Bilan 2018

Publié le
Bilan 2018

Il est temps pour le staff de Bulle Shôjo de vous dévoiler son bilan pour l’année 2018 et de donner un avis global sur les séries parues au cours de l’année passée. Vous pourrez découvrir les mangas/animes qui nous ont plus ou moins plu, notamment sous la forme de Tops et Flops.

Le Top 2018 d’Aela

L’année 2018 a été une année riche en lecture et en découverte, à tel point que j’ai eu du mal à faire un choix. Et surtout impossible pour moi d’établir une hiérarchie, bon d’accord, il y a un titre qui se démarque tant il a été un coup de cœur visuel et scénaristique, c’est L’Atelier des Sorciers dont je dévore chaque tome et pourtant vu le rythme de sortie, il faudrait plutôt prendre son temps et le savourer. De plus, Pika a mis les petits plats dans les grands et a, jusqu’à présent, toujours proposé des goodies ou une édition collector.

Je suis également tombée sous le charme de La Courtisane d’Edo (Pika) alors que je n’avais pas particulièrement accroché aux précédents titres de Kanoko Sakurakouji. Là, tout est bien pensé et maîtrisé que cela soit l’histoire, les personnages ou la romance. Je lis chaque tome avec grand plaisir.

Et sur la dernière marche du podium, ce sera Le Tigre des Neiges (Le Lézard Noir)… Un seul tome de sorti pour le moment mais j’ai adoré ma lecture. Higashimura Akiko a savamment su doser les différents éléments de l’histoire pour livrer un récit fluide et intrigant. J’ai très très très hâte de lire le tome 2.

Voilà pour le podium, ce fut difficile de départager mais j’ai réussi… Vient ensuite, Irrésistible, je ne misais pas grand-chose sur cette nouveauté shôjo parue chez Kana mais force est de constater qu’il fait son petit effet avec un scénario qui chamboule quelque peu les codes et une héroïne pas si cruche que ça, une vraie bonne surprise. J’ai également bien aimé @Ellie (Kana), même si j’ai du un peu pousser sa lecture au-delà du premier tome pour définitivement accrocher à cette héroïne qui vit ses fantasmes à travers les réseaux sociaux, je trouve que c’est une idée bien trouvée. Toujours chez Kana, Banale à tout prix a été une sympathique surprise, un shôjo léger qui ne révolutionne pas le genre mais j’ai apprécié le caractère de l’héroïne et sa quête ultime de banalité. Le one-shot Voyage au bout de l’été, chez Akata, m’a fait passer un très bon moment de lecture tout comme Le Secret de l’Ange et Goodnight, I Love You… toujours chez Akata.

Et pour terminer, j’aimerais parler de Chronoctis Express qui a été une sacrée découverte, je serais probablement passée à côté sans la campagne participative sur Ulule. J’ai dévoré les 2 tomes, j’ai apprécié le dessin et le scénario et vivement le tome 3.

Pas de Flop pour moi cette année, simplement parce que je n’ai pas envie de revenir sur mes lectures moins sympathiques.

Tada Never Falls in Love - AnimeCôté anime, je n’en regarde quasiment plus. Le seul que je peux citer c’est Tada Never Falls in Love, disponible sur ADN, même si tout n’est pas parfait, cette revisite de Vacances Romaines fait son petit effet et j’ai enchaîné l’intégralité des épisodes en quelques jours.

Le Top 2018 de Beldaran

L’année 2018 a été un excellent cru. Malheureusement, j’ai manqué de temps pour venir à bout de ma PAL qui n’a cessé et ne cesse de grossir donc certaines nouveautés m’attendent encore. Réaliser le Top a été particulièrement difficile. Heureusement, certains de mes choix sont présents dans les Top d’Aela, Ladybird et Maccha, ce qui a été d’une grande aide.

