoki Oima (A Silent Voice, To Your Eternity), mangaka qui était la principale raison de mon impatience d’arriver à Japan Expo cette année.

Dédicace Tamura YoshiyasuCe n’est pas tout, puisque cette année encore de nombreux auteurs français étaient présents. Même si je suis assez déçue du petit nombre d’auteurs japonais, cela fait plaisir de pouvoir rencontrer également les auteurs français. Et j’ai pu repartir avec de jolies dédicaces de Yami Shin (Green Mechanic), ainsi que de deux auteurs des éditions H2T : Caly dont le second et dernier volume de Hana no Breath était disponible, et Rossella Sergi pour sa série Deep Scar. J’ai également pu discuter avec Elsa Brants (Save me Pythie) et repartir avec l’ex-libris qu’elle avait dessiné spécialement pour l’événement. Enfin, j’ai fait un tour du côté des éditions Glénat et je me suis attardée près de Tamura Yoshiyasu, le dessinateur de la fameuse série Devil’s Relics, un auteur tout à fait sympathique et qui m’a permis de repartir avec un dessin vraiment magnifique !

Les invités animation

Comme je l’indiquais plus haut, le Space Opéra était à l’honneur et en particulier avec plusieurs invités concernant la licence Cowboy Bebop, à savoir Keiko Nobumoto, Kimitoshi Yamane, Masahiko Minami, Shinichiro Watanabe et Toshihiro Kawamoto. J’ai pu repartir avec une dédicace de chacun d’entre eux, ainsi qu’une photo regroupant les 5 invités, ce qui était un moment sympathique. Toujours sur le même thème, trois invités ayant travaillé sur Star Blazers 2202 étaient présents : Nobuyoshi Habara, Takumo Norita et Chizuru Kobayashi, cette dernière étant également connue pour avoir réalisé le chara-design de Pandora Hearts.

Ce n’est pas tout, puisque la productrice Mari Suzuki et le chara-designer Nobuhiro Arai sur la série Bungô Stray Dogs étaient invités. Et trois invités pour la série Sword Art Online -Alicization- étaient également présents, à savoir Shingo Adachi (chara-designer), Masami Niwa (producteur) et Manabu Ono (réalisateur). J’ai pu repartir avec un ex-libris signé pour chacune des séries et cette rencontre m’a bien fait plaisir.

Les invités musique

Dédicace CallmeJ’ai trouvé que cette année, les invités musique étaient vraiment très nombreux, au moins une 20aine. J’ai pu rencontrer certains groupes et chanteurs lors de dédicaces et de photocall. Par manque de temps, je n’ai cependant pas assisté aux Showcases. J’ai beaucoup aimé ma rencontre avec les Callme car elles parlaient un peu anglais et cela permettait d’avoir une petite discussion. Les Banzai Japan m’ont également laissé une bonne impression, elles étaient trèèèès nombreuses et sympathiques, et chacune essayait d’engager la discussion.

Les invités jeux vidéo

Je vous parle ensuite rapidement des invités jeux vidéo, car je ne m’y connais pas beaucoup. Il y avait donc quelques invités dont deux qui m’ont laissé un bon souvenir. Tout d’abord Sohei Niikawa (Disgaea) qui semblait fort sympathique avec son chapeau en forme de tête de pingouin. Et ensuite Hiroshi Matsuyama (.hack, Naruto Ultimate Ninja, …), pour lequel j’ai dû me précipiter pour le rencontrer. En effet, il n’apparaissait pas sur le planning papier je crois, et peu de monde avaient donc récupéré un ticket dédicace pour le voir. C’est vraiment dommage car il signait sur un petit poster regroupant un grand nombre des personnages des jeux vidéo sur lesquels il a travaillé.

Les stands éditeur

Cette année encore les éditeurs avaient mis le paquet pour la réalisation de leur stand. Notamment celui des éditions Taifu – Ototo – Ofelbe qui proposait des photocall avec les personnages de leurs séries phares. J’ai également beaucoup aimé l’emplacement dédicace des éditions Mana Books qui était très beau. Les éditeurs proposaient également des goodies, mais cette année j’ai moins été attirée et j’ai trouvé qu’il y en avait moins ou alors moins qui m’intéressaient.

Emplacement dédicace Mana Books

Concernant les activités proposées par les éditeurs, j’ai pu m’essayer au quizz des éditions Kazé, supervisé par une Maman stricte et qui ne rigolait pas (cf. The Promised Neverland). J’ai pu combattre des Mononoke (cf. Black Torch) et diriger un drone sur le stand des éditions Ki-oon. Je m’en suis d’ailleurs plutôt bien sortie sur les deux activités. Enfin, je remercie les personnes du stand Wakanim qui ont été très sympathiques. Je me suis bien amusée avec leur jeu et j’ai pu repartir avec le set complet des magnets des Brigades Immunitaires. L’un des membres m’a d’ailleurs fait un petit cours de science sur chacun des personnages, et il connaissait bien son sujet ^^

Et le reste du salon ?

Cette année je n’ai pas vraiment eu le temps de m’attarder du côté des conférences, ni dans le Hall 4 qui apparemment été bien frais, contrairement au reste du festival. J’ai tout de même pu apercevoir quelques mascottes se démener sous une chaleur de plomb, tout comme les Wi-Fi-5.
Exposition How to make an anime
Comme je l’expliquais plus haut, cette année le thème mis à l’honneur était le Space Opéra. Il y avait une exposition mettant en avant le travail de Buichi Terasawa. Même si cela ne correspond pas trop à ce que j’aime lire, j’ai visité cet espace assez bien mis en place. A la fin, nous pouvions découvrir quelques ouvrages publiés aux éditions Isan Manga.

Une seconde exposition, How to make an anime, nous expliquait comme son nom l’indique les différentes étapes de création d’une série animée. Même si mon passage y a été rapide, j’ai trouvé cela très intéressant et instructif.

Le mot de la fin

Japan Expo est un événement que j’attends toujours avec une certaine impatience et j’espère toujours pouvoir rencontrer de nouveaux auteurs. Malgré quelques points négatifs qui s’avèrent souvent les mêmes, je me suis donc bien amusée et je suis repartie avec plein de jolies dédicaces et de beaux achats. Ce qui me plait aussi, c’est de pouvoir échanger avec les éditeurs, les invités, mais aussi avec de parfaits inconnus au détour des files d’attente. J’aime bien aussi rencontrer ou revoir des personnes que je ne vois que dans ces occasions. Cette année, j’ai enfin pu rencontrer Aela, l’une de nos admins, et c’était bien chouette *mention spéciale pour le selfie avec Beldaran et Aela avec le stand yaoi Taifu en fond*

Pour finir, je vous mets la photo de mes achats et des goodies que j’ai pu récupérer lors du festival (celle-ci contient également ceux de mon copain). Malgré la grande quantité de mangas, c’est tout de même assez diversifié ^^

Achats JE 2018

Publié par

Bungaku Shôjo. Rédactrice et dévoreuse de manga en tout genre. Mangas préférés : Nana, Fruits Basket, Mars, Le Sablier, Kids on the Slope, Cat Street, Life, FMA, Pandora Hearts, Barakamon, Yotsuba et bien d'autres. Animes préférés : Air Tv, Clannad, Hanbun no Tsuki, Your lie in April, Another, Blood+...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)