La première place est une évidence. La lecture du tome 1 d’Éclat(s) d’âme (Akata) a été une telle claque, que le coup de cœur fut immédiat et s’est confirmé avec les trois autres volumes que compte la série. C’est une œuvre incroyablement bouleversante et d’une formidable justesse. Je la recommande fortement.

En deuxième position, je vous dévoile mon coup de cœur du mois d’octobre, l’adaptation du roman de Lovecraft, Les Montagnes Hallucinées (Ki-oon). La narration est terriblement immersive et captivante. Elle est servie par de sublimes dessins qui offrent un cadre époustouflant au récit. Une très grande réussite.

J’ai longuement hésité pour le dernier titre et finalement, j’ai choisi de mettre en avant un nouvel éditeur, Vega, avec une de ses premières séries, Peleliu. L’histoire est marquante et prenante. L’ensemble est servi par des graphismes atypiques. C’est assurément un titre à lire.

D’autres séries auraient pu se retrouver sur le podium. Je pense à Souvenirs d’Emanon (Ki-oon), le surprenant The Promised Neverland (Kazé), le tant attendu Kingdom (Meian), le magique Atelier des Sorciers (Pika) ou encore le rafraichissant Au Grand Air (nobi nobi !). J’y pense le très chouette roman, The Empire of Corpses (Pika) méritait également une place.
Il convient également de parler d’une série géniale qui s’est terminée l’année passée, Area 51 (Casterman) de Masato Hisa. Lisez Area 51. Lisez du Masato Hisa, surtout qu’il revient en France avec son dernier titre aux éditions Vega.

Malgré mes sélections, les déceptions sont là, enfin surtout deux de notables.

Tout d’abord, la première, Lyla et la Bête qui voulait mourir (Ki-oon). L’idée de base est intéressante mais j’ai rejeté en bloc le traitement que ce soit la narration ou le dessin. En bref, je me suis ennuyée tout au long de la lecture du tome 1 et n’ai pas tenté la suite.

Pour la deuxième, il m’a fallu deux lectures pour accepter le fait que je n’accrochais pas au bidule donc la déception a été double. Game – Entre nos corps (Akata) s’annonçait comme une lecture intrigante et s’est révélée profondément ennuyante.

C’est un titre à la construction atypique qui clôt ce Flop, Destins Parallèles (Komikku). Deux regards croisés sur une même intrigue. Le concept est sympathique mais le résultat est fade. Je n’ai lu que les deux premiers volumes de chaque, sans éprouver l’envie de poursuivre. Le tome féminin était trop fleur bleue et le masculin assez détestable.

A l’image de mes lectures, j’ai accumulé énormément de retard sur le visionnage des séries animées. Le Top a été plutôt facile à construire. Il ne contient que des animes terminés en 2018, même si, vu la qualité de Run with the wind (Crunchyroll), ce dernier aurait pu y être. Si j’avais terminé Banana Fish peut-être qu’il serait également dans le Top mais trop de retard.

En première position, je vous présente ce qui fut l’excellente surprise de l’année 2018, A Place Further Than the Universe (Crunchyroll). C’est une tranche-de-vie savoureuse, portée par des personnages attachants qui pour couronner le tout est très bien écrite. Je n’en attendais pas grand-chose et ce fut le coup de cœur.

Pour occuper la deuxième place, j’ai choisi une très chouette adaptation, Les Brigades Immunitaires (Wakanim). La série est amusante, dynamique et didactique. Le combo gagnant. L’intérieur du corps humain, c’est cool. Merci les cellules !

Pour terminer, j’ai choisi une série apaisante et poétique qui met sur le devant de la scène un petit duo qui ne manque pas de ressources, Minuscule (Wakanim). L’animation est réellement bonne et les musiques bien adaptées. L’ensemble est reposant et fait du bien au moral.

Le Fop s’est constitué tout seul. Une chance.

Tout d’abord, Maerchen Maedchen (Wakanim) dont le résumé m’avait interpellé. Une histoire basée sur les contes des différents pays, pourquoi pas ? Dans les faits, l’histoire est poussive et les personnages moyennement intéressants. Le pire étant la réalisation où dans les derniers épisodes l’animation atteint un niveau de médiocrité inégalé.

Au contraire, la seconde série propose une réalisation soignée avec un chouette opening mais une histoire aux fraises, Darling in the FranXX (Crunchyroll).

Il fallait bien terminer par quelque chose donc voici, Phantom in the Twilight (Crunchyroll). Enième adaptation d’un jeu vidéo sur mobile dont je suis péniblement arrivée à bout du quatrième épisode.

Le Top 2018 de ladybird3000

Cette année, il y a encore eu de très belles nouvelles séries. Etant vraiment très, très, (trèèèès) en retard sur mes lectures, il y en a plusieurs que je n’ai pas encore eu le temps de lire et qui auraient sans doute été en compétition pour le Top. Comme l’année dernière, j’ai choisi des titres qui m’ont touchée et que j’avais envie de partager.

Top Ladybird3000

En première place, j’ai choisi de vous parler de Solitude d’un autre genre (Pika). C’est un one-shot de la collection Graphic de l’éditeur et un récit très touchant d’une autrice qui nous livre sa découverte d’elle-même.

Sur la deuxième marche du podium se trouve Otaku Otaku (Kana), une série plus joyeuse et drôle, qui nous présente quatre otakus. C’est une série qui me parle et dans laquelle on peut retrouver une part de l’otaku qui sommeille en nous. Les personnages sont attachants et l’humour permet de passer un bon moment.

Enfin, j’ai choisi un yaoi car il en faut pour tous les goûts 🙂 Plusieurs titres m’ont plu cette année, mais pour mon Top j’ai retenu Our Dining Table (Taifu). C’est une histoire qui a été un petit coup de cœur, tout en douceur et très bien racontée. Elle peut plaire à un public large et ne contient pas de scène érotique.

D’autres titres auraient bien sur mérité d’être dans le Top, mais il faut faire des choix. Parmi les séries qui m’ont plu cette année, il y a aussi This Teacher is Mine ! (Soleil), un shôjo mignon et humoristique qui m’a assez surprise, ou encore Tant qu’il est encore temps (je t’aimerai) (nobi nobi !) un shôjo d’apparence mignon mais qui parle de sujets assez dramatiques. Il y a également Aromantic (Love) Story (Akata) dont j’ai bien aimé le premier tome et qui change avec son héroïne qui ne comprend pas le sentiment amoureux (rien à voir avec les filles fleur bleue qui disent ne rien connaître à l’amour et qui finissent par le trouver quelques pages plus loin).
Il y a aussi des shônen/seinen qui méritent qu’on s’y attardent, comme le très palpitant The Promised Neverland (Kazé), Happiness (Pika) dans un genre plus spécial et dont les dessins parlent d’eux-mêmes, la série Origin (Pika) de Boichi un auteur que j’apprécie beaucoup et enfin Wonderland (Panini) qui revisite le compte d’Alice d’une manière très atypique.

Mon Père Alcoolique et MoiIl y a encore un dernier titre dont je voudrais parler et qui m’a énormément touchée, car je me suis parfois retrouvée dans ses pages. Il s’agit de Mon père alcoolique et moi (Akata). C’est un titre qui mérite d’être lu et relu. Il a pour moi une place importante et je voulais lui attribuer une sorte de mention spéciale. S’il y a un titre qui m’a marquée plus qu’un autre, c’est sans doute celui-ci.

Pour le Flop, cela a été plus difficile car je n’ai pas eu beaucoup de déceptions. Il faut dire que je fais maintenant un tri plus sélectif sur mes lectures, parmi toutes les nouveautés qui arrivent en librairie.

La première série qui ne m’a pas convaincue cette année est un shôjo, Ma Petite Femme (Soleil). Je n’ai pas accroché au premier volume et je n’ai pas aimé la manière dont l’autrice traitait son héroïne, comme un objet ou une récompense.

La seconde série à rejoindre le podium des Flops est le yaoi Yarichin Bitch Club (Taifu). J’ai un peu hésité à mettre ce titre ici, car je l’ai tout de même plutôt apprécié, mais par moments seulement. L’humour et les personnages sont plutôt chouettes, mais il y a une scène qui m’a fortement déplue et qui a donc freiné ma lecture. A voir comment sera le second volume, mais pour le moment je garde tout de même une impression un peu mitigée.

Enfin, j’ai placé le seinen Artiste – Un chef d’exception (Glénat) sur la dernière marche. C’est sans doute un choix discutable, car la série a des qualités. Mais personnellement je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages ni à vraiment apprécier l’histoire. Le personnage principal, Gilbert, n’a pas réussi à me convaincre et m’agace fortement. Il est timoré à l’extrême et ne fait rien si on ne l’y pousse pas. Etant moi-même de nature très renfermée, je n’ai pourtant pas réussi à le comprendre et à m’y attacher, ce qui fait que je n’ai pas apprécié la lecture.

Il y a un dernier titre que je mentionnerais parmi mes déceptions, il s’agit de Hungry Marie (Kazé). J’ai trouvé l’idée bonne et le premier volume très sympathique. Mais sur la longueur, le mangaka n’a pas réussi à développer son histoire correctement et pleins de défauts surgissent. Après une série longue comme Beelzebub (Kazé), je trouve cela dommage de rater cette série courte qui était prometteuse.

En ce qui concerne les séries animées, j’en ai regardé très peu cette année. Mais assez pour constituer un petit podium de Top.

En première place, j’ai choisi le film d’animation Silent Voice (Kazé). J’avais déjà beaucoup aimé le manga et j’ai trouvé le film très réussi. J’ai été émue une seconde fois et j’ai adoré le visionner. Une très belle adaptation.

Ensuite, il y a la saison 3 de My Hero Academia (ADN). J’ai visionné les trois saisons d’un trait et j’ai beaucoup aimé. L’animation est bien réalisée et l’histoire est très sympathique. Les personnages sont également très chouettes et j’ai particulièrement apprécié Ochako.

Enfin, je place Magical Girl Boy (Crunchyroll) en dernière place. J’avais déjà lu le manga mais j’ai quand même bien ri en regardant l’anime.

Je suis sure que d’autres séries auraient mérité d’être sur le podium, mais n’ayant vu que celles-ci et les ayant apprécié, ce sont celles que j’ai retenues. Par de Flop pour moi donc.

Le Top 2018 de Maccha

Pour mon Top manga, j’ai choisi trois titres que j’ai du mal à positionner dans le podium ; trois lectures assez différentes que j’ai aimées tout autant l’une que l’autre.

Top Maccha

Je propose d’abord Goodnight, I Love You… des éditions Akata. Une belle lecture où on suit le voyage initiatique en Europe d’un jeune homme meurtri par des blessures familiales suite aux dernières volontés de sa mère. Un voyage qui lui permettra de faire son deuil, de s’ouvrir aux autres et de se retrouver.

Un autre titre qui m’a bien séduite est Centaures, publié par les éditions Glénat . Une lecture qui m’a très agréablement surprise avec un récit captivant et des personnages attachants. J’ai été bien émue à la fin de cette première partie centrée sur deux créatures mythiques bien différentes mais complémentaires.

Pour mon troisième titre du podium, c’est encore un titre des éditions Akata que je propose. Il s’agit de Whispering, les Voix du Silence, où un lycéen se réconcilie avec son passé en redécouvrant des moments de douceur et de paix remplis de « murmures » grâce à un petit garçon capable d’entendre les pensées de ceux qui l’entourent. Un beau titre avec une certaine poésie.

Je voudrais aussi citer d’autres titres que j’ai bien appréciés, comme mon petit coup de cœur de cette année, Toi, ma Belle Etoile (nobi nobi!), un shôjo mignon avec des personnages frais et bienveillants réunis autour d’un club d’astronomie. Cette année, j’ai enfin eu l’occasion de lire Anne, la Maison aux Pignons Verts (Isan Manga), une belle adaptation du roman de Lucy Maud Montgomery par Yumiko Igarashi. L’année 2018 m’a fait découvrir plein d’autres titres sympathiques comme Blue Giant (Glénat) où on suit un jeune saxophoniste passionné par le jazz ; la belle collection d’histoires courtes de Masako Yoshi, Histoires de Femmes (Black Box) ; le one-shot estival plein de nostalgie et de souvenirs Our Summer Love (Delcourt/Tonkam) ; ou Waiting for Spring (Pika), un autre shôjo sympathique avec des personnages frais et attachants.

Fruits Basket Perfect T1Je n’ai pas lu de titres que je qualifierais de Flop cette année. Je suis juste un peu déçue par Dr. Stone (Glénat) que j’ai du mal à prendre au sérieux avec le personnage de Senku. Je ne peux pas ne pas parler aussi de ma déception concernant l’édition Perfect de Fruits Basket (Delcourt/Tonkam) que j’attendais avec impatience. Je suis très déçue que la traduction et l’appellation des personnages qui n’ont pas été revues pour l’occasion. C’est vraiment dommage.

Je n’ai pas très suivi les sorties animes de l’année 2018. Je fais donc mon podium en fonction de quelques séries et films que j’ai vus.

Pour la première place de mon top, je rejoins ladybird pour mettre le film Silent Voice (Kazé) que j’attendais avec impatience depuis sa sortie en salle au Japon en septembre 2016. J’avoue que je préfère quand même la version manga où certains personnages sont plus approfondis et le rythme me paraissait mieux géré. Cependant cela reste un beau film avec des sujets sérieux et un aspect psychologique important.

Je dédie la deuxième place de mon podium à Captain Tsubasa (ADN), le reboot de la série plus fidèle au manga d’origine. Je regardais la série animée de 1983 dans les années 90 et c’est avec beaucoup de nostalgie que je regarde cette nouvelle version remise au goût du jour.

Enfin pour la troisième place, je choisis Yuru Camp – Au plein Air (Crunchyroll). C’est une série à regarder pour des moments de détente et le rythme peut paraître lent. Cependant les personnages sont bien sympathiques, les visuels et les paysages sont très beaux et j’aime beaucoup la bande originale.

Parmi le peu que j’ai regardé, je n’ai pas eu de séries qui m’ont déçues ou que je qualifierais de Flop.

Le Top 2018 de Yanmei

C’est à mon tour de vous proposer mon petit bilan 2018, qui, pour être tout à fait honnête, n’est pas très riche en lectures.

En ce qui concerne le Top de mes lectures, peu nombreuses, La Courtisane d’Edo (Pika) est mon coup de cœur de 2018. De base, j’adore la mangaka, ses dessins sont toujours superbes. L’univers dans lequel se passe cette nouvelle série est particulièrement intéressant, bien développé, apparemment très bien documenté, l’histoire d’amour me plaît, ainsi que les très nombreux kimonos que je trouve magnifiques. C’est malheureusement le seul titre que j’ai suivi assidûment cette année.

Le titre Banale à tout prix (Kana), a aussi fait son petit effet cette année, même si j’ai beaucoup de retard dans les tomes à présent, j’avais beaucoup apprécié ma lecture toute douce des premiers volumes.

J’ai aussi été ravie cette année de retrouver L’Attaque des Titans – Birth of Levi (Pika) en édition colorisée. J’avais adoré ma lecture de la première édition, mais c’est toujours un plaisir de relire avec un petit peu de couleurs ! J’ai aussi aimé Destins Parallèles (Komikku), qui avait été un petit coup de cœur également, mais qui m’as laissé sur ma faim. Les derniers tomes sont arrivés trop vite, l’idée de départ était très bonne, mais à mon sens pas assez exploitée.

Je regrette de ne pas avoir pu lire plus, surtout que je me suis procurée un certain nombre des mangas sortis cette année, @Ellie (Kana), Fruits Baskets – Another (Delcourt/Tonkam), Hana Nochi Hare (Glénat), L’Academie Musicale Alice (Glénat), Love Under Arrest (Delcourt/Tonkam), Toi, ma Belle Etoile (nobi nobi!), Waiting for Spring (Pika) et Whispering, les Voix du Silence (Akata), Spiritual Princess (Kazé), Goodnight, I Love You (Akata), Centaures (Glénat), Détonations (Pika), Éclat(s) d’Âme (Akata), etc etc, tant de titres qui attendent patiemment que je les dévore !

Concernant les séries coréennes, cette année 2018 aura par contre été riche en visionnage. Il m’est honnêtement impossible de choisir un Top 3, mais je peux essayer de vous proposer un classement par ordre de préférence des tous les meilleurs K-dramas que j’ai vus cette année !

Mon énorme coup de cœur 2018 revient quand même à Mister Sunshine, disponible sur Netflix. Cette série aura déclenché en moi nombre de passions et de crises de larmes. Elle m’a également fait faire des recherches sur une période de l’histoire que je ne connaissais pas très bien, les conflits Japon/Corée/Russie.

2018 est vraiment un excellent cru, et les séries dramatiques qui m’ont bouleversée, passionnée, et beaucoup fait pleurer ont été nombreuses, je vous les cite maintenant : l’excellent My Mister dont la sincérité m’a brisée le cœur à chaque instant ; le perturbant et dérangeant Hundred Million Stars from the Sky qui m’a happée toute entière de la première à la dernière minute ; le court mais intense Hymn Of Death qui me peine et me ravit en même temps par sa poésie ; le terrible Come and Hug Me qui m’a terrifiée avec son épouvantable psychopathe ; le très touchant Something in the Rain dont le romantisme, la simplicité et la musique m’ont enchantée et touchée en plein cœur chaque semaine ; le trépidant Memories of the Alhambra qui mixe jeu vidéo et réalité et dont on n’arrive plus à s’échapper (je n’ai pas aimé la fin) ; l’adorable Encounter (Boyfriend) dans lequel la sincérité et l’amour tenace ont fait leur petit effet ; l’adorable 100 Days my Prince dont l’humour m’a conquise ; le merveilleux et heartbreaking About Time dont le scénario complexe et fantastique nous émerveille et nous torture à chaque épisode ; le très amusant Your Honor qui nous plonge dans l’univers de la magistrature et de ses dérives ainsi que dans une adorable histoire d’amour ; le dynamique et rock’n’roll Lawless Lawyer où quand un voyou devient avocat pour prendre sa revanche sur la vie ; le passionnant Grand Prince, drama historique que j’ai littéralement adoré.

Je ne parlerai pas spécialement de mes déceptions, car il y a tellement de séries qui sortent chaque mois que j’abandonne au bout du premier ou second épisode celles qui ne me plaisent pas, donc je n’en vois pas assez pour vraiment donner un avis constructif, elles ne m’ont juste pas accrochée !

Au niveau des éditeurs de mangas, Akata est toujours mon chouchou, et j’aime beaucoup dans l’ensemble les titres proposés par Ki-oon, Komikku et, dans un autre style, nobi-nobi!. Je suis toujours très déçue par Panini, qu’on ne présente plus, et je souhaite quand même préciser que je suis complètement mécontente, pour ne pas dire atterrée, des choix de shôjos proposés par Soleil Manga que je trouve toujours plus misogynes et dégradants pour l’image de la femme. Je trouve qu’en 2018 et 2019, avec tout ce qu’il se passe pour l’égalité homme-femme et pour qu’on arrête de maltraiter les femmes en général, il serait temps, même si au Japon ça se passe différemment, de ne plus publier des mangas qui présentent la femme comme un objet et qui continuent de romancer et de valoriser la culture du viol. Par ailleurs, cette année j’ai pu regarder quelques animes et beaucoup de dramas coréens sur la plateforme Netflix que je remercie pour le large choix qu’elle propose en terme de contenu asiatique.

Le Top 2018 de Zwitzwit

C’est toujours un moment très difficile et cette année encore j’ai eu l’occasion de découvrir de très bons titres et n’en choisir que 3 était trop difficile. Du coup je vous parlerais quand même, en plus des mes 3 préférés, des sorties 2018 qui ont particulièrement retenues mon attention (et elles sont nombreuses !)

Premier titre sur le podium : Real Girl (Pika). C’est un titre que j’aime beaucoup tant les thématiques me semblent intéressantes, la façon des les aborder est émouvante. Ce manga est clairement plus qu’une histoire banale entre deux grands ados, c’est l’occasion de nous parler de ce qui fait qu’on aime une personne, de la beauté intérieure, de l’exclusion, de l’amitié, de la solitude… Bref c’est très riche en réflexion et en émotion ! C’est pour moi, un titre à avoir dans sa mangathèque.

Ensuite vient Irrésistible (Kana). Si vous avez vu ma vidéo d’avis, vous savez que j’étais très emballée à la lecture du premier tome. Je le suis autant après les 2 suivants. L’histoire avance vite, il n’y a pas de longueur et évidemment la thématique principale, qui diffère un peu des shôjos classiques n’est pas le fait de découvrir ses sentiments, de séduire ou de découvrir les sentiments de l’autre mais plutôt de ce qui fait qu’une relation dure. Parce que souvent dans les shôjos l’histoire s’arrête lorsque les héros se mettent en couple mais en réalité ce n’est pas la partie la plus difficile d’une histoire d’amour, c’est bien d’arriver à composer à 2 et de faire en sorte que l’histoire perdure dans le temps. La thématique originale et une histoire réaliste en font une lecture de choix 😉

Mon dernier chouchou, et non des moindres, est Otaku Otaku (Kana) (j’ai également fait une vidéo d’avis sur le tome 1 😉). Les différents points de vue sur la façon de vivre sa passion, la « complexité » d’une relation avec un otaku et le fait que ce soit un josei donc avec des situations que me touchent plus et me parlent plus ainsi qu’une bonne dose d’humour lui permettent de sortir du lot et en font à mon avis (c’est également l’avis de Ladybird 😉) une lecture de choix.

Comme promis, voici les titres qui ont retenus mon attention cette année et qui devraient être sur ce podium, mais j’ai du faire un choix… Beaucoup de ces titres se retrouvent également dans les bilans de mes copines. Comme Aela, j’ai beaucoup craqué pour La Courtisane d’Edo (Pika). J’avais beaucoup aimé Black Bird (Pika) de la même mangaka et je trouve que La Courtisane d’Edo est un cran au-dessus. La romance entre Omiya et Akane est impossible, dangereuse, compliquée, passionnée ce qui la rend donc très intéressante, s’ajoute à cela l’intérêt historique/ culturel (le quartier de Yoshiwara, l’ère Edo…) ainsi qu’une enquête sur la mort étrange des parents d’Akane, tous les ingrédients pour faire de cette série un must have.
Dans un autre genre, amusant et avec des thématiques intéressantes, il y a @Ellie (Kana). L’héroïne est totalement atypique et attachante. C’est pour moi sa personnalité qui fait toute la saveur de ce manga. La question du comportement social des japonais (le fait d’afficher une personnalité de façade en société) et également le fait qu’on trouve dans cette série, comme ça commence à se voir dans les shôjos (cf. mon avis sur Irrésistible) une jeune fille dont la sexualité n’est pas niée sont autant d’atouts pour ce titre.
J’ai aussi beaucoup aimé, comme Maccha, Toi, ma Belle Etoile (nobi nobi!), très doux et poétique, Le Secret de l’Ange (Akata) qui a eut le mérite de me surprendre. Strange Dragon (Doki-Doki), parce que j’adore les héros ténébreux et que le thème de l’exclusion y est abordé. The Promised Neverland (Kazé) dont j’attendais la licence avec impatience et dont l’intrigue est juste géniale.

Coyote T1Il y a 2 titres qui m’ont agréablement surprise, je suis sortie de mes habitudes en les lisant et j’ai bien fait 😉. Il y a Solitude d’un autre genre (Pika) que j’ai trouvé poignant et très intéressant. Le fait se savoir que c’était une biographie, et donc que tout ce qui est décrit est réellement arrivé à la mangaka, a rendu les choses encore plus poignantes. Je n’ai pas accroché au dessin mais l’histoire m’a tellement happée que c’en est devenu secondaire. Dans cette catégorie il y a également Coyote (Boy’s Love – IDP), l’histoire n’est pas exceptionnelle mais les dessins sont justes magnifiques et je ne suis pas du tout fan de yaoi.

Pour mes flops, là du coup, je vais être assez brève ^^

Passionate Lullaby (Soleil), n’a pas su me convaincre. Rien dans le dessin ou dans l’histoire n’a attiré mon attention, vite lu et vite oublié…

Idem avec SOS Love (Akata) dont je n’ai même pas fini la lecture du 1er tome tant je me suis ennuyée, là encore, rien n’a retenu mon attention.

Dans cette catégorie j’ai mis I love you so I kill you (Soleil), j’ai trouvé l’histoire un peu tirée par les cheveux et surtout certaines vignettes étaient trop gore pour moi. Dans mon esprit, on ne peut pas associer amour avec meurtre/ gore…

Cette année grâce à Netflix, Crunchyroll et Wakanim (et les suggestions de mon mari 😉), j’ai vu pas mal d’animés.

Sans surprise mon favori a été Wotakoi (Amazon Prime) qui est la version animée du manga Otaku Otaku que j’ai mis sur mon podium lecture.

Si vous suivez notre chaine Youtube, vous savez que j’ai beaucoup aimé Sword Art Online, c’est donc avec un grand plaisir que j’ai retrouvé Kirito et Azuna dans de nouvelles aventures avec SAO – Alicization (Wakanim). Je trouve que les dessins sont agréables plus que dans les versions papiers. On retrouve Kirito plongé dans un nouveau monde virtuel. Bien que le point de départ soit à chaque fois le même, les scénaristes savent se renouveler et du coup je n’ai pas l’impression de revoir la même chose. Chaque monde virtuel est différent et a ses propres règles. Les aventures, les objectifs des personnages y sont totalement différents. Je regrette juste que la romance entre Kirito et Azuna soit mise au second (voire dernier) plan mais les romantiques (dont je suis) trouveront toujours une romance pour réchauffer leur petit cœur 😉

Pour finir ce Top je mettrais High Score Girl (Netflix. J’en suis moins fan que les deux précédents mais je le trouve marrant et intéressant. On y retrouve la thématique des otakus, les relations entre eux (qu’elles soient amicales ou amoureuses) et les non-otakus mais aussi sur la façon dont les otakus vivent leur passion et sont perçus par la société.

Violet Evergarden - AnimeCôté Flop, pas beaucoup de titres de ce côté-là si ce n’est Violet Evergarden, le graphisme est très beau, j’aime l’univers un peu steampunk. Malheureusement après plusieurs épisodes je n’ai pas poursuivi cette série par manque d’intérêt. Dommage.

Publié par

Bungaku Shôjo. Rédactrice et dévoreuse de manga en tout genre. Mangas préférés : Nana, Fruits Basket, Mars, Le Sablier, Kids on the Slope, Cat Street, Life, FMA, Pandora Hearts, Barakamon, Yotsuba et bien d'autres. Animes préférés : Air Tv, Clannad, Hanbun no Tsuki, Your lie in April, Another, Blood+...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)